Vous êtes ici : Biographies & portraits | H | Hélion de Villeneuve / Elion de Villeneuve Grand maître de l'Ordre de St-Jean-de-Jérusalem

Hélion de Villeneuve / Elion de Villeneuve

Grand maître de l'Ordre de St-Jean-de-Jérusalem
(1270, en Provence - Juin 1346)
© France-Spiritualités™




      Elion ou Hélion de Villeneuve, de la même famille que Romée de Villeneuve, naquit en Provence, vers l'an 1270, d'Arnaud de Villeneuve, dit le Grand, et d'Aigline de Sabaran, tante de saint Elzéar. Destiné dès sa plus tendre jeunesse à entrer dans l'ordre de St-Jean-de-Jérusalem, Hélion s'y distingua bientôt par une valeur brillante. Dans un de ses nombreux combats contre les infidèles, il fut fait prisonnier et délivré, dit-on, miraculeusement, par l'intercession de sa sœur cadette, sainte Roseline. La régularité des mœurs du jeune chevalier, sa fervente pitié, ses talents politiques, le firent remarquer de plus en plus, et il était parvenu à la dignité de grand prieur de St-Gilles, lorsque Foulques de Villaret, grand maître de Rhodes, ayant cru devoir abdiquer, Hélion de Villeneuve fut élu par acclamation, en 1319, pour lui succéder. L'ordre de St-Jean-de-Jérusalem, malgré sa renommée et sa puissance, était alors tellement affaibli par d'énormes frais de guerre et par tant de dettes, que son nouveau chef crut devoir ne pas se rendre à Rhodes, afin de solliciter avec succès des secours auprès des princes chrétiens et du pape Jean XXII. Ce pontife seconda efficacement les démarches d'Hélion, lui témoigna une confiance sans réserve, et l'envoya comme médiateur pour terminer les différends survenus entre le comte de Savoie et le Dauphin de Vienne. Peu de temps après, le grand maître tint à un chapitre général de l'ordre, qu'il fit diviser en sept langues. Celle de Provence y fut reconnue la première, en mémoire de Gigard Tuni.

      Retenu en Provence et en Italie par une maladie qui se prolongea plus de deux ans, Hélion n'arriva à Rhodes qu'en 1336. Mais déjà ses soins généreux avaient devancé sa présence dans sa capitale. Les malheureux indigents, dont il s'était déclaré le protecteur, y avaient été secourus par ses abondantes aumônes, et il y fut reçu avec des démonstrations universelles d'affection. Hélion consacra dès lors tous les instants de sa vie à l'administration de ses Etats, au maintien de la plus sévère discipline, et à tous les exercices de piété et de bienfaisance.

      Toujours plein de zèle pour la gloire des armes de la croix, le grand maître attaqua en personne et prit Smyrne, en l'an 1344, malgré les efforts du célèbre Tamerlan. Il remporta ensuite sur Elbée, roi de Maroc, une victoire d'autant plus éclatante que l'armée de ce dernier s'élevait à 70.000 combattants, tandis que Villeneuve n'en avait que 25.000. Aussi, ce ne fut plus que rarement que les bannières ottomanes osèrent se montrer devant l'étendard du Christ pendant le gouvernement d'Hélion. On croit que ce fut en mémoire de ces événements qu'il fit bâtir à Rhodes un magnifique hôpital et un château fortifié qui porta longtemps son nom. Il fonda aussi de ses deniers une église et deux commanderies pour les chevaliers de sa famille. On ignore l'époque précise où se passa à Rhodes, sous ce grand maître, un événement qui, malgré les circonstances fabuleuses dont son récit est accompagné, n'en a pas moins été rapporté par tous les historiens de l'ordre. Toutefois ceux qui ont assigné sa date à 1349 ont été dans l'erreur, puisque Hélion était mort depuis trois ans. Il faudrait donc plutôt adopter l'opinion du vieux chroniqueur qui a rapporté l'histoire du monstre tué par Gozon.

      Hélion ne survécut que peu de mois à cet événement ; il mourut en juin 1346. Les chevaliers et surtout les pauvres répandirent d'abondantes larmes sur le tombeau qui fut élevé à Rhodes au grand maître Villeneuve, qui laissa après lui la renommée d'un prince de grande vertu et courage, du bienfaiteur des pauvres, et qui a été désigné dans l'histoire par le titre de l'heureux gouverneur.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 43 - Page 471)


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte