Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | I | Infâme

Infâme

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Adjectif des deux genres [Du latin in, privatif, et fama, réputation]
Qui est diffamé, noté, flétri par la loi, par l'opinion publique.
Personne infâme. Ce jugement l'a rendu infâme. Il y a des châtiments qui rendent infâme. C'est un homme infâme. Cest une infâme prostituée. Ceux qui sont réputés infâmes par les lois ne peuvent être admis en témoignage. Infâme par ses paroles, il est encore infâme par ses actions.
Qui peut vivre infâme est indigne du jour. (Corneille)
Les Abdéritains déclaraient infâme le dissipateur de son patrimoine. (Boiste)

Qu'importe qu'en tous lieux on me traite d'infâme,
Dans mon coffre, tout plein de rares qualités,
J'ai cent mille vertus en louis bien comptés.

(Boileau)

Infâme :
Dans le même sens, en parlant des choses.
Profession infâme. Conduite infâme. Procédé infâme. Moyen infâme.

Infâme :
Qui est honteux, indigne, déshonorant.
Action infâme. La chose est infâme. Une infâme trahison. Mœurs infâmes. Une action infâme. Une parole infâme. Un ouvrage infâme. Un tableau infâme. Une persécution infâme. D'infâmes assassins.
Si quelques-unes font un infâme commerce des services qu'elles rendent, des milliers d'autres s'occupent tous les jours gratuitement à secourir le pauvre de leur bourse, et l'opprimé de leur crédit. (Jean-Jacques Rousseau)
Le sénat abolit la mémoire d'un si infâme jugement. (Voltaire)
Ce procès, si malheureusement célèbre, fit rechercher toute sa vie, et servit à susciter contre lui les plus infâmes accusations. (Voltaire)
Je ne ressemble pas, Dieu merci, à la plupart des voituriers, qui ne chantent que des chansons infâmes ou impies (Le Sage)
Apprenez que je ne suis pas d'un caractère à m'applaudir de l'infâme honneur de voir ma nièce maîtresse d'un prince. (Le Sage)

Ses muscles énervés par l'infâme mollesse
Prirent dans le travail une heureuse vigueur.

(Voltaire)

Infâme :
Par exagération, Sordide, malpropre, sale. Malséant.
Un taudis infâme. Léger dans un infâme taudis.
Vous avez un habit infâme.

Lieu infâme :
Mauvais lieu ; lieu de prostitution.

Infâme : Substantif
C'est un infâme. Infâme ! oses-tu bien te présenter ici ! Un infâme de cette espèce est dévolu au bagne et peut-être à l'échafaud.
Taisez-vous, infâme que vous êtes ! répliqua don Anastasio ; en voulant me prévenir contre Hordalès, vous justifiez mes soupçons au lieu de les dissiper. (Le Sage)
Afin d'égayer le repas, on faisait venir des gladiateurs avec des courtisanes et des joueurs de flûte. En sortant des bras d'une infâme, on allait voir une bête féroce boire du sang humain. (Chateaubriand)
Si le Jean-Jacques Rousseau dont il s'agit n'est qu'un infâme, ce n'est pas tout, il faut encore qu'il soit un sot. (Jean-Jacques Rousseau)

Infâme :
Se disait pour Infamie.
Mais il souffrait ce grand blâme et cette infâme en nom de pénitence. (***)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 231.


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS