Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | OCCULTISME & MAGIE | Livres, Textes & Documents | Le Messager céleste de la Paix universelle | Partie 6

Le Messager céleste de la Paix universelle

Jeanne Leade
© France-Spiritualités™






Colombe


      En conséquence, écoutez et obéissez tous, à quelque classe que vous apparteniez, laïque ou ecclésiastique, haute ou basse, juifs ou païens, serfs ou hommes libres. Ce message vous est envoyé par la messagère de l'amour qui doit en répandre le nard précieux, où il sera nécessaire : où l'esprit du Scorpion a porté ses ravages en déchirant le principe d'amour et en étendant le royaume irascible et satanique, qu'il sera donné au royaume philadelphique de l'amour de surmonter et d'anéantir.

      Oh ! quels plus puissants motifs pouvons-nous donner pour gagner l'esprit sombre, sceptique et rétif qui s'élève dans le moment où les plus grandes facilités sont offertes pour entrer en la vraie église virginale : laquelle s'élève dans la ville de la Nouvelle-Jérusalem, magnifique à l'intérieur comme à l'extérieur, ornée des gemmes orientales ; elle est la Fiancée de Dieu et de l'Agneau, de qui doit sortir le royaume éternel de majesté, de puissance et de gloire, où le troupeau philadelphique se multipliera.

      D'après cela, il doit venir réellement des cieux, le cri qui rassemblera les anges des Eglises diverses, réveillant les Laodicéens sommeilleurs, engourdis dans une indécise disposition ; ils se débarrasseront de leurs usages, de leurs cérémonies extérieures, de leurs errements et divergences, et se rendront tous en l'unité de l'amour philadelphique. Oh ! qui ne seraient après cela, avides de ces grandes dignités, désireux de devenir les pasteurs des brebis, pour les guider avec la houlette d'or de l'amour vers la bergerie du Grand Pasteur, où elles se rassasieront des fruits du Liban, par lesquels l'esprit, la vie et la force leur seront tous les jours prodigués. O Angleterre ! Angleterre ! Reconnais le jour de ta salvation : car une merveilleuse aurore se lève. Ouvre donc les fenêtres de ton âme, et laisse-la s'éclairer ; ainsi le Seigneur qui a dit : "Voyez ! Je viens pour gouverner le royaume de l'Amour", y entrera dans sa gloire. Et que tous ceux à qui parviendra ce message adressent de tout leur cœur des prières ferventes pour que son royaume arrive avec la Paix et l'Amour.

      L'Alpha et l'Oméga s'adresse aussi aux sept Eglises plus éloignées, car le fleuve de l'Amour coule jusque dans leur pays. Les anges de l'Amour ont reçu l'ordre de voler vers elles, pour leur annoncer qu'un lac a été creusé dont les eaux ont une vertu telle que toute leur nature déchue et corrompue sera guérie.

      Et cet appel s'adresse d'abord à vous de l'Eglise romaine, à qui votre âge et votre qualité de successeurs des Apôtres donnent le prestige; et il vous avertit et vous conseille de bien éprouver votre conduite et la conformité de votre vie aux règles apostoliques pour que vous puissiez conserver votre titre et votre rang. car il faut que vous sachiez qu'une loi fulgurante, esprit de consumation et de jugement, est sortie de la bouche du Christ Jésus, le grand Apôtre, pour éprouver vos voies, vos œuvres et votre culte. Car il faudra vous résoudre à voir tout ce qui aura été trouvé trop léger, dans la balance d'or, ainsi que le superflu et l'impur, consumé par la puissante chaleur de l'amour de Dieu.

      C'est pourquoi il vous est conseillé de revenir en votre premier état. Et que celui qui siège comme roi et potentat de cette Eglise s'examine et s'éprouve avec un soin particulier, pour s'assurer qu'il détient réellement les pouvoirs de sa mission : et cela ne peut être reconnu que par la force de l'esprit de Jésus. C'est Lui qui tient en main la clef d'or qui doit ouvrir au troupeau des Philadelphes le royaume de l'amour, de l'unité et de la paix. C'est en ceci qu'Il se montrera le vrai pasteur des brebis, leur évêque et surveillant. L'Alpha et l'Oméga doit vous faire connaître que les titres, les mots et les cérémonies extérieurs passeront par le jugement de feu : soyez donc vigilants ; veillez et fortifiez ce qui pourrait mourir en vous à la vie intérieure et spirituelle ; et efforcez-vous vers le primitif état d'amour pour que vous puissiez porter le signe de la Fiancée philadelphique. Et voyez ceci un mandement véridique de Celui qui est tout en tout.

      Mais à vous, de l'Eglise luthérienne et des autres Eglises réformées, voici la parole du Conseil et de la Sagesse que vous ne devez pas oublier : car il doit vous suffire, au commencement de cette réforme, de voir se dissiper les ténèbres de l'ignorance. Mais il ne faut pas vous arrêter devant ces premières lueurs de l'aurore ; au contraire, votre lampe doit briller de plus en plus jusqu'à ce que l'unité de l'Amour soit atteinte qui ne souffre aucun schisme et jusqu'à ce que le feu rude et âpre du culte selon Elie (par lequel se produisit votre Réforme, préparant ainsi les voies d'un culte plus grand et plus élevé) soit absorbé par l'ardeur de l'Amour. D'après cela, je voudrais ramener sur la pureté, l'amour et le zèle de votre enfance, premier épanouissement de vos Eglises, vos yeux et ceux de vos pasteurs, pour que vous puissiez en faire la comparaison avec votre état actuel, pour savoir s'il est vraiment pénétré de la lumière et de la force de la sainteté active, ou si plutôt il ne s'est pas assombri et jusqu'à quel point il est retombé en la mort des apparences cérémonielles. A cette fin, que chacun de vous descende en lui-même, et qu'il fasse surgir la source du salut qui fera de vous un Liban florissant, où le Roi de l'amour et de la paix pourra descendre vous marquer du sceau philadelphe, qui est le cœur flamboyant de l'amour et de l'unité. Ne méprisez ni ne rejetez ce message, car il vient de Celui qui habite le buisson ardent de l'Amour ; et il vous invite, vous tous qui appartenez aux Eglises réformées, à y venir et à y boire le vin de la divine inspiration par lesquel cous deviendrez les serviteurs de l'Esprit ; vous sortirez alors pour publier la réconciliation, et ce sera là votre couronne, votre joie et votre gloire. Ainsi donc, souvenez-vous, peuples et pasteurs, d'examiner en vous-mêmes si vous possédez réellement le signe de l'Eglise et de la Fiancée du Christ : le Fiancé royal n'attend plus que cette réforme élevée qui fera disparaître les cérémonies vides et la lettre morte lesquelles ne peuvent résister à l'épreuve de la pierre divine et brûlante de l'amour. Si donc vous désirez et espérez son apparition et son royaume universel, soyez confiants et veillez dans le parvis intérieur d'une âme pure et parfaite : ouvrez vos oreilles pour écouter la voix de votre Royal pasteur qui vous demande de ne plus faire qu'un seul troupeau, afin qu'étant descendu parmi vous, Il puisse vous conduire à la source d'eau vive et aux gras pâturages ; la soif et la faim disparues, la parole substantielle pourra surgir de l'Essence radicale de vos âmes, et vous serez ainsi marqués au signe du Saint-Esprit et de l'Alpha et de l'Oméga qui rassemblera en une toutes les Eglises et qui est tiaré de l'éternelle couronne. Que soit loué, honoré et glorifié Celui qui fut, qui est et qui sera. Amen !
 
      Ecoutez aussi, ô Grecs, et venez du levant lointain ; et prête l'oreille, Mauritaine, car tu étais jadis et tu es encore aimée du Seigneur, ton Dieu. Ô Mauritaine, presse-toi et prépare tes chars : car une trompette est descendue de tes cieux pour annoncer des choses étonnantes. Fuis en hâte et sans hésiter, ou bien obéis à cet appel que t'adresse ton ange qui se tient devant le trône du puissant Roi-Pontife, et t'invite à contempler la gloire de Salomon dont l'aurore descend sur la terre. Laisse les rois de Saba et de Seba apporter leurs présents. venez, vous du Midi, profère la voix, et apportez les offrandes de myrrhe, d'encens, d'aromates et d'or, pour ce grand Roi de la Paix qui régnera sur toutes les nations avec justice, douveur et mansuétude et qui couvrira de confusion les belliqueux en changeant leurs épées en faulx. car le siroco deviendra un zéphyr caressant, et le nord-ouest impétueux et terrible apaisera sa violence, pour que l'Arche de la Foi puisse voguer sans crainte sur les eaux ; et le prince qui a élevé son trône vers le nord (10) pourra plus (ayant été enfermé dans cette région par l'art du prince Michael) lâcher la bride aux vents boréens, ni lancer les peuples les uns contre les autres.

      Voyez ! L'Ange de la grèce est sorti, non pour faire sortir ses prisonniers du pays des étrangers et des barbares.

      Réveillez-vous donc, ô Grecs ! et ne dormez plus ; réveillez-vous aussi, Maures, et secouez la somnolence dans laquelle vous vous êtes complus ! Car les ténèbres de la chute touchent à leur fin ; et le jour que vos pères qui avaient la foi désiraient voir eux-mêmes, et voir apparaître à leurs enfants, est proche.

      C'est pourquoi pensez à vos premières actions, et regardez en arrière vers les jours qui n'ont plus d'âge, avant que vous rompîtes vos fiançailles et que vous gaspillâtes l'amour de votre jeunesse. Rappelez-vous, dit l'Esprit, ce qu'il vous fut dit de ces Eglises ; et que tous ceux qui ont des oreilles entendent aussi ce que l'Esprit dit encore à ces Eglises : Vois ! je viens d'un pas pressé et comme un voleur dans la nuit ; veille donc et accomplis tes premières œuvres. D'après cela que toutes les églises d'Asie s'éveillent, attendent et se tournent vers le Seigneur, leur puissant Sauveur, qu'elles ont maltraité et blessé par leurs peccations et leurs rébellions volontaires, mais vers lesquelles il revient cependant pour les sauver !

      Mais, s'adressant à toi, petit troupeau des vallée, qui n'as pas eu honte de rendre témoignage devant ton Dieu, et qui n'as pas renié la passion de ton Jésus, il t'appelle en disant: Vois, je suis devant ta porte pour faire le compte de toutes tes œuvres et de tout ce que tu as souffert pour mon nom. Levez-vous donc et paraissez, vous tous qui avez été cachés dans la poussière, car un envoyé angélique va descendre, pour vous donner les ailes d'or de la colombe. Soyez donc forts et sachez que votre salut, que vous croyiez éloigné est proche.

      Il y a aussi une invite adressée par le Dieu d'braham à vous, ses descendants, dispersés dans toutes les nations, comme les feuilles détachées de leurs rameaux. Reviens, reviens, ô Israël schismatique ! Vois combien de générations ont passé tandis que tu n'as pas reconnu le jour de ta réintégration. Mais ne laisse point ce siècle s'écouler sans avoir confessé le grand nom de Jésus Sauveur. Car, bien que tu l'aies renié lors de sa première venue selon la chair, sa grâce et sa compassion cordiale sont tellement surabondantes, qu'Il veut te pardonner ton manque de foi, t'incitant ainsi à un repentir sincère et reconnaissant. En conséquence, il t'est commandé, sans plus logue hésitation, de sortir de tes cérémonies mortes, de tes rites périssable, de découvrir ce qui est caché dans l'ombre, derrière le voile, afin que Christ se révèle en toi, selon sa véritable essence, et que tu comprennes les nombreuses prophéties qui doivent avoir leur accomplissement lors de ta réintégration (Voyez Ezéchiel, ch. XXXVI, V. 24, etc.). Car, je veux vous retirer du milieu des païens, vous rassembler de toutes les contrées de l'univers et vous réunir dans votre pays. Alors, je vous aspergerai d'eau pure, etc. Et je veux vous donner un nouveau cœur et un nouvel esprit, etc. Mais pour cela, continue-t-Il, je veux être demandé et cherché par Israël. Ainsi voyez votre devoir et votre obligation : cessez de vous attacher avec autant de force à vos préceptes littéraux, et ne vous en faites pas plus longtemps des idoles. Car son culte doit donner une plus haute possibilité, qui est d'atteindre en Christ la loi de l'Esprit vital (ce que vous pouvez réaliser seuls) car elle est profondément enterrée en vous. Ceci est la vraie circoncision de l'Esprit qui vous enlèvera l'aveuglement d vos âmes : que le Christ, cette étoile polaire, se lève en vous, pour vous préparer à entrer dans un avenir prochain dans la puissance et la magnificence de Son Royaume. Il attend, jusqu'à ce que vous soyez prêts, par la Foi et l'Amour, à se reconnaître comme votre Roi et votre Sauveur. Et un ange puissant est envoyé de Son Trône, qui tourne vers toi sa trompe, ô maison d'Israël, et vers tous tes rameaux, proches ou éloignés : entendez la voix de votre fidèle et véridique Pasteur, qui vous invite à vous réunir aux autres Eglises. Que dit-il sinon : réveille-toi ! Réveille-toi ! postérité sommeillante de Jacob, sans hésiter ni tergiverser ; car vous n'avez pas seulement retardé le jour de votre propre bonheur dans le Royaume de la Paix, mais aussi de celui de ce grand corps dont le Christ est la Tête. C'est pourquoi au nom de l'amour et de la compassion de Dieu le Père Eternel, par les bras de Jésus qu'il tend vers vous, qu'avec vos pères, votre ignorance a méprisés et a rejetés, je vous supplie de ne pas rejeter cette réconciliation d'amour, de vous confier désormais à l'esprit véridique et au tabernacle de Dieu: car, en témoignage de vie, il va s'ouvrir par dedans, et les rideaux qui le cachent vont être tirés: que tout genou se plie, pour reconnaître et accepter celui qui s'est produit pour le salut de toutes les nations.

      Il y a aussi un autre appel adressé à ceux du royaume de Turquie. Combien de temps resteront-ils dans la sécurité de leurs ténèbres, rejetant la lumière du Christ, manifesté d'abord dans la chair, et qui se révélera dans l'esprit, en présage de son apparition ultime. Voyez, la houlette de l'amour est étendue vers vous, comme vers tous les peuples, vers les païens même qui ne reconnaissent pas de Dieu. De sorte que tous ont reçu l'invitation d'assister à la splendeur de cette aurore : l'Evangile de la paix éternelle et de la bonne volonté vous est annoncée ; et bien que beaucoup d'oreilles de chair n'aient rien entendu, le livre s'ouvrira en vous. car les temps sont venus où l'univers sera rempli du nom de Dieu, par l'inondation de l'Esprit, eau vivifiante qui recouvrira les terres mortes et obscures de la nature humaine corrompue lesquelles seront renouvelées par le feu et par l'eau. Car l'Amn a dit : Voyez, je viens pour renouveler toutes choses. Que toutes les Eglises s'unissent donc pour un répons affirmatif !

      Mais le trône de Dieu et de l'Agneau envoie un appel plus pressant aux monarques qui règnent sur cette Terre, en partuclier à celui qui gouverne cette nation. Considère, ô Roi, par quelle main puissante tu as été mis à la tête de ce peuple, et rappelle-toi à quelle fin le sceptre du pouvoir a été mis dans tes mains, et pour quelles œuvres la Providence t'a élu. Une manifestation extraordinaire et remarquable de Dieu a été produite pour affermir et pour consolider ton sceptre. Remarque cela (dis-je) et observe ce qui t'est demandé : ce n'est pas autre chose que, comme un nouveau David, de te diriger selon la vérité et la justice en conduisant droit les petits et le peuple, en sauvant les misérables, en brisant les oppresseurs. Alors, après ma guerre, le vrai règne de Salomon commencera dans la paix et dans le repos, tandis que les désordres et les diversions actuels seront ramenés à l'harmonie et à l'unité. C'est à cela que vous devez aider et coopérer avec application, en réunissant les partis divisés. En ouvrant ainsi une porte aux vrais chrétiens, vous consolidez le trône du Roi dans le cœur de ses sujets. Qu'ainsi les autres monarques et potentats, qui ne sont pas encore arrivés à cet état spirituel libre et impartial, mais qui sont encore liés par leur propre jugement et leurs cultes particuliers, apprennent par un tel exemple comment ils doivent affermir dans leur royaume le trône du Très-Haut. D'après cela, coopérez à cette grande extension de l'universalité de l'Amour qui doit réunir les troupeaux dispersés du Grand Pasteur, sur les prairies où croissent les fleurs odorantes de l'Amour.

      Puissent ces choses s'imprimer non seulement dans le cœur d'un roi, mais danas celui de tous les autres. Quelle digue puissante aux débordements babyloniens qui se sont répandus sur toute la terre les grands n'élèveraient-ils pas s'ils voulaient consacrer leur pouvoir et leur autorité au développement de ce Royaume, à qui tous seront un jour soumis ! Considérez cela, vous qui avez le gouvernement, comme un ordre du Christ : sachez que les temps annoncés sont venus, pour que vous receviez de Dieu l'onction de son Esprit Saint, par laquelle vous serez rois véritables, prêtres et prophètes de l'ordre céleste, tuteurs dévoués de Son Eglise. Nous sommes dans une attente pleine d'espoir de la réforme fondamentale, et de la nouvelle création glorieuse où descendra le tabernacle de Dieu en grande magnificence et splendeur pour reposer dans et sur la terre. Amen !

      C'est ainsi que j'ai publié ce message en toute fidélité et sincérité, selon l'ordre qui m'en a été donné, et j'en espère le résultat béni qui est la plénitude des grâces sur tous les peuples. Dans l'attente de quoi, je me tiens dans le détachement, selon le conseil et le précepte de Celui qui accomplira les prophéties passées et présentes.

____________________________________________________________________________________________________
 (10)  Isaïe, XIV, v. 13.  [Retour au texte]




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte ALCHIMIE & SPAGYRIE MARTINISME, MARTINEZISME & MYSTICISME OCCULTISME & MAGIE MAGNETISME, RADIESTHESIE & ONDES DE FORMES THEOSOPHIE ASTROLOGIE & ASTRONOMIE ROSE-CROIX & ROSICRUCIANISME SPIRITISME & TRANSCOMMUNICATION PRIÈRE & TEXTES INSPIRANTS