Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | I | Ignorant

Ignorant

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Participe présent du verbe Ignorer [Du latin ignorantia, formé de in, privatif, et gnarus, qui sait]
Qui Ignore. Il est invariable.
Des hommes ignorant leurs propres besoins.

Nous volons sur ses pas ; mais nos concitoyens,
Sous les armes des Grecs ignorant les Troyens.

(Delille)

Ignorant / Ignorante : Adjectif
Qui est sans savoir, sans étude, sans connaissance.
Homme ignorant. Femme ignorante.
Elle est ignorante au dernier point. Il a le sens droit, mais du reste il est fort ignorant. Il est si ignorant qu'il ne sait pas lire.
Les habitants de cette ville sont ignorants et curieux à l'excès. (Barth.)
Sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est toujours esclave. (Condorcet)
Et l'on aime mieuxque les enfants sachent leurs leçons et qu'ils mentent, que s'ils demeuraient ignorants et vrais. (Jean-Jacques Rousseau)
C'était peut-être le chanoine le plus ignorant du chapitre ; aussi j'ai ouï dire qu'il n'avait point obtenu son bénéfice par son érudition. (Le Sage)

Ignorant :
Qui ignore certaines choses, qui n'en est pas instruit. En ce sens, il régit en, sur, et de.
Il est très ignorant en histoire, en géographie. Il est ignorant sur ces matières. Il est ignorant de ce qu'il doit faire.
Un copiste ignorant, qui copie jusqu'aux fautes d'orthographe. (Jean-Jacques Rousseau)

Et sans cesse ignorants de nos propres besoins,
Nous demandons au ciel ce qu'il nous faut le moins.

(Boileau)

Ignorant :
Inhabile dans sa profession.
Médecin ignorant. Etre estropié, mutilé par un chirurgien ignorant. Faire naufrage sur la côte par la faute d'un pilote ignorant.

Ignorant :
L'Académie ne dit ignorant que des personnes ; cependant nombre d'écrivains célèbres l'ont dit des choses.
Les ignorantes et iniques décisions. (Bossuet)
Leur navigation, toute timide et toute ignorante qu'elle était. (Delille)
Choqué de l'ignorante audace avec laquelle, etc. (Boileau)

Ignorant :
Puisqu'on dit, ajoute un judicieux grammairien, savante décision, savante discussion, on doit pouvoir dire : ignorante décision, ignorante discussion. Il est probable que c'est par inadvertance qie l'Académie aura oublié cette acception dans son dictionnaire.

Ignorant :
S'emploie substantivement dans tous les sens de l'adjectif, en parlant de personnes.
C'est un ignorant, un franc ignorant.
Il n'y a d'ignorants que ceux qui veulent l'être. (Platon)
La religion des ignorants et des savants ne peut être la même. (Voltaire)
Dieu et les rois sont mal servis et mal loués par les ignorants. (Condorcet)
Ce n'est pas toujours inutilement qu'on parle devant des ignorants : ils peuvent profiter de ce qu'on dit. (Gir.)
Les ignorants sont d'ordinaire les plus décisifs ; ils n'ont point de doutes, parce qu'ils ne sentent ou n'aperçoivent pas les difficultés. (Trév.)
En gardant un silence prudent, l'ignorant peut éviter les échecs qu'éprouve souvent la sottise bavarde et présomptueuse. (Ourry)
Maint ignorant se croit un merveilleux génie. (Aubert)

Un ignorant peut trouver impossible
Tout ce que l'homme instruit a jugé très sensible.

(Haumont)

Frères ignorants : Histoire religieuse
Nom que l'on donnait en Italie aux capucins.

Je suis aussi ignorant qu'un enfant à naître :
Se dit pour marquer qu'on ignore entièrement ce qui vient d'arriver.

Faire l'ignorant :
Feindre, ignorer une chose.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 194.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS