Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Animaux & Symbolisme animal | L | Lion / Lionne

Lion / Lionne

© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin leo, ou du grec, même signification]
Mammifère digitigrade, carnassier, du genre chat. Le lion est à peu près de la même taille que le tigre ; et quand il a acquis tout son développement, il a comme lui cinq à six pieds du museau à l'origine de la queue, et sa hauteur est de quatre pieds environ mesurés au garrot. La queue du lion et de la lionne se termine par une touffe de poils bruns. Le mâle âgé de plus de trois ans est seul orné de la crinière épaisse qui couvre ses épaules et sa large poitrine ; la lionne et les lionceaux en sont privés, et c'est à cette fraise immense qu'il doit la facilité de porter fièrement la tête élevée, car dans le bas-âge il la porte horizontale comme la femelle. La couleur des lions adultes est le fauve plus ou moins foncé ; elle est uniquement répandue sur leur corps, mais quand ils naissent ils portent une sorte de livrée, composée de bandes plus foncées dont ils conservent les traces jusqu'à l'âge de cinq ou six ans. Le lion, comme tous ses congénères (le chat, le tigre, le lynx, la panthère, le léopard, etc.), dont il est pour ainsi dire le chef, est éminemment carnassier. Sa force prodigieuse est telle qu'il peut terrasser l'homme le plus robuste d'un coup de queue, et briser les reins d'un cheval d'un coup de pied. Il traîne sans difficulté les bœufs les plus lourds à de grandes distances. Cependant, comme le tigre, c'est presque toujours par surprise qu'il attaque sa proie : placé en embuscade près des ruisseaux, où les buffles, les antilopes et autres quadrupèdes du désert viennent boire, il attend, tapi sous les roseaux, le moment qui lui paraît le plus favorable pour se jeter avec la rapidité de la foudre sur sa victime. Mais c'est surtout dans les vastes solitudes où il domine en maître, que tout annonce en lui le roi des animaux ; c'est là qu'il déploie toutes les facultés qui assurent sa puissance ;'est là que sûr de la supériorité de ses forces, n'ayant jamais attaqué un être qui ait pu lui résister, il ne craint jamais de manquer de proie, et se contente d'une seule victime de temps en temps, pourvu qu'elle soit vivante, car il préfère retourner à la chasse que de manger les restes de son repas.

C'est l'âne couvert de la peau du lion : Figuré et familier
Se dit d'une fauve brave qui prend un air menaçant.

Lion : Antiquité
Symbole de la souveraineté chez les anciens, et particulièrement chez les Perses.

Lion : Antiquité
Initié aux mystères mithriaques.

Lion : Antiquité
Une des danses comiques des anciens.

Lion : Antiquité
La lionne était l'hiéroglyphe d'une femme qui n'avait été féconde qu'une seule fois, cet animal ne portant qu'une fois dans sa vie, selon les Egyptiens.

Lionne : Antiquité
La lionne était adorée des Ambraciotes, parce qu'un de leurs tyrans fut mise en pièces par une lionne.

Lionne : Antiquité
En mémoire de la courtisane Leæna, qui, mise à la question, cracha sa langue au visage du tyran, on avait représenté, dans l'un des monuments publics d'Athènes, une lionne sans langue, avec cette inscription : La vertu a triomphé du sexe.

Lion :
Sur les médailles, une tête de lion avec quatre grains d'orge désigne la ville de Léontium.

Lion : Astonomie
Le cinquième signe du zodiaque, composé de 95 étoiles dans le Catalogue britannique, et qui est ordinairement indiqué, dans les cartes astronomiques, par la figure d'un lion. Le soleil entre dans le signe du Lion vers la fin de juillet.
Le signe du Lion.
Le Lion de ses feux embrase l'hémisphère. (De Bridel)

C'était dans la saison où, de pluie altérée,
Des ardeurs du Lion la terre est dévorée.

(Dulard)

Et lorsque sous les traits du dieu de la lumière,
Le céleste Lion agitant sa crinière,
Darde ses feux sur vous, prêt à tout embraser.

(Ferlus)

Petit lion : Astronomie
Constellation entre le Lion et la Grande Ourse.

Lion naissant : Blason
Qui ne paraît qu'à moitié sur le champ de l'écu.

Lion : Blason
Dans les armoiries, le lion doit être peint de profil, ne montrant qu'une oreille, et ayant le bouquet de la queue tourné contre le dos.

Lion morne : Blason
Qui n'a ni dents ni langue.

Lion diffamé : Blason
Qui n'a point de queue.

Lion lissant; :
Celui qui étant sur un chef oiu sur une tasce, ne montre que la tête, le bout de ses pattes de devant, et l'extrémité de sa queue.

Lion dragonné :
Monstre qui a la partie antérieure du lion, et le reste d'un serpent, et qui figure dans quelques armoiries.

Lion d'hermine :
Lion dont le corps est couvert d'une fourrure d'hermine.

Dent de lion : Botanique
Un des noms du pissenlit.

Ordre du Lion : Chevalerie
Ordre de chevalerie institué au XIIème siècle par Enguerrand II, en mémoire de l'intrépidité qu'avait montrée son père en tuant un lion qui désolait la contrée.

Compagnie de la Lionne / Ordre de la Lionne : Chevalerie
Association militaire formée par des gentilshommes de Naples, au temps des guerres de la maison d'Anjou.

Lion : Commerce
Sorte de linge ouvré qui se fabriquait dans le Beaujolais.

Le Lion / La pointe du Lion : Géographie
Promontoire du royaume de grèce, dans le golfe de Corinthe. C'est le Pirée des anciens.

Le Lion d'Angers :
Bourg de France, chef-lieu de canton (Maine-et-Loire) ; 2500 habitants.

Lion de Saint-Marc : Histoire et blason
Lion ailé, symbole de la république de Venise.

Lion Belgique: Blason
Animal héraldique qui a figuré dans les armoiries de différentes provinces des Pays-Bas, depuis les croisades. Le nouveau royaume de Belgique a aussi adopté le lion belgique.

En vain au lion belgique
Il voit l'aigle germanique
Uni sous les léopards.

(Boileau)

Lion : Crustacé
Crustacé de la Méditerranée, velu et jaunâtre, qui appartient au genre galathée.

Lion marin : Mammifère
Espèce de phoque qui porte une crinière.

Lion des pucerons : Entomologie
Larve d'hémérobe, qui détruit ces insectes.

Lion des forumis : Entomologie
Insecte du genre myrméléon.

Lion : Marine
Pièce de bois qui sert à relier la tête des épontilles de la cale avec le pont.

Lion : Métrologie ancienne
Monnaie frappée d'abord en Flandre, puis en France, en Angleterre, en Bourgogne. Les lions furent mis en circulation au commencement du XVème siècle.
Lion d'or. Denier d'or fin au lion.

Lion d'or / Lion d'argent :
Monnaie d'or et d'argent de Belgique. Le lion d'or vaut 25 francs 13 centimes, le lion d'argent, 6 francs 39 centimes.

Lion : Mythologie
Le lion était consacré au soleil, et en Egypte à Vulcain, à cause de son tempérament de feu. Il était aussi consacré à Cybèle. Le char de Cybèle est traîné par deux lions.

Lion de Nemer : Mythologie
Lion qui désolait l'Argolide. Hercule le tua, lui arracha la peau avec ses ongles, et s'en couvrit comme d'une cuirasse. Ce fut le premier de ses douze travaux.

Lion cythéronien : Mythologie
Il désolait les domaines d'Amphitryon de de Thestius, au pied du mont Cythéron. Il fut tué par Hercule, qui porta quelque temps sa dépouille.

Lion : Philosophie hermétique
Le soufre et le mercure.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), pp. 377-378.



Albert Poisson

Symbole du fixe, du Soufre, quand il est seul. S'il a des ailes, il représente encore le minéral (vitriol vert) d'où l'on extrait l'huile de vitriol (acide sulfurique) qui servait tant aux alchimistes. Le lion opposé à trois autres animaux représente la Terre. C'est enfin le symbole de la pierre philosophale. La lionne est le symbole du volatil.  Albert Poisson, Théories et symboles des alchimistes (1891) - Dictionnaire des symboles hermétiques




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS