Vous êtes ici : Biographies & portraits | T | Théodat, roi des Ostrogoths (? - 536, près de Ravenne)

Théodat, roi des Ostrogoths

(? - 536, près de Ravenne)
Roi des Ostrogoths de 535 à 536
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Théodat, roi des Ostrogoths en Italie, était neveu de Théodoric et dernier rejeton de la famille des Amales. Après la mort d'Athalaric, il fut élevé sur le trône par Amalasonte, mère du dernier roi, qui l'épousa en 534. Mais Théodat était ennemi secret d'Amalasonte : il ne songea qu'à la perdre dès qu'il eut le pouvoir ; il la relégua dans une île du lac de Bolsène, et bientôt après il l'y fit assassiner.

      Théodat passait pour un homme versé dans les lettres latines et dans la philosophie de Platon ; mais les barbares, en acquérant les connaissances des Romains, adoptaient plus facilement encore leur politique perfide et leur corruption. Théodat, uniquement occupé de ses plaisirs, ne se mit point en état de défendre son trône contre Justinien Ier, lorsque celui-ci décréta la guerre aux Ostrogoths, sous prétexte de venger la mort d'Amalasonte. En 535, la Sicile fut conquise par Bélisaire, sans que Théodat fît un mouvement pour la défendre. L'année suivante, il offrit à Justinien de lui payer tribut et de reconnaître son autorité supérieure dans les sentences capitales ; enfin il proposa, comme dernière condition, de renoncer à la couronne, moyennant une pension de douze cents livres d'or. Une victoire remportée en Dalmatie par ses généraux, lui ayant rendu courage, il refusa d'exécuter le traité que Justinien Ier avait accepté. La prise de Naples par Bélisaire fut la punition de la précédente lâcheté de Théodat et du sot orgueil qui l'avait suivie. L'armée des Goths, qu'il avait enfin envoyée en Campanie sous les ordres de Vitigès, rougissant de recevoir les ordres d'un monarque aussi méprisable, déféra, en 536, la couronne à ce général. Un ennemi de Théodat, nommé Otharis, chargé par Vitigès de se défaire de lui, l'atteignit comme il fuyait déjà vers Ravenne, sur la nouvelle de la rébeillon de ses sujets, et il le tua. Son fils Theudegésile fut enfermé dans une prison perpétuelle. Thomas Corneille a pris ce prince pour le sujet d'une de ses tragédies, qui fut jouée sans succès en 1672.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 41 - Page 257)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Théodat, roi des Ostrogoths, neveu de Théodoric Ier, épousa en 534 sa cousine Amalasonte, après la mort d'Euthéric, premier époux, et d'Athalaric, fils de cette princesse, mais il la fit bientôt périr pour s'emparer de tout le pouvoir. Justinien Ier, sous prétexte de venger Amalasonte, fit envahir l'Italie par Bélisaire (535-536), et enleva à Théodat la Sicile, la Basse-Italie et Naples. Les Goths, mécontents de leur roi, qui avait offert les conditons de paix les plus humiliantes, le déposèrent et le remplacèrent par Vitigès. Théodat voulut fuir, mais il fut tué sur la route de Ravenne. Ce personnage a été mis sur la scène par Corneille (1672), mais sans succès.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p.1861.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte