Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | I | Immobile

Immobile

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Adjectif des deux genres
Qui ne se meut pas.
On a cru longtemps que la terre était immobile. La frayeur le saisit, il reste immobile.
Dans la langueur et la. tristesse, le cœur reste immobile. (Buff.)
Celui dont l'ardente agitation ébranlait toute la terre gît éternellement immobile dans un tombeau. (Roch.)
Oberman s'est de bonne heure formé et fixé ; immobile devant l'ensemble des choses, les embrassant dans leur étendue sans jamais les entamer dans leur détail. (Sainte-Beuve)
Les yeux ne sont pas immobiles dans le lieu qu'ils occupent. (Richerand)

Lui fièrement assis, et la tête immobile,
Traite tous ces honneurs d'impiété et vile.

(Racine)

Mais une église seule, à mes yeux immobile,
Garde au sein du tumulte une assiette tranquille.

(Boileau)

Immobile : Figuré
Ferme, inébranlable, constant.
Ce nouveau malheur le trouva calme et immobile.
Tout le camp immobile écoute avec frayeur. (Racine)

Anthères immobiles : Botanique
Celles qui sont attachées solidement au filet, de manière à ne pouvoir exécuter aucun mouvement, soit qu'il y ait articulation, soit qu'il n'y en ait pas.

Immobile : Art vétérinaire
Qui est atteint d'immobilité.
Cheval immobile.

Immobile : Substantif masculin
Nom que les Indiens donnent à l'Etre suprême.
L'Immobile. Le grand Immobile.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 202.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS