Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME | Livres, Textes & Documents | Saint-Martin le Philosophe Inconnu | Préface

Saint-Martin le Philosophe Inconnu

Sa vie et ses écrits - Son maître Martinez et leurs groupes - D'après des documents inédits
Jacques Matter
© France-Spiritualités™






PRÉFACE

Après les brillantes appréciations de Saint-Martin par Chateaubriand et madame de Staël, par M. de Maistre et M. Cousin, il n'est plus nécessaire de rien ajouter sur l'importance du rôle que le « philosophe inconnu » a joué dans l'histoire de la pensée sur la fin du dernier siècle et au commencement du nôtre.

      S'il y avait eu quelque hésitation encore, le savant commentaire de M. de Baader, les réflexions critiques de M. Moreau, l'éloquente thèse de M. Caro, et la charmante esquisse de M. Sainte-Beuve, auraient certainement achevé de la vaincre.

      Cependant Saint-Martin n'a pas encore pris dans l'histoire de la littérature moderne la place qui lui est due, et l'on peut dire, à peu près sans exagération, qu'il est demeuré pour le monde ce pour qui il s'est donné, le philosophe inconnu.

      Sans doute, sa doctrine est exposée dans ses nombreux volumes ; mais elle ne l'est pas entièrement, il s'en faut beaucoup ; et elle ne l'est pas clairement, il s'en faut davantage. Quelques-uns de ses écrits, récemment publiés, et d'autres encore inédits, sont indéchiffrés, sinon indéchiffrables ; et, dans sa correspondance intime, on entrevoit partout qu'il avait des points de doctrine réservés, même à l'égard du plus avancé d'entre tous ses disciples.

      Ce qui restait tout à fait obscur jusqu'ici, c'étaient les véritables origines de la doctrine de Saint-Martin, et ce qu'il était impossible d'entreprendre, c'était de faire le départ entre son enseignement propre et celui de son maître dom Martinez de Pasqualis, dont rien, pas une page, n'était connu du public. On ignorait donc à peu près au même degré le premier commencement et les derniers résultats de tout ce vaste ensemble de spéculations, les unes de pure philosophie, les autres de morale et de politique, d'autres encore de mysticisme et de théosophie, spéculations qu'avec un peu d'ambition pour Saint-Martin on pourrait appeler son système.

      La vie du personnage était voilée des mêmes mystères que sa pensée. Nous n'avions que l'édition tronquée du Portrait, l'emphatique éloge de Tourlet et l'esquisse un peu plus développée et plus tempérée de Gence : les renseignements recueillis par M. Caro et ceux que M. Sainte-Beuve publia dans ses belles pages consacrées au théosophe d'après le manuscrit autographe du Portrait en appelaient de plus complets.

      Or, si la doctrine de Saint-Martin, qui n'est pas en politique une simple théocratie, ni en philosophie un simple mysticisme, mais qui est une véritable théosophie sur le gouvernement des choses divines et humaines, peut offrir aujourd'hui un intérêt tout spécial, cela est encore plus vrai de sa vie.

      D'autres de nos contemporains, – car Saint-Martin est de notre siècle et des nôtres, – ont joué assurément dans l'enseignement, dans l'Etat et dans toutes sortes de carrières, un rôle bien plus considérable, plus éclatant et plus facile à marquer que celui d'un simple officier d'infanterie, simple élève des premières Ecoles normales, auteur et chef d'école, sans doute, mais au demeurant plus grand dans la direction spirituelle, qui est de sa nature peu appréciable de la part du public, qu'en aucune autre situation. Mais, sous le point de vue des idéalités et des aspirations morales, je ne connais pas de vie contemporaine, si haut que je la cherche, qui puisse être mise au-dessus de la sienne, encore qu'elle soit défectueuse en fin de compte.

      J'ajouterai que c'est là ce qui m'a le plus attaché à cette étude, et que, ce qui m'a paru le mieux mériter un peu d'attention partout en l'état où nous sommes, c'est cette existence si pure et si sereine au milieu de tant d'orages, si détachée en face de tous les attachements les plus vifs et des plus impérieux intérêts. Quand autour de lui tout est, ou bien passion, ou violence, ou persécution, ou peur, Saint-Martin est calme, aimant, sûr, désintéressé : le sage en personne. Et il l'est, non pas de par sa nature, mais de par sa volonté et sa raison.

      Cela est toujours beau, et pour nous, aujourd'hui, cela est un peu plus beau que pour d'autres en d'autres circonstances.

      Voilà ce qui m'a attaché ; et ce qui m'a fait croire qu'un certain nombre de feuillets sur Saint-Martin pouvaient offrir quelque attrait ou quelque utilité.

      J'ai eu des raisons spéciales pour écrire ces pages.

      Une rare bonne fortune a fait tomber entre mes mains, dans un voyage à l'étranger, les deux petits volumes manuscrits du traité de dom Martinez, De la Réintégration, dont je ne connais que deux exemplaires, l'un en France, l'autre dans la Suisse française. J'ai donc pu comparer les deux copies les meilleures qui existent de cette relique devenue si rare.

      Le propriétaire actuel des manuscrits de Saint-Martin, légués par celui-ci à M. Gilbert, par M. Gilbert à M. Chauvin, manuscrits dont on a fait récemment la vente à un de mes amis, a bien voulu les mettre tous à ma disposition.

      J'ai pu consulter de même deux copies de la célèbre correspondance, en majeure partie encore inédite, de Saint-Martin avec le savant patricien de Berne. Et j'ai pu joindre, à ces lettres si instructives, celles, inédites aussi, du comte de Divonne que m'a communiquées M. le baron de Stenglin, ainsi que celles de Maubach, et celles de madame de Bœcklin, la plus célèbre d'entre les amies de Saint-Martin, et que m'ont communiquées les personnes de Suisse et de France qui les possèdent.

      Sans être tout à fait du groupe de Saint-Martin, il s'en était formé un, en Suisse, autour de son ami de Berne, le baron de Liebisdorf, groupe composé principalement du conseiller d'Eckartshausen, de mademoiselle Lavater et de mademoiselle Sarazin ; puis un autre en Allemagne, autour de Young-Stilling, et où se remarquait, après le grand duc régnant, dont il était l'ami, madame la baronne de Krudener, dont la vie eut des phases si diverses. J'ai lu les lettres de l'un et de l'autre de ces deux groupes, et j'ai trouvé dans les remarquables communications qui ont eu lieu entre eux, la correspondance qui répand le plus de jour sur celle de Saint-Martin : c'est celle de Young-Stilling et de Salzmann, qui est en ma possession.

      Enfin, M. Taschereau a bien voulu, avec une rare courtoisie, mettre à ma disposition une copie du manuscrit autographe du Portrait, qu'il possède, et j'y ai puisé à pleines mains.

      Mais si j'ai pu, grâces à ces secours, esquisser une biographie un peu complète d'un penseur éminent, il m'est toutefois arrivé souvent de rencontrer d'autant plus d'énigmes et d'obscurités nouvelles que je croyais avoir plus réussi à en dissiper d'anciennes. Si bien qu'aux plus vives expressions de ma reconnaissance pour les riches communications qu'on a bien voulu me faire, je dois joindre ici de plus vives supplications, à l'adresse de tous ceux qui ont quelques indications sur les personnages si nombreux et si considérables avec lesquels Saint-Martin s'est trouvé en rapport : je les prie de vouloir bien, en l'honneur de sa mémoire et dans l'intérêt de la science, m'en faire part à l'adresse de mon éditeur.

      Il n'est pas de complément ni de rectification que je ne sois prêt à recevoir avec la gratitude la plus empressée ; car on me permettra sûrement d'en profiter avec toute l'indépendance que j'ai mise dans mes appréciations soit de la doctrine, soit de la vie de l'éminent penseur.

MATTER
Paris, 1er mai 1862.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS