Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | OCCULTISME & MAGIE | Livres, Textes & Documents | La Magie d'Arbatel | Troisième

La Magie d'Arbatel

Marc Haven
© France-Spiritualités™






TROISIÈME SEPTENAIRE D'APHORISMES

      Aphorisme 15 - On appelle "esprits olympiques" ceux qui habitent le firmament et les astres du firmament. Leur fonction est d'exécuter le destin, d'administrer les événements fatidiques autant qu'il plaît à Dieu et qu'il le permet de sorte qu'aucun mauvais démon, aucun mauvais destin ne pourra nuire à celui qui est assis à l'ombre du Très-Haut. Tout esprit olympique enseigne et accomplit tout ce que l'astre auquel il préside présage; mais cependant, il ne peut rien faire passer de puissance en acte sans la permission divine. Dieu seul en effet lui donne ce pouvoir et cette action. Tous les êtres supracélestes, célestes, sublunaires et infernaux obéissent à Dieu créateur : aussi efforce-toi d'entreprendre tout ce que tu entreprends avec l'aide de Dieu (16), et toutes tes entreprises atteindront le but souhaité et désirable. C'est ce que prouvent l'histoire du monde entier et l'expérience quotidienne. « Paix aux hommes de bonne volonté, la guerre pour les autres ! » (17) a dit le Seigneur.
 
      Aphorisme 16- Sept sont les puissances ou les offices propres des esprits à qui Dieu a confié la direction de la machine du monde. Leurs astres visibles (18) sont Aratron, Bethor, Phaleg, Och, Hagith, Ophiel, Phul, en langue olympique (19). Chacun a sous ses ordres une nombreuse armée du firmament.

ARATRONcommande à49provinces visibles
BETHOR42
PHALEG35
OCH28
HAGITH21
OPHIEL14
PHUL7
 
      Ce qui fait en tout 186 provinces dans l'Olympe, que gouvernent sept puissances que l'astronomie de la grâce étudie longuement. Il faut indiquer maintenant de quelle façon peut s'établir la communication avec ces princes et ces puissances. Aratron apparaît le samedi à la première heure et donne de très nettes réponses sur ses provinces et propriétés provinciales. De même pour les autres à leurs jours et heures. Chacun préside à 499 années. Le premier cycle, celui de Bethor, a commencé en l'an 60 av. J.-C. et a duré jusqu'à 430 ; Phaleg, de 430 à 920 ; Och, jusqu'en 1410 ; et Hagith régnera jusqu'en 1900 (20).
 
      Aphorisme 17 - Magiquement, on évoque les sept premiers des gouverneurs simplement au jour et à l'heure où ils dominent visiblement et invisiblement par les noms et les vertus que Dieu leur a donnés en présentant le caractère qu'ils confirmeront ou traceront eux-mêmes.

      •  Le gouverneur Aratron a en son pouvoir les choses naturelles qu'il produit, ce qui est à sa correspondance dans le milieu considéré, et que l'astronomie de la grâce attribue aux vertus saturniennes.
      Ce qu'il fait aisément et volontiers, c'est :
          1.  De pouvoir changer sur-le-champ toutes choses en pierre, comme une plante ou un animal et lui donner l'apparence même de la pierre ;
          2.  De changer les trésors en charbon et les charbons en trésors (21) ;
          3.  De donner des esprits familiers avec un pouvoir défini ;
          4.  D'enseigner l'Alchimie, la Magie, la Physique ;
          5.  De concilier à l'homme l'amitié de Pygmées, hommes poilus ;
          6.  De rendre invisible ;
          7.  De rendre fécond ce qui est infécond et de donner la longévité.
 
Son caractère (22) est :

Caractère d'Aratron

      Il a sous ses ordres 49 rois, 42 princes, 35 satrapes, 28 ducs, 21 ministres qui se tiennent debout devant lui, 14 familles, 7 messagers, et commande à 36.000 légions de chacune 490 unités.



      •  Bethor gouverne ce qui est attribué à Jupiter ; il arrive dès qu'on l'invoque. Celui qui est digne de tracer son caractère est par lui élevé aux plus hautes dignités, mis en possession de ses trésors. Il concilie les Sylphes qui donnent de sincères réponses. Il transporte d'un lieu à un autre les choses et les pierres précieuses et donne des médicaments d'un effet merveilleux. Il donne même des esprits familiers venus du firmament et peut prolonger la vie jusqu'à 700 ans si Dieu le permet.

Son caractère est :

Caractère de Bethor

      Il a sous sa direction 42 rois, 35 princes, 28 ducs, 21 conseillers, 14 messagers, 7 ambassadeurs, 29.000 légions d'esprits.



      •  Phaleg préside aux choses attribuées à Mars, prince de la paix. Celui à qui il donne son caractère est élevé aux plus hautes dignités dans l'art de la guerre.

Son caractère est :

Caractère de Phaleg



      •  Och préside aux choses solaires et donne 600 années de vie avec une santé robuste ; il distribue la sagesse suprême, il envoie de très beaux esprits, enseigne la médecine et change toutes choses en un or parfait et en pierres précieuses ; il donne de l'or et une bourse pleine d'or. Celui qui aura été jugé digne de son caractère se fera adorer comme un Dieu par les rois de l'univers entier.

Son caractère est :

Caractère d'Och

      Il a sous sa dépendance 36.536 légions : à lui seul, il administre toutes choses et ses esprits lui obéissent par centuries.



      •  Hagith gouverne les choses de Vénus : il rend très beau celui qui est digne de posséder son caractère et l'orne de toute noblesse. Il change en un instant le cuivre en or et l'or en cuivre ; il procure des esprits qui obéissent fidèlement à leurs maîtres.

Son caractère est :

Carcatère de Hagith

      Il a des légions de 4000 esprits, et à la tête de chaque familier, il place des Rois aux époques fixées.



      •  Ophiel est gouverneur des choses de Mercure.

Son caractère est :

Caractère d'Ophiel

      Ses esprits forment 100.000 légions : il donne facilement des esprits familiers, il enseigne tous les arts et celui qui est honoré de son caractère peut changer instantanément le vif-argent en pierre philosophale.



      •  Phul se plaît dans ce caractère :

Caractère de Phul

      Par la parole et l'acte, il change tous les métaux en argent ; il gouverne les choses lunaires, guérit l'hydropisie, donne des ondins qui servent l'homme sous la forme corporelle et visible : il fait vivre 300 ans.



Préceptes très généraux de cet art secret

      I. Un gouverneur quelconque agit toujours avec tous ses esprits, tantôt naturellement et alors toujours de la même manière, tantôt à son bon gré si Dieu ne l'empêche pas.

      II. Il peut même dans une matière non prédisposée, produire subitement ce qui naturellement demande un long laps de temps à se faire même dans une matière prédisposée. De même, le prince solaire Och prépare lentement l'or dans les montagnes, en moins de temps il le fabrique par voie chimique, en un instant par voie magique.
 
      III. Le vrai mage divin peut sur un seul geste de sa main avoir à son service les gouverneurs du monde et de toutes les créatures. Les gouverneurs du monde lui obéissent, viennent à son appel, exécutent ses ordres ; mais Dieu seul est l'auteur de ces miracles. C'est ainsi que Josué arrêta le soleil dans les cieux.
Pour les mages de moindre puissance, ils leur envoient des Esprits qui ne leur obééissent qu'en certaines affaires très déterminées. Les pseudo-mages, ils ne les écoutent pas et leur jettent quelques démons pour les leurrer et, sur l'ordre de Dieu, leur font encourir des périls variés (23), comme en témoigne Jérémie au sujet des magiciens juifs, chapitre VIII.
 
      IV. Dans tous les éléments, il y a sept gouverneurs avec leur armée qui sont mus d'un même mouvement avec le firmament, et toujours les inférieurs dépendent des supérieurs, comme l'enseigne la Philosophie de la grâce.

      V. Dès le ventre de sa mère, il est destiné à la magie, celui qui doit être un véritable mage ; les autres qui, d'eux-mêmes, s'ingénient à le devenir sont malheureux. Et c'est ici le lieu de dire avec Jean-Baptiste : Personne ne peut rien recevoir pour soi-même qui ne lui ait été donné par Dieu. (24)

      VI. Tout caractère donné dans un but quelconque par un esprit a son efficacité dans l'objet pour lequel il a été donné et dans un temps déterminé. Il faut donc s'en servir au jour et à l'heure de l'esprit planétaire qui l'a donné.

      VII. Dieu est vivant et ton âme est vivante. Tu conserveras le pacte que tu as conclu en Dieu avec l'esprit par la révélation pour que s'accomplissent toutes les promesses de l'Esprit.

 
      Aphorisme 18 - Les noms des esprits olympiques sont rapportés diversement par divers auteurs. Mais ceux-là sont efficaces qui sont transmis à chacun par l'esprit révélateur visible ou invisible, et selon sa prédestination. Voilà pourquoi on les appelle constellés et leur efficacité s'étend rarement au-delà de quarante ans (25). Le plus sûr pour les débutants en notre science est donc d'opérer sans les noms et par la seule vertu des Esprits ; et si un d'eux a été prédestiné à la magie, tout le reste de l'art étudié viendra de lui-même à lui et au-delà de ses espéérances. « Priez seulement pour avoir une foi constante » et Dieu ordonnera tout en temps opportun.
 
      Aphorisme 19 - L'Olympe et ses habitants se présentent d'eux-mêmes aux hommes sous la forme d'esprits et leur donnent leurs services, même s'ils les refusent ; combien mieux encore te seront-ils accordés si tu les demandes ! Les esprits du mal et les esprits destructeurs qui viennent à un homme y viennent par la haine du diable, attirés par les péchés des hommes comme une peine méritée. Que celui qui désire converser familièrement avec des esprits se garde donc de tout péché mortel (26), et qu'il prie fermement le Très-Haut de le prendre en sa garde, et il brisera les embûches et les obstacles de l'Adversaire. Bien sûr, Dieu ordonnera et imposera à son ennemi l'obligation de servir le mage (27).

      Aphorisme 20 - Tout est possible à qui croit et à qui veut, tout est impossible à qui doute et à qui ne veut pas. Rien n'est plus contraire que la mobilité d'esprit, la légèreté, l'inconstance, la futilité, l'ébriété, la luxure, la désobéissance au Verbe de Dieu. Il importe donc beaucoup d'être pieux, probe, constant dans ses paroles et dans ses actes, d'avoir une foi ferme en Dieu, d'être prudents, de n'être avare d'aucune chose que de sagesse qui est chose divine et sacrée.
 
      Aphorisme 21 - Quand tu voudras évoquer un esprit olympique, observe le lever du soleil le jour correspondant à l'esprit que tu désires et, disant l'oraison suivante, tu verras ton vœu se réaliser :
      « Dieu tout-puissant, éternel, qui as fait toute la création pour ta glorification et ton honneur et pour le service de l'homme, je te prie de m'envoyer l'esprit N… d'ordre solaire pour me communiquer et m'apprendre ce sur quoi je l'interrogerai, ou pour qu'il me donne un remède contre l'hydropisie, etc. D'ailleurs que cela soit non par ma volonté, mais par la tienne, au nom de Jésus-Christ ton fils unique Notre Seigneur. Amen. »
      Mais ne fatigue pas l'Esprit, l'heure une fois écoulée, à moins que ce ne soit un esprit familier. « Puisque tu es venu sans tumulte ni bruit, et que tu as répondu à ma demande, je rends grâce à Dieu au nom duquel tu es venu. Retourne en paix à tes affaires, prêt à revenir quand je t'appellerai par ton nom, ton nombre ou ta vertu puisque cela m'a été permis par le Créateur. Amen. »
      Ecclésiastes, ch. V : Ne parle pas avec précipitation et que ton cœur ne se hâte pas de proférer un verbe en face de Dieu. Dieu en effet est dans le ciel et toi sur la terre. Aussi tes paroles sont bien peu de choses : car dans la plus grande préoccupation arrive le sommeil (28).


__________________________________________________________________________________________________
 (16)  Arbatel répète ici ses premiers enseignements : "Deo duce", premier degré de l'initiation ; "Ferro comite" deuxième degré. Le mage qui sait les lois de la nature a acquis sur les êtres une puissance telle que tout acte de sa pensée s'effectue nécessairement ; mais d'autre part, le grand danger de cette puissance se fait voir ici et c'est la clef de cette si vraie phrase d'Eliphas Lévi : « Toute faute, toute négligence peut être mortelle ».  [Retour au texte]

 (17)  Isaïe, LVII, 21.  [Retour au texte]

 (18)  Cf. Bœhme, L'Aurore naissante, chap. 1 et 8, et la théorie de l'Astre noir dans Light of Egypt, Anonyme, Londres, 1891.  [Retour au texte]

 (19)  L'ancien chaldéen a conservé les racines de ces noms. Gaffarel retrouvait dans les étoiles les caractères principaux de cette langue céleste. Fr. M. van Helmont les revoyait se former dans les organes mêmes du langage articulé chez l'homme. Cf. Kircher, Œdipus Egypt, tome 2. Cela nous indique que nous sommes en plein corps de l'ouvrage, c'est-à-dire qu'il faut marcher avec précaution et ne pas se laisser arrêter par les voiles extérieurs d'une traduction littérale.  [Retour au texte]

 (20)  Cf. De Septem Secundeis de Trithème et le Seder Olam Rabba.  [Retour au texte]

 (21)  Ou encore en excréments, vieux os, matières fétides, jamais en pierre. Cf. Th. Paracelsi, De occulta philosophia, chap. VIII ; De Thesauris et occultis sub terra divitiis, p. 74, éd. G. Dorn., Lyon, 1578.  [Retour au texte]

 (22)  Ces caractères se distinguent de ceux d'Agrippa (Ph. occ., I, II, ch. XXIII) et de ceux des clavicules, en ce qu'ils ne présentent ni sens cabalistique, ni sens astrologique, mais sont purement magiques.  [Retour au texte]

 (23)  Les annales du spiritisme son pleines du récit des méfaits de ces "esprits farceurs", et des accidents causés par ces turbulentes et toujours dangereuses puissances. Cf. Le Spiritisme, Dr. P. Gibier, pp. 327 et suiv.; De Mirville, Des Esprits, pp. 381 et 413.  [Retour au texte]

 (24)  Jean, III, 27.  [Retour au texte]

 (25)  Un esprit évoqué par son nom de révélation est d'obligé d'accourir en quelque contrée qu'il soit du monde. (Cf. Clavicules, Pierre d'Aban et Arbatel : alph. précédents). Mais ces noms transitoires eux-mêmes sont personnels. Tout débutant doit donc commencer par l'étude et l'emploi de la seule vertu des Esprits. La prière lui apprendra bientôt la puissance de Dieu et les noms en El (El). Dès lors, il est sur la voie ; mais il ne peut prendre véritablement le nom de mage, il ne gouverne les esprits, les monstres et les anges que lorsque pleinement réalisé, à l'âge de 40 ans, il connaît les noms en Iah (Iah), les noms irrésistibles des Esprits. [Retour au texte]

 (26)  Au sens banal du mot, car nul péché n'est, en fait, mortel ; le latin dit littéralement : extraordinaire.  [Retour au texte]

 (27)  Corollaire exact et effrayant de l'aphorisme XI. Quelle prudence, quelle timidité même il doit donner dans la pratiqu, et comme il fait concevoir le soin méticuleux exigé de l'adepte en toutes ses œuvres. Cf. Eliphas Lévi, Dogme et rituel de Haute-Magie, p. 35. [Retour au texte]

 (28)  L'homme est soumis à la loi du binaire : c'est pour cela qu'il ne faut pas fatiguer l'Esprit (Cf. plus haut Aphorisme XV et qu'il est écrit : « C'est pourquoi il n'y a point de cils ni de paupières sur cet œil » (Idra Rabba, v.115), et : « La vue grande ouverte, qui ne dort jamais, observe sans fin ». (Siphra Dzénouthia, v. 14). [Retour au texte]




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS