Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | OCCULTISME & MAGIE | Livres, Textes & Documents | Henri Cornélis Agrippa | Lettre XI - Jacques Lefebvre d’Etaples à Henri Cornélis Agrippa

Henri Cornélis Agrippa

Sa vie et son oeuvre d'après sa correspondance
Joseph Orsier
© France-Spiritualités™






LETTRE XI
Jacques Lefebvre d'Etaples (120) à Henri Cornélis Agrippa, salut.


Paris, 20 mai 1519

      Très honorable maître et docteur, le Révérend Père Claude Dieudonné (121) m'a remis votre lettre. Je l'ai lue avec le plus grand plaisir. Quel est l'homme, en effet, qui ne lirait pas avec délices ce qui part de la sincérité d'âme et d'une bienveillance dont il ne peut douter ? Je vous en supplie, ne vous alarmez pas de ce que plusieurs personnes se sont déclarées les adversaires de mes écrits tant au sujet d'Anne que de Madeleine. J'espère qu'un jour se fera la vérité sur ces matières. Du reste, je ne fais que discuter et n'avance rien de hasardé en conclusions. Je vous en supplie donc, qu'à ce sujet personne ne perde votre bienveillance. La fausseté se découvrira et succombera d'elle-même, bien que personne ne l'attaque. Je vous envoie la défense de mon argumentation, défense élaborée par un docteur en Théologie de notre Sorbonne. Elle n'est pas sans mérite. Je vous envoie encore l'apologie de Sainte Anne qu'on m'a envoyée d'Allemagne ex dono auctoris. J'en ai lu une autre du Vice-Général des frères de Saint-François, mais il la conserve chez lui. Il donne un seul mari à Anne, mais trois filles. Après l'avoir examinée, j'ai jugé qu'elle ne concorde pas avec notre manière de voir, quelle ne vise pas notre dissertation ; cependant, si vous tenez beaucoup à la connaître, j'espère pouvoir l'obtenir. A votre première lettre, édifiez-moi là-dessus. J'ai préparé mon second travail sur Madeleine. Attendez-le par le plus prochain courrier allant de votre côté.

      Adieu.


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
(120)  Faber Stapulensis (1455-1536). Sa dissertation, publiée en 1517, pour prouver, contrairement à l'opinion des docteurs de l'époque, que Marie-Madeleine, Marie, sœur de Lazare et la Madeleine pécheresse étaient 3 personnes distinctes, dissertation condamnée par la Sorbonne, fut défendue énergiquement par Agrippa. Le Père Dieudonné leur servit de messager, comme cette lettre et d'autres en donnent le témoignage. Il en est de même pour la question de sainte Anne.

(121)  Dieudonné était religieux célestin à Paris en 1519, puis à Metz, où il se rencontra avec Agrippa dans une conférence théologique au couvent des Célestins de cette ville, et eut d'amicales relations avec lui. II en fut réprimandé par les supérieurs de son ordre et envoyé au couvent d'Annecy.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS