Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME | Livres, Textes & Documents | Traité de la réintégration des êtres | 13

Traité de la réintégration des êtres

créés dans leurs primitives propriétés, vertus et puissances spirituelles divines
Martines Pasqually
© France-Spiritualités™






TRAITÉ DE LA RÉINTÉGRATION DES ÊTRES – 13

      Je reprends la réconciliation parfaite d'Adam et d'Eve avec le Créateur. Adam et Eve, ayant reçu cette peine fatale et n'ayant aucune notion de type pour l'avenir, soit chez eux ou dans leur postérité première, soit dans leur postérité à venir, cette cruelle incertitude fit qu'Adam et Eve se prosternèrent avec la plus grande douleur et une contrition sincère devant le Créateur, pour lui demander grâce et miséricorde du crime que le reste de sa postérité avait commis sur son fils Abel, n'ayant ni le pouvoir ni la force de venger de leur propre autorité le sang du juste par l'effusion de celui du coupable. Vous voyez, par la conduite d'Adam et Eve à l'égard de l'assassinat de leur fils et des complices, que l'homme n'a pas la vengeance en son pouvoir, qu'elle n'appartient qu'au Créateur. L'Eternel les ayant examinés, leur envoya un de ses esprits interprètes, qui leur apparut et leur expliqua le type de l'assassinat. Et voici que l'esprit leur dit sur un événement qu'ils regardaient non seulement comme une perte considérable pour le fruit de leur postérité, mais encore comme un effet de la colère du Créateur qui devait rejaillir sur toute sa postérité présente et future pour la durée des siècles. Ils considéraient encore cet événement comme un reste du fléau de la justice divine pour l'entière démission de leur premier crime, et pour leur réconciliation parfaite avec le Créateur. L'esprit intellect dit à Adam et Eve : « Vous avez bien raison l'un et l'autre, au centre de votre consternation de peine sur ce qui cause votre douleur en faveur du Créateur, comme vous le faites. C'est relativement à votre retour et à votre résignation spirituelle divine envers le Créateur, qu'il m'envoie auprès de vous pour calmer vos alarmes, sur ce que vous craignez et pour vous et pour votre postérité. L'Eternel créateur vous parle par ma voix. Vous n'avez produit cette postérité d'Abel que pour être le vrai type de celui qui viendra dans son temps pour être le véritable et l'unique réconciliateur de toute la postérité générale des formes particulières d'Adam, dans lequel toute postérité réside, ainsi que le Créateur a mise innée dans sa créature première après son changement de forme corporelle glorieuse, l'ayant fait gardien de son séminal reproductif de forme corporelle terrestre. J'ajoute encore que Caïn, que vous reconnaissez criminel devant le Créateur et devant vous, ne l'est pas autant qu'Adam l'a été envers le Créateur. Caïn n'a occis que la matière, mais Adam a pris le trône de la domination divine par la force : je te demande quel est le plus criminel de vous deux. » Adam répondit : « Que la volonté de mon Créateur soit la mienne. » « Je te dirai à toi, Adam, que ton fils Caïn est encore un type par son forfait criminel commis sur son frère, des premiers esprits créés qui t'ont séduit et occis spirituellement, et soumis toi et ta femme à être mis en pâtiment pénible quant à ton être spirituel, à être susceptible de privation divine, et quant à ta forme à être passive et anéantie sans aucune ressource de pouvoir être remise dans sa première nature de forme apparente, après sa première réintégration d'être apparent, que l'axe feu central dissipera aussi promptement que la forme.

      Voilà le vrai type que fait Caïn et son crime. Caïn était la première postérité d'homme temporel, Abel la seconde, celle-ci était mineure et cadette. Adam, placé au centre de ces deux postérités d'hommes temporels, fait la figure du Créateur, et sa postérité celle que le Créateur avait créée pour sa plus grande gloire. Le Créateur créa ou détacha de lui des esprits parfaits pour son culte avant Adam. Ces esprits aînés d'Adam ayant prévariqué contre le Créateur, il les éloigna de sa personne, et l'Eternel fit succéder à leur expulsion une créature mineure spirituelle qu'il nomma Réaux (nous la nommons Adam). Cet être mineur était cadet spirituel de ces premiers esprits, puisqu'ils sortent l'un et l'autre de ce premier père divin.

      Il fallait une représentation à cette création, elle est dans Caïn et dans son crime par la destruction de l'individu d'Abel. L'un est le type des premiers esprits, et son crime celui qu'ils commirent contre l'Eternel. Abel, par son état de justice et de sainteté, est le type d'Adam créé dans son premier état de gloire divine, et la destruction du corps d'Abel est le type de l'opération que les premiers esprits pervers firent pour décider la chute du premier corps de gloire dont le Créateur avait revêtu son premier mineur créé et le rendre sujet comme eux de privation divine. Voilà l'explication certaine du type premier que font ces trois sujets, Adam, Caïn et Abel.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS