Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | I | Idéal / Idéale

Idéal / Idéale

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Adjectif
Qui n'existe qu'en idée, dans l'imagination.
Personnage idéal.
Plus une philosophie est subtile et idéale, plus elle est vaine et inutile pour expliquer des choses qui ne demandent qu'un sens droit pour être connues. (La Bruyère)
Les choses qui désignent les mots abstraits n'ont qu'une existence idéale. (Académie)
Les impressions idéales font quelquefois autant d'effet que les réelles, et nous n'avons aucun signe pour les distinguer. (Malouin)
Que le philosophe, le moraliste, marchent vers la perfection idéale, ils font bien ! (Virey)
Le chrétien lui-même, soutenu, animé, exalté par la foi, ne peut que tendre de loin vers cette pureté idéale dont le Rédempteur lui offre un inimitable modèle. (Virey)
Dans cette marche ascendante progressive vers un but idéal, vers une perfection idéale, dans ces élans impétueux qui honorent l'élite de la société humaine, il est plus d'un écueil à éviter. (Spach.)
Le péril que court un esprit habitué à ces tendances idéales, c'est de prendre en pitié le monde réel et ses devoirs souvent mesquins. (Revue des Deux-Mondes)
Il est utile, il est bon qu'un jeune homme ait devant les yeux, fût-ce même à une hauteur inaccessible, un but idéal. (Encyclopédie)

Du nectar idéal sitôt qu'elle a goûté,
La nature répugne à la réalité.

(***)

Idéal :
Dans les beaux-arts, se dit particulièrement de cet assemblage abstrait de perfections dont le génie se forme l'idée, mais qui est au-dessus de toute beauté sensible.
Beau idéal. Formes idéales. Perfection idéale.
Il est nécessaire que l'artiste aspire à créer, à reproduire la beauté idéale ; peu importe qu'il ne puisse jamais ni préciser les contours ni rendre les couleurs de ces formes célestes que son imagination a rêvées. (Spach.)
Il restera toujours un souvenir de ces figures idéales sur la toile du peintre ou dans le marbre du statuaire. (Victor Hugo)

Idéal :
L'Académie prétend que cet adjectif n'a point de pluriel masculin. L'abbé Féraud est du même avis. Cependant Buffon a dit : des êtres idéaux, et l'usage a depuis admis ce pluriel.

Idéal : Substantif masculin
Ce qui n'existe que dans l'idée, dans l'imagination.
L'idéal tombe en poudre au toucher du réel. (Victor Hugo)
L'idéal, ce serait tout ce qui n'a d'existence que dans l'idée, dans l'imagination de celui qui le conçoit. (Encyclopédie)
L'idéal ressemble à cette forme nuageuse de la déesse qu'Ixion chercha vainement à enlacer de ses bras. (Encyclopédie)

Idéal :
Dans les beaux-arts, le résultat de plusieurs conceptions qu'on réunit dans la pensée, mais dont la nature n'offre point de modèle, et qu'on n'y rencontre que rarement et passagèrement.
On a dit que Raphaël est le type de l'idéal, rien n'est plus faux quant aux formes, car ses figures ont toutes une couleur locale telle, que lorsque vous passez dans les rues de Rome, vous croyez voir se promener ses peintures du Vatican. (Hazlitt)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 190.


Un lien vers cette page se trouve dans les pages suivantes :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS