Vous êtes ici : Biographies & portraits | T | Théopompe de Chio (Theompopus, en latin / Theopompos, en grec)

Théopompe de Chio

(Theompopus, en latin / Theopompos, en grec)
(v. 358 av. J.-C., à Chio - ?)
© France-Spiritualités™




Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Théopompe de Chio, orateur et historien grec, né vers 358 av. J.-C., fut, ainsi que son père, exilé de sa patrie comme trop favorable à Sparte, vint à Athènes, où il eut pour maître Isocrate et pour émule Ephore, prononça des harangues dans presque toutes les villes grecques, se livra aussi avec succès à la philosophie, mais eut surtout une grande renommée comme historie : à l'art de narrer, il joignait la sagacité, la critique, l'amour du vrai ; on lui reprochait quelque malignité.

      Théopompe avait composé : les Helléniques, en 2 livres (continuation de l'ouvrage de Thucydide) ; les Philippiques (Histoire de Philippe II, en 58 livres) ; un Abrégé d'Hérodote. On n'a plus que quelques fragments de cet historien, l'un des plus respectables de l'antiquité ; ils ont été réunis par Wichers, Leyde, 1829, et reproduits dans les Fragments des historiens grecs de la collection Didot, 1841.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), pp.1864-1865.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte