Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | ALCHIMIE & SPAGYRIE | Dictionnaire de chimie et d'alchimie | C | Crachat de la lune

Crachat de la lune

© France-Spiritualités™



Dom Antoine-Joseph Pernéty

      C'est la matière de pierre philosophale avant sa préparation. Les Sages donnent aussi ce nom à leur mercure préparé.

      Plusieurs Chymistes ont donné le nom de Crachat de la Lune, ou Sputum Lunæ, au flos cœli, et ont travaillé avec lui, comme sur la véritable matière du grand œuvre ; et il est vrai que ce flos cœli est bien capable d'induire en erreur. Il est assez difficile de décider de sa nature. C'est une espèce d'eau congelée, sans odeur et sans saveur, ressemblant à une fraise de peau verte, qui sort de terre pendant la nuit, ou d'abord après la cessation d'un grand orage. Dans les plus grandes chaleurs, cette matière conserve une froideur très grande quand on la tient à l'ombre. Sa matière aqueuse est très volatile, et s'évapore à la moindre chaleur à travers une peau extrêmement mince qui la contient. Elle ne se dissout ni dans le vinaigre, ni dans l'eau, ni dans l'esprit de vin ; mais si on renferme le flos cœli tout nouveau dans un vase bien scellé et luté, il s'y dissout de lui-même en une eau extrêmement puante, sentant comme les excréments humains, très corrompus, ce qui manifeste une abondance de soufre volatil. Au commencement de la dissolution, l'eau dans laquelle se résout cette matière, paraît de couleur bleu céleste, puis violette, ensuite rouge, pourprée, et s'éclaircissant après cela, elle devient couleur d'aurore, et enfin ambrée couleur d'or. La pelliculesurnage très longtemps dans cette eau ; et il se précipite au fond du matras, dès le commencement de la dissolution, une espèce 4e poudre blanche comme de l'amidon. Mais pour cela il faut avoir cueilli le flos cœli avant le lever du soleil, et l'avoir nettoyé exactement, morceau à morceau, de toute la terre et autres matières étrangères qui pourriraient s'y être attachées. Plusieurs personnes m'ont assuré qu'on faisait avec le flos cœli un excellent remède pour guérir un nombre de maladies. Il faut avoir soin de ne point toucher ni cueillir le flos cœli avec aucun métal, mais seulement avec du bois ou du verre.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS