Vous êtes ici : Biographies & portraits | C | Comte James Derwentwater (? - 06 mars 1716, à Londres)

Comte James Derwentwater

(? - 06 mars 1716, à Londres)
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Jacques, comte de Derwentwater, fut l'un des seigneurs les plus remarquables qui, en 1715, prirent les armes en faveur du prétendant au trône d'Angleterre. La défaite du comte de Marr à Dumblain ne put refroidir son zèle, et ce fut après cet échec si funeste à son parti, que Derwentwater ne craignit pas de s'avancer avec le comte de Kenmare à la tête d'un petit nombre de montagnards écossais jusqu'à Preston, où il fut également défait et obligé de capituler. Conduit prisonnier à la tour de Londres, avec les autres chefs de l'insurrection, rien ne put les soustraire à la mort. Ce fut en vain que leurs épouses, suivies d'un grand nombre de dames du premier rang, présentèrent une requête à la Chambre des Communes, et qu'elles essayèrent de fléchir par leurs larmes le nouveau souverain, George Ier. La chambre haute du parlement elle-même ne put obtenir que l'exécution fût différée. Derwentwater, conduit le premier au supplice, le 06 mars 1716, sur l'esplanade de la tour, fit monter sur l'échafaud son fils encore enfant, et lui dit : « Sois couvert de mon sang, et apprends à mourir pour ton roi. » Il manifesta ensuite hautement son attachement à la religion catholique et à la cause de Jacques III. Le comte de Kenmare ne montra pas moins de fermeté ; le shérif lui ayant demandé s'il ne voulait pas faire de discours, il répondit : « Je ne suis pas venu ici pour haranguer, mais pour mourir. » Le comte de Nithsdale échappa au supplice par l'adresse de sa femme, qui, étant entrée dans sa prison, échangea ses habits avec lui, et lui donna ainsi le moyen de se sauver. « Le comte de Derwentwater était, dit Smollet, un jeune homme doué des plus belles qualités. Sa funeste destinée tira des larmes de tous les spectateurs, et fut très préjudiciable au pays où il vivait, attendu qu'il y faisait subsister par ses bienfaits une foule de malheureux. » »  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 10 - Pages 450-451)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

       Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. .




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte