Vous êtes ici : Biographies & portraits | H | Godefroi Henschenius (21 janvier 1600, à Venrad - 22 septembre 1681, à Anvers)

Godefroi Henschenius

(21 janvier 1600, à Venrad - 22 septembre 1681, à Anvers)
© France-Spiritualités™




      Godefroi Henschenius, célèbre hagiographe, naquit à Venrad, dans le duché de Gueldre, le 21 janvier 1600. Après avoir terminé ses études au collège de Bois-le-Duc, il entra chez les Jésuites, et professa les humanités à Courtrai, et dans d'autres villes de Flandre, avec beaucoup de succès. Il était très habile dans la langue grecque ; et l'on assure qu'il laissait passer peu de jours sans traduire quelques pièces de grec en latin. Le Père Bollandus, son ancien maître, le choisit, en 1633, pour l'aider dans la rédaction des Acta sanctorum ; et ils publièrent ensemble les cinq premiers volumes de cette importante collection, comprenant les mois de janvier et de février. Henschenius se rendit ensuite à Rome, sur l'invitation du pape Alexandre VII ; et il y passa près de trois années, uniquement occupé de fouiller les bibliothèques, et d'en extraire les pièces utiles à son entreprise. De retour à Anvers en 1661, il disposa les matériaux qu'il avait rapportés de son voyage ; et il venait de mettre sous presse le premier volume du mois de mars, lorsque Bollandus mourut. Alors on lui donna pour collaborateur le père Papebroch, homme laborieux et érudit, mais que ses querelles avec les carmes et d'autres ordres religieux ont fait plus connaître que ses utiles travaux. Ils terminèrent les trois volumes de mars et les trois d'avril ; mais un incendie ayant détruit l'atelier de J. Blaen à Amsterdam, dans la nuit du 23 février 1671, les trois volumes d'avril ne parurent qu'en 1675 à Anvers, chez Michel Knobaërt. Les matériaux se multipliant par les recherches des deux infatigables collaborateurs, ils divisèrent le mois de mai en six volumes, dont les trois premiers furent publiés en 1680.

      Le grand âge d'Henschenius ne ralentissait point son ardeur ; et il continuait de se livrer avec tout le zèle dont il était capable à l'examen des pièces qui devaient entrer dans le volume suivant, lorsqu'il mourut presque subitement à Anvers, le 22 septembre 1681, dans sa 82ème année.

      Le père Papebroch a fait précéder de l'Eloge d'Henschenius le septième volume des Acta sanctorum du mois de mai. Outre la part qu'il a eue aux quatorze premiers volumes de ce précieux recueil, on a encore d'Henschenius :

      Exegesis historica seu Diatriba de episcopatu Tungresi et Trajectensi, Anvers, 1653, in-4° ; et réimprimé par Papebroch dans le septième volume des Acta sanctorum du mois de mai ;

      De tribus Dagobertis Francorum regibus Diatriba, ibid., 1655, in-4° ; et dans le même recueil, troisième volume d'avril ;

      Différentes dissertations, dont on trouvera les titres dans la Bibliotheca Belgica de Floppens, et dans la table de la Bibliothèque Historique de France.

      Henschenius est de plus l'un des éditeurs du recueil intitulé Imago primi sœculi Soc. Jesu, Anvers, 1640, in-fol.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 19 - Page 231)


Un lien vers cette page se trouve dans les pages suivantes :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte