Vous êtes ici : Biographies & portraits | T | Théodebert Ier (? - 548)

Théodebert Ier

(? - 548)
Deuxième roi d'Austrasie, de 534 à 548
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Théodebert Ier, petit-fils de Clovis, succéda à son père Thierry Ier, roi de Metz ou d'Austrasie, en 534. Ses oncles essayèrent de lui ravir cet héritage ; mais il avait fait preuve de courage et d'habileté à l'âge de dix-huit ans, en combattant une armée danoise qui, transportée sur des vaisseaux, était venue exercer le pillage près de l'embouchure de la Meuse. Le jeune Théodebert avait tué de sa main le roi des Normands Cochiliac, et cette victoire lui avait fait donner le titre glorieux de Prince utile. Elle lui acquit l'attachement des guerriers du royaume, et le mit à même de traiter en roi avec ses oncles. Il s'unit à eux pour détruire le royaume de Bourgogne, dont il eut sa part, et ne consulta jamais que son intérêt dans les alliances qu'il contracta, soit avec Childebert, soit avec Clotaire. Appelé en même temps par Justinien Ier et par les Ostrogoths, qui se faisaient la guerre, il écouta les propositions des deux partis, dans l'intention de les perdre l'un par l'autre, et d'agrandir son empire sur les débris de leurs Etats. Après avoir trompé les deux puissances belligérantes par de fausses et désastreuses promesses, il fondit d'abord sur les Ostrogoths, puis sur les Romains, ravagea la Ligurie, et ramena son armée chargée d'un immense butin.

      Ce prince ambitieux se disposait à exécuter les plus vastes projets contre l'empire ; il allait marcher sur Constantinople ; et déjà il avait intéressé dans sa querelle les Gépides, les Lombards et plusieurs autres peuples impatients du joug de Justinien Ier, quand il fut tué à la chasse, en 548, par une branche d'arbre qui le renversa de cheval. Il avait régné treize ans et ne laissa qu'un fils nommé Théodebald. Ce monarque, le plus accompli des descendants de Clovis, était aussi vaillant qu'habile et généreux. Il répudia sa femme Vitigarde, pour épouser Deuterie, qui avait son mari, et de laquelle il eut Théobald, qui lui succéda. « C'était, dit Mezerai, un homme horriblement gourmand, qui prenait de l'aloès pour digérer les viandes dont il se gorgeait. » Il avait pris le titre d'Auguste, qui lui est donné dans une de ses monnaies.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 41 - Page 257)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Théodebert Ier, deuxième roi de Metz ou d'Austrasie (534-548), était fils de Thierry Ier. Il se fit céder la Bavière par l'Ostrogoth Vitigès (538) pour prix des secours qu'il lui promit contre Justinien Ier ; mais, ayant reçu en même temps de l'argent de Justinien pour trahir Vitigès, il franchit les Alpes, pillant à la fois amis et ennemis. Il se préparait à marcher sur Constantinople, lorsqu'il mourut d'une chute de cheval, au milieu de ses projets ambitieux. Ce fut le plus brillant et le plus brave des descendants de Clovis.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 1861.


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte