Vous êtes ici : Biographies & portraits | B | Carl Kellner (1850 - 1906)

Carl Kellner

(1850 - 1906)
© France-Spiritualités™




      Né en 1850. « ..., chimiste et papetier industriel autrichien qui exploita avec succès bon nombre de brevets concernant les procédés de fabrication du papier. » (1)

      Les informations de Theodor Reuss (2) affirment que Carl Kellner effectua de nombreux voyages en Europe, en Amérique et au Proche-Orient et, pendant cette période, entra en contact avec "The Hermetic Brotherhood of Light" (mais laquelle ?). A son retour, il voulut fonder une Academia Masonica pour y enseigner tout ce qui se rapportait aux grades et rites maçonniques mais aurait préféré le nom de "Templiers d'Orient", toujours selon Reuss à qui nous laissons la responsabilité de ses écrits.

      « Selon le seul enregistrement publié de sa supposée appartenance à la Maçonnerie, il fut initié dans la loge Humanitas à Neushausl en Autriche. » (3) « Cette loge fut, en fait, fondée le 09 mars 1871 sous la constitution de la Grande Loge de Hongrie. Cette loge est aujourd'hui à Vienne sous la constitution autrichienne. » (4) « C'était la première et la plus respectée des dénommées Grenz Logen... le Docteur Kellner fut initié à Neudörfl, pas à Neuhausl. » (5) Cette précision est très importante car ce fut au sein de cette loge que fut recrutée l'élite intellectuelle viennoise, ce qui ne mettrait plus en doute le titre de Docteur de Carl Kellner et qui tendrait à prouver que celui-ci fut certainement un Maçon de haut rang. Kellner ne semblait pas apprécier la tentative de réveil de l'Ordre des Illuminés de Bavière, ni les personnes impliquées – à savoir Reuss, Engel et Hartmann – ce qui nous permet de douter du témoignage de Reuss, souvent considéré comme un flibustier de l'occulte.

      A la lecture des faits, il nous semble indéniable que Kellner reçut (de qui ? il serait intéressant de suivre la piste du croisement probable de Kellner et P. B. Randolph) des enseignements ésotériques d'une grande importance qu'il tenta de diffuser à l'intérieur de groupes restreints et choisis d'occultistes. « Il fut l'un des rares Européens parmi ses contemporains à posséder une connaissance détaillée des théories et des techniques de yoga et en 1896 distribua un document à tirage confidentiel intitulé Yoga : un résumé de ses relations psycho-physiologiques à ceux qui assistaient au Troisième Congrès International de Psychologie se tenant à Munich en 1896. » (6)

      En septembre 1902, John Yarker délivre une charte pour la constitution d'un Souverain sanctuaire de Memphis-Misraïm à Berlin à Theodor Reuss, Grand Maître Général, Franz Hartmann, Député Grand Commandeur général, Henry Klein, Grand Détenteur Général du Livre d'Or. Le mentor officiel du Souverain Sanctuaire n'est autre que Kellner et il est presque certain que la formation d'un cercle occulte intérieur fut la véritable motivation de l'obédience allemande. En fut-il le maître secret ? J'en doute. Et je doute aussi qu'il apprécia d'être mêlé à cette affaire certainement trop publique à son goût.

      En novembre 1904, dans une note de la revue Oriflamme, des informations concernant la santé de Kellner furent publiées. « Aux Elèves du cercle Occulte, Notre bien-aimé chef Frère Karl Kellner est sévèrement malade et les espoirs pour son rétablissement sont minces. Tous les Frères du cercle Occulte sont donc conviés à s'unir avec nous dans leurs méditations quotidiennes et de former le vœu que notre chef restera sur ce plan terrestre ! AUM !
Vienne, 4 novembre 1904 E.V. Le Triangle Intérieur
»

      En mars 1905, Kellner serait en Egypte, convalescent, mais sa mort survient le 07 juin 1906 à Vienne, le certificat de décès indiquant un empoisonnement du sang. La place semblait prête pour la naissance de l'Ordo Templi Orientis (O.T.O.).


___________________________________________________________________________________________________
 (1)  Bro. Ellic Howe and Prof. Helmut Möeller (Göttingen), Theodor Reuss, Irregular Freemasonry in Germany, 1900-23, in Ars Quator Coronatum, vol. 91 for the year 1978, published November 1979, p. 30.  [Retour au texte]

 (2)  Voir la revue allemande Oriflamme, 1912, numéro du Jubilé.  [Retour au texte]

 (3)  Op. cit., p.31.  [Retour au texte]

 (4)  Letter of Bro. H. H. Solf, op. cit., p.44.  [Retour au texte]

 (5)  Letter of Bro. C. I. Kapralik, op. cit., p. 45.  [Retour au texte]

 (6)  Op. cit., p. 30. (texte publié par J. F. Lehmans Verlag, Münich, 1896).  [Retour au texte]




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte