Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME | Livres, Textes & Documents | Martinésisme, Willermosisme, Martinisme et Franc-Maçonnerie | 3

Martinésisme, Willermosisme, Martinisme et Franc-Maçonnerie

Papus
© France-Spiritualités™






Les Grades maçonniques. – Constitution progressive des 33 degrés de l'Ecossisme

      Il ne nous suffit pas de connaître le résumé de l'histoire des différents rites. Il nous faut pénétrer plus avant dans leur connaissance et, tout en réservant pour un ouvrage ultérieur une étude complète et détaillée du symbolisme maçonnique, donner à ceux qui s'intéressent soit à la Maçonnerie, soit à l'Illuminisme ou au Martinisme, une idée du caractère réel des rites au point de vue de la tradition.
      Tout d'abord mettons les lecteurs en garde contre les études faites par les cléricaux. Nous avons déjà parlé de la tendance de ces derniers à confondre l'Illuminisme et la maçonnerie. Partant d'une idée préconçue : l'intervention de Satan dans les loges, les écrivains rattachés au cléricalisme ont entremêlé l'analyse des rituels maçonniques, de sous-entendus et de réflexions personnelles du plus pur grotesque. Sous des apparences d'analyse impartiale, ils glissent de temps en temps un petit commentaire destiné à égarer le lecteur confiant. En agissant ainsi, ils restent dans leur rôle, que nous connaissons personnellement par expérience, et ils étaient dignes de tenter la verve de Léo Taxil, qui s'est moqué d'eux avec tant d'habileté, qu'ils ont injurié l'homme ; mais intégralement gardé ses idées sur le rôle secret de l'Occultisme à notre époque.


Histoire de la Franc-Maçonnerie en france de 1743 à 1898 par le Dr Papus


      Nous allons analyser les transformations du rituel en jetant un coup d'œil très général sur son évolution historique.
      Le premier rituel maçonnique unissant les maçons de l'Esprit à ceux de la matière, a été composé par des frères illuminés de la Rose-Croix dont les plus connus sont : Robert Fludd et Elie Ashmole [Note de l'auteur : Citons, parmi les autres Rose-Croix qui contribuèrent à la nouvelle création : J.-T. Desaguliers, Jacques Anderson. G. Payne, King, Calvat, Lumden, Madden, Elliot.]



Clef des grades symboliques

Apprenti

      Les trois premiers degrés furent établis sur le cycle quaternaire appliqué au dénaire, c'est-à-dire sur la quadrature hermétique du cercle universel.
      Le grade d'apprenti devait dévoiler, enseigner et revoiler le premier quart du cercle ; le grade de compagnon, le second quart et le grade de maître les deux derniers quarts et le centre.
      La signification attribuée par le révélateur à chaque grade dérive directement de la signification totale du cercle et de son adaptation particulière.
      Ainsi, si l'adaptation du cercle se rapporte au mouvement de la terre sur elle-même, le premier quart du cercle décrira symboliquement la sortie de la nuit, depuis six heures du matin jusqu'à neuf heures, le second quart de cercle l'ascension de neuf heures à midi et les deux derniers quarts la descente vers la nuit, ou de midi au soir.
      Dans ce cas, l'apprenti sera l'homme du matin, et du soleil levant ; le compagnon l'homme de midi ou du plein soleil ; et le maître, l'homme du soleil couchant.
      Si l'adaptation du cercle se rapporte à la marche (apparente} du Soleil dans l'année, les quarts de cercles correspondront aux saisons et représenteront respectivement le Printemps, l'Eté. l'Automne et l'Hiver.
      L'apprenti sera alors la graine qui éclôt ; le compagnon, la plante qui fleurit ; le maître, la plante qui fructifie et le fruit qui tombe pour générer de nouvelles plantes par la fructification qui libère les graines contenues en lui.
      Chacune de ces adaptations pouvant être appliquée au monde physique, au monde moral ou au monde spirituel, on comprend comment de vrais illuminés pouvaient réellement amener vers la lumière de la vérité, vers cette « lumière qui illumine tout homme venant en ce inonde, » vers le Verbe divin vivant, les profanes appelés à l'initiation.
      Mais pour cela, il fallait que la clef fondamentale et hermétique des degrés et de leur adaptation fût conservée par une université occulte. Tel était le rôle que s'étaient réservés les Rose-Croix et les initiés judéo-chrétiens. Ils ont toujours ces clefs dont les écrivains purement maçonniques n'ont vu que les adaptations, et le présent travail, bien que très résumé, ouvrira à ce sujet les yeux de ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Que les autres nous insultent et nous accusent d'adorer le diable ou. de servir les jésuites, nous les laisserons dire et nous hausserons les épaules.


      Au point de vue alchimique, les trois premiers grades représentaient la préparation de l'œuvre : les travaux de l'apprenti figurant les travaux matériels, ceux du compagnon représentant la recherche du véritable feu philosophique et le grade de maître correspondant à la mise dans l'athanor du mercure philosophique et à la production de la couleur noire, d'où doivent sortir les couleurs éclatantes.
      Il faut vraiment ne pas se rendre compte des idées et des travaux des Rose-Croix hermétistes, pour ne pas voir que de véritables occultistes établiront leur cadre initiatique d'après les règles strictes de l'adaptation des principes et que la vengeance d'un prétendant évincé ne jouera qu'un rôle bien secondaire dans l'affaire.
      Venant du cercle du monde profane, l'apprenti y reviendra plus tard à l'état de maître, après avoir acquis l'initiation. Ainsi est figuré le caducée hermétique qui donne la clef réelle des grades symboliques.
      Martines la connaissait, comme tout illuminé, puisqu'il a divisé son initiation par le quart de cercle.
      On ne peut passer d'un plan à un autre qu'en traversant le royaume de l'obscurité et de la mort ; tel est le premier enseignement qu'indique au futur initié le cabinet de réflexions et ses symboles.
      L'initié ne peut rien commencer seul, sous peine de graves accidents ; il doit donc s'assurer des guides visibles ayant déjà acquis l'expérience, tel est l'enseignement qui se dégage des discours et des interrogations auxquels prendra part le futur apprenti, dès son entrée en loge.
      Mais les enseignements oraux n'auraient aucune valeur sans l'expérience personnelle, tel est le but des voyages et des épreuves des différents grades.
      L'apprenti croît sans changer de plan. Il passe des travaux matériels aux travaux concernant les forces astrales ; il apprend à manier les instruments qui permettent de transformer la matière sous l'effet des forces physiques maniées par l'intelligence, il apprend aussi qu'en dehors des forces physiques existent des forces d'un ordre plus élevé, figurées par le flamboiement de l'étoile : ce sont les forces astrales qu'on lui laisse pressentir sans les nommer par la vue de l'étoile flamboyante.
      L'apprenti devient ainsi compagnon, et il est instruit sur les éléments de l'histoire de la tradition.



Maître

      Le compagnon qui va devenir maître doit se préparer à changer de plan. Il passera donc de nouveau dans le royaume de l'obscurité et de la mort ; mais, cette fois, il y passera seul et sans avoir besoin de guide, il fera consciemment ce qu'il a fait inconsciemment dans la chambre de réflexion.
      Mais, auparavant, il recevra la clef des trois grades et de leurs rapports, enfermée dans l'histoire d'Hiram et de ses trois meurtriers.
      Ainsi que nous l'avons précédemment démontré [Note de l'auteur : Traité métodique de Science occulte, analyse de la légende d'Hiram.], l'adaptation solaire de la légende n'est qu'une adaptation d'un principe bien plus général : la circulation du cercle dans le quaternaire, avec ses deux phases d'évolution et d'involution.
      Mais ce qu'il faut retenir pour l'instant, c'est que l'initié ne va pas seulement entendre cette légende, il va la vivre en devenant le personnage principal de sa reproduction.
      Ici apparaît un procédé bien remarquable mis en pratique par Ashmole qui composa ce grade en 1649 (ceux d'apprenti et de compagnon ont été composés respectivement en 1646 et 1648). Pour apprendre à l'initié l'histoire de la tradition d'une manière vraiment utile, on va la lui faire revivre. Telle sera la clef des grades ultérieurs et de leur rituel. Telle est la constatation qu'il faut toujours avoir présente à l'esprit quand il s'agira de réformer les rituels en les adaptant à de nouvelles époques, sans s'éloigner de leur principe de constitution.



Apport des grades templiers

Ramsay

      Pour éviter toute obscurité ou toute énumération fastidieuse, suivons l'évolution des grades maçonniques.
      Aux trois grades purement symboliques d'apprenti, de compagnon et de maître, Ramsay ajoute, en 1738, trois nouveaux grades dénommés Ecossais, Novice et Chevalier du Temple.
      Ces grades sont exclusivement templiers et ont pour but de faire revivre au récipiendaire :
       La naissance et la constitution de l'Ordre du Temple qui continue le Temple de Salomon ;
       La destruction extérieure et la conservation secrète de l'Ordre ;
       La vengeance à tirer des auteurs de la destruction.
      Telle est la clef des trois grades, qui ont été adaptés à la légende d'Hiram, rattachant ainsi le Temple de Jérusalem à l'Ordre de Jacobus Burgundus Molay.
      Les maçons qui voulaient conquérir les grades supérieurs devaient s'instruire dans l'Occultisme et les premiers éléments de la Kabbale. Aussi le Novice (devenu Royal Arche plus tard) apprenait-il les noms divins que voici :

Noms divins

      On lui faisait, en même temps, étudier les rapports des lettres et des nombres, et les premiers éléments de la symbolique des formes.
      Au grade suivant, Ecossais (devenu le Grand Ecossais plus tard), on joignait, à ces premières études, d'autres plus approfondies sur les correspondances dans la nature. C'est ainsi que le tableau suivant des correspondances des Pierres du Rational et des noms divins indiquera les premiers éléments de ces études.

Pierres du Rational Nom Divin gravé et signification
Sardoine Mélek (Rex)
Topaze Gomel Retribuens
Emeraude Adar Magnificus
Escarboucle Ioah Deus fortis
Saphir Hain Fons
Diamant Elchai Deus vivens
Syncure Elohim Dii (Sin, les Dieux)
Agathe El Fortis
Améthyste Iaoh IA
Chrysolithe Ischijob Pater excelsus
Onyx Adonaï Domini
Béryl Ieve (Sum qui sum)


      L'initiation à ces deux grades développait l'union entre le Temple de Salomon et les Templiers et elle se faisait dans des lieux souterrains pour exposer la nécessité à laquelle avait été réduit l'Ordre.
      C'est au grade de Chevalier du Temple (devenu, en partie, le Kadosh) que le récipiendaire était vraiment consacré vengeur vivant de l'Ordre. On transformait ainsi l'initiation en une guerre politique à laquelle les Martinistes ont toujours refusé de s'associer.
      Les paroles suivantes, gravées sur le tombeau symbolique de Molay, indiquaient, de plus, que les procédés tendant à atteindre jusqu'au seuil de la seconde mort étaient connus deceux qui constituèrent ce grade.
      Quiconque pourra vaincre les frayeurs de la mort sortira du sein de la terre et aura droit d'être initié aux grands mystères.
      Le détail de l'initiation du Kadosh avec ses quatre chambres, la Noire où préside le grand maître des Templiers., la Blanche où règne Zoroastre, la Bleue où domine le chef du Tribunal de la Sainte- Wœhme et la Rouge où Frédéric dirige les travaux, indique que ce grade est le résumé de toutes les vengeances et la matérialisation, sur la terre, de ce terrible livre de sang, qui s'ouvre trop souvent dans l'invisible quand Dieu permet aux inférieurs de se manifester.
      C'est ce grade qui a toujours été réprouvé par les Martinistes, qui préfèrent la prière à la vengeance politique et qui veulent être des soldats loyaux de Celui qui a dit : « Qui frappera par l'épée, périra par l'épée. »


*

*         *


      Le Rite Templier comprenait, non pas seulement ces quatre grades de Ramsay, mais bien huit grades que M. Rosen dans son Satan démasqué (auquel doit avoir collaboré quelque bon clérical, car l'auteur est trop instruit pour avoir dit toutes les naïvetés contenues dans cet ouvrage) rattache à tort, à notre avis, aux grades écossais du 19° au 28°.



Grades du Rite templier

       Apprenti ou Initié ;
       Compagnon ou initié de l'Intérieur ;
       Adepte ;
       Adepte de l'Orient ;
       Adepte de l'Aigle-Noir de Saint-Jean ;
       Adepte parfait du Pélican ;
       Ecuyer ;
       Chevalier de garde de la Tour intérieure.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2022  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS