Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | OCCULTISME & MAGIE | Biographies et portraits d'occultistes | Martinez de Pasqually (1710 ? - 1774, à Port-au-Prince)

Martinez de Pasqually

(1710 ? - 1774, à Port-au-Prince)
© France-Spiritualités™




      Martinez Pasqualis, chef de la secte dite des Martinistes, est un de ces personnages qui ont donné le nom à une école et qui sont eux-mêmes restés inconnus. L'analogie du nom du disciple principal avec celui du maître a contribué à faire presque oublier le véritable chef des Martinistes, avec lequel les feuilles du jour, en annoncant en 1803 la mort de Saint-Martin, ont confondu ce dernier. Les disciples même les plus intimes de Martinez n'ont point connu sa patrie. C'est d'après son langage qu'on a présumé qu'il pouvait être Portugais et même juif. Il s'annonça en 1754 par l'institution d'un rite cabalistique d'élus dits cohens, en hébreu, prêtres), qu'il introduisit dans quelques loges maçonniques en France, à , à Toulouse et à Bordeaux. Ce fut dans cette dernière ville qu'il enrôla parmi ses disciples et reçut maçon de son ordre Saint-Martin, jeune officier au régiment de Foix. Martinez apporta, en 1768, à Paris ce même rite, dont le peintre Vanloo fit connaître l'auteur dans la capitale. Un assez grand nombre de prosélytes y formèrent la secte qui reçut des loges du nouveau rite organisé en 1775 la dénomination de Martinistes. Le livre des Erreurs et de la vérité ayant été publié la même année par Saint-Martin a pu concourir à faire confondre celui-ci avec le fondateur de la secte de ce nom. Après avoir achevé de professer sa doctrine à Paris, Martinez quitta soudain ce séjour comme pour aller recueillir une succession, et s'embarqua, vers 1778, pour Saint-Domingue : il y termina au Port-au-Prince, en 1779, sa carrière théurgique, dans laquelle Bacon de la Chevalerie, l'un de ses disciples, fut aussi l'un de ses agents. Saint-Martin, dans le Portrait qui fait partie de ses œuvres posthumes, ne s'est pas expliqué sur le fond de la doctrine de ce maître. Mais par ce qui en perce dans ses premiers écrits et dans celui d'un autre élève, l'abbé Fournier, auteur de Ce que nous avons été, ce que nous sommes et ce que nous serons (Londres, 1791), on peut présumer que la doctrine professée par Martinez est cette cabale des juifs, qui n'est autre que leur métaphysique ou la science de l'être, comprenant les notions de Dieu, des esprits, de l'homme dans ses divers états. Martinez prétendait posséder la théorie pratique ou la clef active de cette science, ayant pour objet non seulement d'ouvrir des communications intérieures, mais de procurer des manifestations sensibles. « Dans l'école où j'ai passé il y a vingt-cinq ans, écrivait Saint-Martin, en 1793, à son ami Kirchberger, les communications de tout genre étaient fréquentes ; j'en ai eu ma part comme beaucoup d'autres. Les manifestations du signe du Réparateur y étaient visibles ; j'y avais été préparé par des initiations. Mais, ajoute-t-il. le danger de ces initiations est de livrer l'homme à des esprits violents ; et je ne puis répondre que les formes qui se communiquaient à moi ne fussent pas des formes d'emprunt. »

      Ainsi Saint-Martin lui-même laissait entrevoir que dans ces opérations l'on court le risque d'être trompé et que la force des impressions peut troubler le moral de ceux qui s'y livrent. Cependant Martinez n'avait point connu, dit-il, Jacob Boehme, bien supérieur, selon lui, au philosophe portugais, auquel il devait seulement son entrée dans les régions d'un ordre supérieur, tandis que le philosophe allemand lui en avait aplani la route. Un traité de la Réintégration contenant ce que Martinez Pasqualis avait écrit de sa doctrine et qu il lisait ou dictait à ses disciples est resté inédit, de même que la correspondance dont on a parlé à l'article Kirchberger.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 27 - Page 442)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2017  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIèRE & TEXTES INSPIRANTS