Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME | Livres, Textes & Documents | Martinésisme, Willermosisme, Martinisme et Franc-Maçonnerie | Conclusion

Martinésisme, Willermosisme, Martinisme et Franc-Maçonnerie

Papus
© France-Spiritualités™






CONCLUSION

      En résumé, les divers représentants contemporains de l'Illuminisme, dont l'Ordre Martiniste forme la branche française et chrétienne, se trouvent actuellement en présence des centres suivants :
       Les centres cléricaux qui considèrent les Martinistes comme des Francs-Maçons plus satanistes et plus dangereux que les autres. Des efforts ont été faits loyalement pour expliquer aux cléricaux comme aux autres groupes le caractère réel du Martinisme ; ces efforts n'ont servi qu'à faire injurier davantage ceux qui, semblables aux explorateurs, se sont lancés dans les centres cléricaux pour essayer de les éclairer sur les mystifications dont ils ont été et dont ils vont être, de nouveau, victimes.
       Les rites franc-maçonniques divisés en trois groupes :
            A.  Les matérialistes athées du Grand-Orient de France, mis au ban du reste de l'Univers et qui disparaîtront à la prochaine révolution.
            B.  Les douze membres parisiens du Rite de Misraïm, rite n'avant plus de vitalité et destiné à disparaître sous peu, s'il n'est pas radicalement balayé ou s'il ne fusionne pas avec un autre.
            C.  Le Rite Ecossais dont nous avons justifié la filiation et les grades, le seul capable de sauver la tradition mac:., si ses chefs continuent à avoir l'énergie nécessaire.

      Devant ces divers groupes, le Martinisme manifeste ses tendances absolument indépendantes, prêt à prêter son appui à ceux qui voudront sauver ou renouer leur tradition, et nous allons voir que cet appui n'est pas à dédaigner.
      En dehors de Paris, Misraïm n'existe pour ainsi dire pas, et à Paris, il existe bien peu.
      En dehors de la France, le Grand-Orient ne peut rien et ses officiers sont mis à la porte, comme des valets, de toutes les loges de l'étranger, presque sans exception.
      L'Ecossais, écrasé par les embarras d'argent, ne peut donner à sa propagande tous les efforts nécesaires.
      Or, les Illuminés ont conquis, par leur cohésion, une telle place au soleil, qu'ils peuvent, si Dieu veut qu'ils continuent leur marche ascendante, reconstituer les études symboliques, si on les abandonne en France, ou donner leur appui aux pouvoirs réguliers qui voudront reconstituer ces études.
      Or, comment se résume actuellement la puissance effective de l'Ordre Martiniste ?
      Par ses revues dans presque toutes les langues, dont en France, une mensuelle de cent pages, une hebdomadaire de huit pages grand in-4°, et un bulletin autographié réservé à sa correspondance administrative en cas de besoin.
      Par ses délégués dans tous les pays d'Europe et d'Amérique et par ses initiateurs libres et ses loges répandus partout.
      Par ses alliances avectous les centres d'Illuminisme et d'idéalisme actuellement faites ou en cours d'exécution.
      Enfin et par-dessus tout par son mépris de l'argent, par son amour de la pauvreté qui a permis à l'Ordre de résister à bien des orages.
      Or, il n'existe aucun rite en France qui puisse justifier d'un tel rayonnement et de si puissants moyens de propagande, il n'existe aucune organisation capable d'agir sans intermédiaires dans les autres pays, et cela au grand jour, sans serments ni sociétés secrètes, uniquement par ses journaux et ses auteurs, et d'autant plus sérieux qu'il ne s'occupe jamais, ni en France, ni à l'Etranger, de politique ou de religion ; car ses statuts le lui interdisent formellement.
      Or, cette organisation peut prendre une extension croissante, ou rentrer dans l'ombre et le silence du jour au lendemain, si telle est la nécessité indiquée par l'invisible. C'est là la caractéristique des ordres d'illuminés.
      Si la première hypothèse prévaut, si la marche ascendante de l'Ordre, qui a conquis une à une les diverses contrées d'Europe, se poursuit, il faut s'attendre à des polémiques et à des attaques encore plus violentes, à des calomnies encore plus énormes, à des efforts plus directs visant les personnalités ; mais que nous importe ! On ne s'appuie que sur la résistance ; chaque calomnie, c'est une victoire à l'horizon et, accusés d'être des diables par les uns, des cléricaux par les autres, et des magiciens noirs ou des aliénés par la galerie, nous resterons simplement des chevaliers fervents du Christ, des ennemis de la violence et de la vengeance, des synarchistes résolus, opposés à toute anarchie d'en haut ou d'en bas, en un mot des Martinistes comme l'ont été nos glorieux ancêtres Martines de Pasqually, Claude de Saint-Martin et Willermoz.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS