Vous êtes ici : Biographies & portraits | Adelgise, roi des Lombards (? - ~788)

Adelgise, roi des Lombards

(? - ~788)
Roi des Lombards
© France-Spiritualités™




      Adelgise, roi lombard, fut associé au trône en 759, par Desiderio ou Didier, son père, et marié en 770, à Gisèle, sœur de Charlemagne, en même temps que ce monarque et Carloman son frère devaient épouser deux sœurs d'Adelgise. Le pape Etienne III, qui, à plusieurs reprises, avait armé les Francs contre les Lombards, employa vainement son crédit pour empêcher ce triple mariage, qui semblait devoir donner une garantie inébranlable à la monarchie italienne. « C'est le comble de la honte et de la folie, écrivait-il à Charlemagne, que d'allier la noble nation des Francs, la plus éminente de toutes, et la glorieuse race de vos rois, avec la perfide, la dégoûtante nation lombarde ; nation par qui la lèpre nous a été apportée ; nation détestable et abominable, et qui ne peut pas même être comptée parmi les nations. » Charlemagne épousa cependant Desiderata ou Désirée, fille du roi lombard ; mais il la répudia l'année suivante, et le lien qui semblait devoir unir les deux familles fut cause de leur inimitié.

      En 773, Charlemagne envahit la Lombardie ; Adelgise l'attendait pour le combattre dans les défilés du Piémont ; mais son armée, saisie d'une terreur panique, se dissipa tout entière sans combat. Desiderio s'efforça de défendre Pavie. Adelgise s'enferma dans Vérone, et, lorsque son père eut été fait prisonnier, il passa en Grèce pour demander des secours aux empereurs Constantin Copronyme et Léon IV. Il fut traité avec distinction à Constantinople, et revêtu de la dignité de patrice ; mais, pendant treize ans, on le nourrit de vaines promesses, sans lui donner aucun secours. Enfin Constantin VII, fils de Léon, l'envoya, en 787, en Sicile, avec une armée destinée à porter la guerre dans le midi de l'Italie. Le roi lombard comptait sur l'appui d'Arigise, son beau-frère, qui, était alors duc de Bénévent ; mais ce duc mourut à cette époque même, et son fils Grimoald, élevé à la cour de Charlemagne, était attaché au parti français. Adelgise, ayant débarqué en Calabre (788), fut vaincu dans une grande bataille où l'on assure qu'il resta parmi les morts. D'autres pensent qu'il retourna en Grèce, où il mourut peu de temps après.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 1 - Page 169)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2022  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte