Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Anatomie & Médecine | C | Corps

Corps

© France-Spiritualités™



Dom Antoine-Joseph Pernéty

      Les Philosophes appellent corps ce qu'ils nomment aussi métaux. C'est pourquoi ils parlent souvent de corps parfaits et de corps imparfaits. On ne réussira jamais à faire une bonne multiplication, si l'on ne réduit les corps parfaits en leur première matière, c'est-à-dire en mercure ; parce que dès qu'ils sont parfaits, on ne peut rien en faire de plus, tant qu'ils resteront dans cet état de perfection.

      Corps se prend aussi par les Chymistes pour le sel philosophique, ou leur terre feuillée qui s'imprègne du soufre et du mercure comme d'une âme et d'un esprit. Vous ne réussirez jamais, disent-ils, si vous ne spiritualisez le corps, et ne corporifiez l'esprit ; c'est-à-dire, si vous ne rendez le fixe volatil, et le volatil fixe. Ils appellent aussi corps leur magnésie, leur ferment, leur teinture ; et ils disent en conséquence que le corps ne pénètre point les corps sans le secours de son esprit.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS