Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | ALCHIMIE & SPAGYRIE | Dictionnaire de chimie et d'alchimie | D | Distillation

Distillation

© France-Spiritualités™




Dom Antoine-Joseph Pernéty

      La distillation est le cinquième degré pour parvenir à la transmutation des choses naturelles. Plusieurs Chymistes comprennent sous le terme de distillation, l'ascension, la cohobation, l'ablution, la fixation et l'imbibition. Cette opération subtilise toutes les eaux et les huiles. On tire par son moyen l'eau des liqueurs et l'huile des corps gras.

      La distillation fixe beaucoup de choses quand elle est réitérée après la cohobation des liqueurs sur les fèces. Tous les minéraux aqueux se fixent par ce moyen. Elle change la nature et les propriétés des choses, d'amères elle les rend douées, et de douées amères ; cela n'arrive cependant pas toujours.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.

      En termes de Philosophie chymique, ne se dit que par similitude avec la distillation des Chymistes vulgaires. Le volatil de leur matière emporte et fait monter avec lui le fixe, ce dernier à son tour fait descendre le volatil ; et cette circulation, qui se fait dans le vase scellé hermétiquement, est proprement la distillation philosophique, à laquelle ils donnent aussi les noms de conversion des éléments, circulation, cohobation, ascension, descension, sublimation, etc. qui ne sont qu'une et même opération dans le même vaisseau, sans qu'on le remue aucunement, depuis que la jonction et le mélange de l'or a été fait avec le mercure préparé.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.

      La distillation et la sublimation n'ont été inventées qu'à l'imitation de celles de la Nature à l'égard des éléments, dont l'inclination ou la disposition à se raréfier et s'élever, à se condenser et à descendre, font tout le mélange et les productions de la Nature.

      La distillation diffère de la sublimation, en ce que la première se fait par l'élévation des choses humides, qui distillent ensuite goutte à goutte, au lieu que la sublimation et l'élévation d'une matière sèche s'attache au vaisseau. L'une et l'autre sont vulgaires.

      La distillation et la sublimation, philosophiquement parlant, sont une purgation, subtilisation, rectification de la matière.

      La coagulation et la fixation sont les deux grands instruments de la Nature et de l'Art.  Dom Antoine-Joseph Pernéty,Les fables égyptiennes et grecques : dévoilées et réduites au même principe, avec une explication des hiéroglyphes et de la guerre de Troyes. Tome I (1786) - Français modernisé par France-Spiritualités.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS