Vous êtes ici : Autres traditions & spiritualités | Rose-Croix & Rosicrucianisme | Entrevue avec Robert Vanloo Les bijoux Rose-Croix

Entrevue avec Robert Vanloo

Robert Vanloo
Les bijoux Rose-Croix
© France-Spiritualités™



Certains ouvrages occupent, de par l'harmonie qui émanent d'eux, une place privilégiée dans nos bibliothèques. Les bijoux Rose-Croix (1760-1890) fait partie de ceux-là. Au carrefour de l'art et de la Tradition vivante, cet ouvrage de Robert Vanloo et Philippe Klein, publié aux Editions Dervy, nous présente un remarquable panorama des bijoux Rose-Croix de cette période. Robert Vanloo nous parle de ce travail d'équipe justement récompensé par le Prix littéraire de la Maçonnerie française 2003 (catégorie Histoire/Beaux livres).

Rose-Croix et Utopie", entrevue avec Robert Vanloo

'Les bijoux Rose-Croix (1760-1890)', textes de Robert Vanloo et photos de Philippe Klein - Editions Dervy - 149 pp.France-Spiritualités : Robert Vanloo, bonjour. Comment vous est venue l'idée d'écrire cet ouvrage sur les bijoux rose-croix – ce qui n'a jamais été fait, à notre connaissance ?

Robert Vanloo :
C'est en effet la première fois que paraît un livre consacré à ce seul bijou, mais les ouvrages sur les objets maçonniques en général ne sont pas rares, de même que les catalogues d'exposition. Le joyau du grade de Chevalier Rose-Croix n'y occupe souvent qu'une place limitée, en compagnie du tablier, qui mériterait également son propre album, tant il existe de magnifiques exemplaires anciens.

      En fait, l'idée du livre sur Les Bijoux Rose+Croix 1760-1890 est venue de Daniel Guéguen, comme moi un Français volontairement "exilé" à Bruxelles pour raisons professionnelles... Il m'a parlé de sa collection et nous sommes tombés d'accord sur un texte qui servirait de présentation et mettrait en lumière la haute valeur spirituelle du grade Rose-Croix (18ème degré dans l'échelle du REAA).
      Daniel Guéguen s'est également entouré de deux autres personnes avec lesquelles il a l'habitude de travailler : Philippe Klein, d'une part, qui est un photographe de talent et qui a su mettre en valeur, grâce à de subtils jeux d'éclairage, toute la richesse des bijoux, et, d'autre part, Georges Rémi jr, un graphiste bien connu en Belgique puisqu'il n'est autre que le neveu d'Hergé, dont l'art consommé a permis de faire de cet ouvrage une splendeur quant à sa présentation


France-Spiritualités : Existe-t-il plusieurs catégories de bijoux R+C ?

Robert Vanloo :
Les bijoux reproduits dans le livre sont exclusivement des bijoux maçonniques anciens, portés en Loge. Chacun a son propre dessin et sa propre personnalité. Pierre Mollier, qui est directeur de la bibliothèque et du musée au Grand Orient de France, explique d'ailleurs dans l'introduction l'histoire de ces bijoux, comment on les fabriquait, etc. Tous les bijoux du grade maçonnique Rose-Croix présentent des constantes au point de vue symbolique : un compas ouvert sur un arc, une couronne, une croix accompagnée d'une rose, un pélican et un aigle. A partir de ces symboles, les arrangements peuvent être multiples et c'est là tout l'intérêt de la collection Guéguen : chaque bijou, réalisé sur commande, était différent, alors qu'aujourd'hui tous sont standardisés dans leur présentation.

      La Rose-Croix ne se limite certes pas à la seule Maçonnerie, et je pense qu'il existe d'autres sortes de bijoux Rose-Croix utilisés, de nos jours encore, par les différents mouvements se réclamant de la tradition rosicrucienne et portés par les membres ou officiers, soit dans le cadre des travaux rituéliques, soit comme signe de reconnaissance à l'extérieur.


France-Spiritualités : Avez-vous eu des difficultés à trouver les bijoux photographiés dans votre ouvrage ?

Robert Vanloo :
Comme je l'expliquais précédemment, tous les bijoux reproduits dans le livre font partie de la collection privée de Daniel Guéguen, patiemment rassemblée au fil des ans. Plusieurs de ces bijoux appartenaient déjà à d'autres collections, celle de Jean Baylot (1897-1976), préfet et ancien dignitaire du GODF, d'André Lebey (1877-1938), Grand Orateur du Grand Collège des Rites, et de Dominique Libert qui fut le premier rassembleur d'objets maçonniques, symboliques et compagnonniques dans les années 1985-95. Guéguen a su rassembler ce qui est épars, y ajoutant ses propres découvertes, et réaliser ainsi une collection vraiment unique de 145 bijoux ! Celle-ci a été présentée l'été dernier au Musée des Beaux-Arts de Lyon dans le cadre de l'exposition intitulée "Lyon, Carrefour européen de la franc-maçonnerie", une des nombreuses manifestations organisées à l'occasion du 275ème annniversaire de la Franc-maçonnerie française.


France-Spiritualités : Quel lien faites-vous entre la Rose+Croix originelle et le grade maçonnique de Rose+Croix ?

Robert Vanloo :
Je pense que le grade Rose+Croix, tel que transmis aujourd'hui encore par la Maçonnerie, reste un témoignage de première valeur quant au sens originel de la Rose-Croix. Et ce témoignage est essentiellement chrétien, ainsi que le précise cette phrase de la Fama rosicrucienne : « Nous naissons de Dieu, nous mourrons en Jésus, nous revivons par l'Esprit ». L'initiation maçonnique au degré Rose-Croix est là pour rappeler au futur Chevalier son devoir de se conformer au message d'amour transmis par le Christ, ainsi que de nécessaire régénération de notre nature humaine adamique déchue.


France-Spiritualités : Quand est apparu le 18ème degré, celui de R+C, et comment peut-on interpréter cette apparition ?

Robert Vanloo :
Elias Ashmole (1617-1692), un antiquaire londonien, passionné d'hermétisme et d'alchimie, fit beaucoup pour la diffusion en Angleterre des écrits liés à la Rose-Croix. L'on sait, par ailleurs, grâce à son journal personnel, qu'Ashmole fut reçu franc-maçon le 16 octobre 1646 dans une loge à Warrington, ce qui constitue l'une des toutes premières références écrites à l'existence d'une Maçonnerie spéculative en Angleterre. Logiquement, il est donc permis de supposer que le contenu des écrits rosicruciens était déjà bien connu, dès le milieu du XVIIème siècle, au sein des loges maçonniques anglaises.
      On comprend, dès lors, la nature des liens qui unirent, à l'origine, la Maçonnerie spéculative aux magnifiques idéaux Rose-Croix qui se propagèrent un peu partout en Europe au début du XVIIème siècle. Il n'est donc pas étonnant que, lorsque la Franc-maçonnerie commença à développer un système de hauts grades en dehors de ses loges bleues, elle chercha à y commémorer la Rose-Croix, afin de bien montrer à quel point tous les frères maçons étaient redevables aux idéaux de l'invisible confrérie : de là la naissance du 18ème degré de l'Ecossisme considéré comme le Nec plus ultra de la Franc-maçonnerie.


France-Spiritualités : Pourriez-vous nous parler du symbolisme du phénix ?

Robert Vanloo :
Le phénix est cet oiseau mythique qui renaît lui-même de ses cendres. Il a souvent été utilisé comme élément emblématique de la survie de l'âme après la mort terrestre. Les premiers chrétiens empruntèrent ce symbole aux Egyptiens et aux Grecs afin de faire référence à l'éternité du Christ ressuscité, tout comme les alchimistes utilisèrent l'oiseau mythique pour représenter l'achèvement du Grand Œuvre, la Pierre philosophale. Dom Pernéty dit que : « Le phénix n'est autre que le soufre rouge des philosophes ».

      A cet égard, je ne peux que conseiller à chacun la lecture de l'excellent livre de Henri La Croix-Haute intitulé Du Bestiaire des Alchimistes, qui vient de paraître aux Editions Le Mercure Dauphinois, où le phénix est évidemment présent, avec l'aigle et le crapaud...

Couverture de l'ouvrage 'Das Lehrsystem des Ordens der Gold- und Rosenkreuzer', du Dr Bernh. Beyer - Pansophie-Verlag, Leipzig, 1925
France-Spiritualités : Les Francs-Maçons acceptent-ils, dans leur ensemble, les interprétations alchimiques des bijoux R+C ?

Robert Vanloo :
Je pense que beaucoup de frères, notamment dans les obédiences spiritualistes, sont ouverts au symbolisme alchimique. Il faut d'ailleurs rappeler que l'Ordre des Rose-Croix d'Or allemand au XVIIIème siècle était essentiellement composé de francs-maçons, et que l'enseignement de cet Ordre portait notamment sur l'alchimie. On peut d'ailleurs retrouver l'essentiel de l'enseignement alchimique de ces anciens Rose-Croix d'Or, ainsi que des indications sur leurs rituels, dans un ouvrage devenu assez rare aujourd'hui Das Lehrsystem des Ordens der Gold- und Rosenkreuzer du Dr. Bernh. Beyer (Pansophie-Verlag, Leipzig, 1925), dont je vous livre quelques planches (Voir ci-dessous.).

      Peu de francs-maçons, ou de membres d'autres mouvements initiatiques, auraient pourtant aujourd'hui, je crois, la patience d'approfondir les rudiments de l'Art, sans parler même de la pratique, qui reste l'apanage d'un petit nombre et d'une connaissance de maître à disciple... Là aussi, je vous renvoie à la collection alchimique du Mercure Dauphinois, ainsi qu'à une toute nouvelle maison d'édition basée en Belgique et fondée par quelques amis, qui souhaitent remettre en honneur quelques grands textes de la tradition hermétique et alchimique : il s'agit de BEYA, où trois premiers titres sont déjà parus. Voyez http://users.belgacom.net/beya/index.htm.


France-Spiritualités : Vous avez reçu le Prix littéraire de la Maçonnerie française 2003 (catégorie Histoire/Beaux livres), pour "Les bijoux R+C", à l'occasion du Salon du livre maçonnique qui s'est tenu à la mi-octobre dans les locaux de la Grande Loge de France à Paris. C'est une récompense que vous avez dû particulièrement apprécier ?

Robert Vanloo :
Ce prix littéraire était en effet inattendu et récompense l'excellent travail d'équipe dont il était question précédemment, car sans cette synergie – où la créativité de chacun a pu s'exprimer librement – le résultat n'aurait pu atteindre un tel niveau qualitatif et esthétique.

      Il faut préciser que cette manifestation était organisée, pour la première fois, sous l'égide de l'IMF (Institut Maçonnique de France). Le président du jury, Michel Maffesoli, a également décerné le prix "essai-spiritualité" au Livre des outils, de Gibet (Ed. A L'Orient), et Noirs et francs-maçons, de Cécile Revauger (Edimaf), tous deux ex æquo ; le prix de la catégorie "humanisme" à Montaigne, notre nouveau philosophe (Plon) de Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction au Figaro magazine, ex æquo avec Le feu Sacré (Fayard) de Régis Debray, auteur qu'il n'est plus nécessaire de présenter au public...


France-Spiritualités : Avez-vous en projet des ouvrages sur d'autres bijoux maçonniques ?

Robert Vanloo :
Non, pas précisément. Mais je travaille depuis un certain temps déjà sur un projet de livre qui s'intitulera certainement : "Le symbole Rose+Croix, histoire et herméneutique", qui fera le tour complet de la question, avec de nombreuses références. Ceci implique un gros travail de recherche, et l'ouvrage avance peu à peu.
      Je viens également d'achever une biographie de l'illustre alchimiste belge, Jean-Baptiste Van Helmont (1579-1644), qui comprend notamment un magnifique discours sur l'âme où le médecin évoque sa propre illumination et la façon dont celle-ci s'est produite, alors même qu'il travaillait à son athanor... Cette biographie se présente sous la forme d'un roman qui, grâce aux dialogues, permet de faciliter au lecteur la compréhension du système physique et métaphysique du savant brabançon. Il y est aussi question des démêlés de Van Helmont avec l'inquisition et de ses nombreuses découvertes scientifiques, comme le thermomètre et le gaz.


France-Spiritualités : Robert Vanloo, merci beaucoup pour cette entrevue.

Robert Vanloo :
C'est moi qui vous remercie.

Planche tirée de l'ouvrage 'Das Lehrsystem des Ordens der Gold- und Rosenkreuzer', du Dr Bernh. Beyer - Pansophie-Verlag, Leipzig, 1925       Planche tirée de l'ouvrage 'Das Lehrsystem des Ordens der Gold- und Rosenkreuzer', du Dr Bernh. Beyer - Pansophie-Verlag, Leipzig, 1925       Planche tirée de l'ouvrage 'Das Lehrsystem des Ordens der Gold- und Rosenkreuzer', du Dr Bernh. Beyer - Pansophie-Verlag, Leipzig, 1925

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Cliquez sur les images pour les agrandir.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite