Vous êtes ici : Biographies & portraits | Ataulphe, roi des Visigoths (? - 415, à Barcelone)

Ataulphe, roi des Visigoths

(? - 415, à Barcelone)
Roi des Visigoths de 411 à 415
© France-Spiritualités™




      Ataulphe, beau-frère d'Alaric, roi des Visigoths, auquel il succéda en 411, suivit le projet formé par son prédécesseur de s'allier aux Romains, et d'en obtenir un établissement dans les Gaules ; un autre motif le portait encore à rechercher l'alliance de l'empereur. Ataulphe s'était signalé à la prise de Rome, et avait emmené captive Galla Placidie, fille du grand Théodose et sœur d'Honorius. Epris des charmes de cette princesse, il épargna Rome à sa prière, sortit de l'Italie, envoya des secours à Honorius pour combattre Constantin, et lui demanda la main de Placidie ; mais Honorius ayant refusé de s'allier avec un roi barbare, Ataulphe passa dans la Gaule, et la ravagea, laissant dès lors entrevoir le projet d'enlever l'Aquitaine aux Romains, et de s'y établir. Ce prince se ligua ensuite avec Jovinien, autre ennemi d'Honorius, et parvint ainsi à se faire craindre et rechercher de l'empereur. Celui-ci consentit à un traité par lequel, en prenant possession de l'Aquitaine, Ataulphe s'engageait à rendre Placidie, et à détruire les ennemis d'Honorius dans la Gaule. La dernière de ces conditions fut remplie ; Ataulphe battit l'armée de Jovinien, et envoya la tête de ce général à Honorius. Le roi goth prétendit alors que, par les services qu'il venait de rendre à l'empereur, il était digne d'être son beau-frère ; mais Honorius persista à demander Placidie ; Ataulphe ne lui répondit qu'en ravageant la Provence, et en épousant, à Narbonne, Placidie, dont il était aimé. Il fit ensuite le siège de , devenu si célèbre par la réistance des habitants ; Ataulphe y fut blessé, et abandonna son entreprise.

      Placidie, usant de son pouvoir sur ce prince, l'engagea, en 415, à rendre Narbonne aux Romains, et à tourner ses armes contre les Suèves, les Alains et les Vandales, qui avaient envahi l'Espagne. Il passa les Pyrénées, et tout semblait lui présager la conquête de l'Espagne, lorsqu'il fut assassiné à Barcelone par un de ses officiers. Les dernières paroles de ce prince furent pour Placidie : il recommanda à ses courtisans de la renvoyer avec honneur à la cour de son frère, et de conserver la paix avec les Romains. Mais cet ordre ne fut point exécuté ; et Singeric, après avoir usurpé le trône, força Placidie à suivre à pied dans Barcelone la marche triomphale de l'assassin de son mari. Le règne d'Ataulphe ne dura que quatre ans.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 2 - Page 347)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Ataulphe, beau-frère d'Alaric, roi des Visigoths, lui succéda en 412. Il avait, sous le règne précédent, puissamment contribué à la prise de Rome, et avait emmené captive Placidie, fille de l'empereur Théodose, et sœur de l'empereur Honorius. Il épousa cette princesse et se fit céder par Honorius la Gaule et l'Espagne. Il fut assassiné en 415 à Barcelone par un de ses officiers, à l'instant où il allait achever la conquête de l'Espagne.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 132.


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2017  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte