Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | P | Pacification

Pacification

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin
Rétablissement de la paix dans un Etat agité par des dissensions intestines.
Edit de pacification. Travailler à la pacification des troubles.
C'est au prince qu'on doit la pacification du pays.
Ces mesures menaçantes sont également inutiles et dangereuses, soit au bon ordre, soit à la pacification des esprits, soit à la sûreté du trône. (Mirabeau)

Pacification :
On le dit aussi en parlant du soin qu'on prend pour apaiser des dissensions domestiques, ou des différends entre des particuliers, et c'est surtout dans ce sens qu'on dit : C'est lui qui a travaillé à la pacification de leurs différends.

Edit de pacification : Histoire
Nom que l'on donna, pendant les guerres de religion au XVIème siècle, à des édits dans lesquels les rois de France révoquaient les lois sévères publiées contre les protestants, car ils ne tardaient pas à s'apercevoir qu'au lieu d'apaiser les troubles, elles ne servaient qu'à les augmenter. Le premier édit de pacification fut publié en 1562, et le dernier en 1598.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 736.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS