Vous êtes ici : Biographies & portraits | F | Pierre-Alexandre-Edouard Fleury de Chaboulon (1782 - 28 septembre 1835)

Pierre-Alexandre-Edouard Fleury de Chaboulon

(1782 - 28 septembre 1835)
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Pierre-Alexandre-Edouard Fleury de Chaboulon, secrétaire de l'empereur Napoléon Bonaparte, naquit en 1782. Commandant d'un bataillon de la garde nationale à seize ans, il se porta le 15 vendémiaire avec les sections insurgées contre la Convention et fut fait prisonnier. Sa jeunesse lui fit trouver grâce devant ses juges, et bientôt après il entra dans la carrière administrative. Nommé auditeur au conseil d'Etat, puis sous préfet de Château-Salins, Fleury de Chaboulon se signala dans ce poste par sa philanthropie et sa bienveillance pour ses administrés. Napoléon, bientôt convaincu de l'intelligence de Fleury de Chaboulon, lui confia la préfecture de la Marne.

      En 1814, le préfet organisa la défense de son département, le défendit pied à pied, et ne se retira que devant la force des armées victorieuses. Il accompagna l'empereur à l'île d'Elbe et revint avec lui en France. Son secrétaire intime pendant les Cent jours, il fut chargé de diverses négociations importantes jusqu'au moment où la seconde restauration le rendit à l'inaction. Il publia alors à Londres des Mémoires pour servir à l'histoire de la vie privée, du retour et du règne de Napoléon en 1815, 2 vol. in-8° ; plusieurs fois réimprimés et traduits en plusieurs langues, ces Mémoires eurent un grand succès. La position qu'avait occupée leur auteur près de l'empereur, le rôle qu'il avait joué dans les événements dont il s'est fait l'historien, le talent enfin avec lequel ils ont été rédigés, en font un livre curieux et instructif.

      Fleury de Chaboulon resta à l'écart des événements pendant toute la restauration ; la révolution de 1830 lui donna le titre de conseiller d'Etat, et peu après l'arrondissement de Château-Salins, se souvenant des services de son ancien sous-préfet, l'envoya à la chambre des députés, en 1834. Dans la session de 1835, il prit la parole dans la discussion du budget pour appuyer un amendement relatif à la prorogation de la loterie. Il est mort peu après, le 28 septembre 1835.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 14 - Page 242)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte