Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Droit | Aubaine

Aubaine

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [Du celte all, autre, et bann, juridiction, district, contrée, pays] Jurisprudence
Droit en vertu duquel un souverain français recueillait la succession d'un étranger mort dans ses Etats sans avoir disposé de ses biens par un testament, ou sans être naturalisé. Il y avait cependant certaines personnes et certains peuples qui n'y étaient pas soumis. L'aubaine appartenait au roi. Le roi avait droit d'aubaine. Le droit d'aubaine a été entièrement aboli en France.

Un aigle sur le champ, prétendant droit d'aubaine,
Ne fait point appeler un aigle à la huitaine.

(Boileau)

Aubaine :
C'est aussi le droit de succéder à un étranger qui a quitté sa patrie pour s'établir ailleurs

Aubaine : Figuré et familier
Tout avantage inespéré qui arrive à quelqu'un.
Il lui est arrivé une succession qu'il n'espérait pas, c'est une bonne aubaine pour lui. Il ne s'attendait guère à une pareille aubaine. Quand il vaque quelques charges dans la justice de ce seigneur, ce sont de bonnes aubaines pour lui. Quand il vient quelque succession collatérale ou inespérée, on dit que c'est une bonne aubaine.

Aubaine : Familier et ironique
Mauvaise aubaine.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 280.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS