Vous êtes ici : Biographies & portraits | Alaric II (? - 507)

Alaric II

(? - 507)
© France-Spiritualités™




      Alaric II, roi des Visigoths, fils d'Euric, qui avait conquis l'Espagne, lui succéda en 484, et régna, comme lui, non seulement dans la péninsule, mais dans la province d'Aquitaine, depuis les Pyrénées jusqu'au Rhône. Plus tolérant et plus modéré que son père, il permit aux évêques de ses Etats de s'assembler à Agde, en 506, et chargea, la même année, Anien, l'un de ses principaux officiers, de faire un abrégé du Code Théodosien, à l'usage des Visigoths. De là vient que les provinces méridionales de France ont été régies si longtemps par le droit romain. Alaric avait senti combien les lois romaines étaient supérieures aux lois barbares que ses prédécesseurs avaient suivies. La Gaule était partagée, à cette époque, entre les Romains, les Visigoths et les Bourguignons. Clovis, qui avait déjà conquis une grande partie des possessions romaines, regardait d'un œil jaloux la puissance d'Alaric, et n'attendait qu'un prétexte pour l'attaquer. Le roi des Visigoths portait, au contraire, toute son attention à maintenir le traité de paix qu'Euric, son père, avait conclu avec les Francs. Clovis lui ayant demandé Syagrus, général romain qu'il avait défait, et qui s'était retiré à la cour du roi des Goths, Alaric eut la lâcheté de livrer cet infortuné, que le roi des Francs fit mourir. Cette basse condescendance ne put garantir Alaric des projets ambitieux de Clovis. Sous prétexte de porter les lumières de la foi chez les Goths, qui avaient embrassé l'arianisme, et « pour détruire, disait-il, cette nation impie », il marcha, à la tête d'une puissante armée, contre Alaric, qu'il rencontra dans les plaines de Vouillé, à trois lieues de Poitiers. Les Goths furent défaits, et leur roi, renversé de cheval par Clovis, périt de la propre main du roi des Francs (507). Cette bataille fut décisive, et Clovis aurait anéanti la puissance des Visigoths dans les Gaules, si Théodoric, roi des Ostrogoths, et parent d'Alaric, qui régnait en Italie, n'eût mis un terme à ses succès auprès d'Arles. Frédégaire, et après lui Sigebert, ont écrit que la mort d'Alaric rendit Clovis maître de tout ce que les Visigoths avaient en deçà des Pyrénées. Il est certain cependant qu'ils conservèrent encore la Septimanie et la Provence. La mort d'Alaric fut suivie de grands troubles. Théodoric, roi d'Italie, prit le gouvernement de l'Espagne, comme tuteur d'Amalaric, fils et successeur d'Alaric II. (Cf. Amalaric)  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 1 - Page 305)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte