Vous êtes ici : Biographies & portraits | R | Recarède Ier, dit "le Catholique" 17ème roi des Visigoths en Espagne, de 586 à 601

Recarède Ier, dit "le Catholique"

17ème roi des Visigoths en Espagne, de 586 à 601
(? - 601, à Tolède)
© France-Spiritualités™




      Recarède Ier, surnommé le Catholique, fut le dix-septième roi des Visigoths en Espagne. Associé au trône dès le règne de son père Leuvigilde, il battit les Francs en Provence et en Languedoc. Devenu roi en 586, il les battit de nouveau devant Carcassonne. Donnant ensuite tous ses soins à l'établissement de la religion, il convoqua une assemblée du clergé arien et des nobles, se déclara catholique et exhorta les députés présents à suivre son exemple. les Ariens, mécontents, conspirèrent plusieurs fois contre ses jours ; mais ce prince n'opposa d'abord que sa clémence et sa générosité naturelles à leurs complots répétés.

      Les Francs étant venus au nombre de 60.000 ravager la Gaule Gothique, Recarède, à la tête de son armée, les battit complètement près de Carcassonne et il accorda la paix aux vaincus. Cette même année 588, son chambellan Argimond forma une nouvelle conspiration pour le détrôner. Sa magninimité n'ayant pu désarmer ses ennemis, il ordonna qu'Argimond aurait la tête rasée et la main coupée. L'année suivante, il convoqua une assemblée générale à Tolède, où de nouveaux décrets, ratifiés par saint Grégoire le Grand, assurèrent la stabilité de l'Eglise catholique. Les Vascons, sortis de l'Espagne sous le règne de Leuvigilde, revinrent désoler les frontières : Recarède les repoussa. Pendant sa dernière maladie, ce prince se fit admettre à la pénitence publique, selon l'usage de ce temps ; il mourut à Tolède, en 601, regretté de ses peuples, dont il était chéri à cause de sa justice, de sa modération et de sa clémence : aussi l'histoire le place-t-elle au nombre des bons rois. L'établissement de l'Eglise catholique en Espagne fut le but constant de ses efforts, sans qu'il se soit jamais montré persécuteur. Malgré son amour pour la paix, Recarède sut mettre ses Etats à l'abri de l'insulte et se faire respecter. Ce prince est le héros d'un poème latin de P.-J. Mayre.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 35 - Page 301)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte