Vous êtes ici : Biographies & portraits | M | Mélanthe (IVème siècle avant J.-C.)

Mélanthe

(IVème siècle avant J.-C.)
Peintre grec
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Mélanthe, peintre grec de l'école de Sicyone, fut contemporain et condisciple d'Apelles ; tous deux étaient élèves de Pamphile, et s'étaient soumis à lui payer le talent d'or qu'il exigeait pour dix années de leçons. Sous ce maître habile, Mélanthe devint un des peintres les plus renommés de ce siècle si fécond en grands artistes ; et les historiens le placent à côté d'Apelles, de Protogènes, de Nicomaque, d'Antiphile et d'Euphranor. Ses tableaux étaient payés au plus haut prix dans les villes de la Grèce et de l'Asie. Comme Pamphile son maître, c'était par une excellente méthode que Mélanthe se distinguait. Cependant, il ne se servait que de quatre couleurs, les seules dont on fît alors usage ; et Pline remarque à ce sujet que depuis ce temps les matières colorantes les plus riches et les plus précieuses ont été employées, tandis que les productions des artistes ont beaucoup perdu de leur excellence.

      Aristrate, tyran de Sicyone, se fit peindre par Mélanthe sur un char de victoire : les plus habiles élèves de ce peintre travaillèrent de concert à ce tableau, et Apelles lui-même passait pour y avoir mis la main. Lorsque Aratus eut rendu la liberté à Sicyone, on détruisit les images des tyrans ; et le Triomphe d'Aristrate allait être mis en pièces, lorsque l'excellence de l'ouvrage et les prières d'un peintre nommé Néalcès en suspendirent la destruction. En insistant auprès d'Aratus, qui d'ailleurs avait lui-même recherché les tableaux de Mélanthe, Néalcès obtint que le char et les chevaux seraient conservés, mais à condition qu'il effacerait la figure ; il s'en chargea, et lui substitua une palme, n'osant pas y ajouter autre chose de sa main. Mélanthe avait publié sur son art un ouvrage qui ne nous est point parvenu.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 27 - Page 550)



Dictionnaire M. Bescherelle

Peintre grec, condisciple d'Apelles, en 300 av. J.-C., peignit Aristrate, tyran de Sicyone, sur un char de triomphe.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 479.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte