Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | T | Tolérance

Tolérance

© France-Spiritualités™



Dictionnaire FS  l  Tolérance maçonnique  l  "La tolérance", chap. XX de La Voie de l'Occultiste T.1, d'Annie Besant & Charles Webster Leadbeater

Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [Du latin tolerancia]
Condescendance, indulgence pour ce qu'on ne peut empêcher, ou qu'on croit ne devoir pas empêcher.
Longue tolérance. Ce n'est pas un droit, c'est une tolérance. Ne jouir de quelque chose que par tolérance, n'en jouir que par la tolérance de ceux qui le pourraient empêcher.

Tolérance :<
S'emploie de la même manière en jurisprudence. La tolérance d'une servitude ne donne jamais de droit ; il faut avoir un titre. Les actes de simple tolérance supposent une permission de la part du propriétaire, tels sont les actes qu'entraînent les relations de bon voisinage, et qui ne proviennent que de l'amitié, de l'humanité, de la complaisance du propriétaire.

Tolérance :
Se dit plus particulièrement en matière de religion.
Réfléchissons toujours que la première loi de l'empire de Russie, plus grand que l'empire romain, est la tolérance de toute secte. (Voltaire)
La tolérance seule a pu étancher le sang qui coulait d'un bout de l'Europe à l'autre. (Voltaire)

Tolérance théologique / Tolérance ecclésiastique / Tolérance religieuse :
Condescendance qu'on a, les uns pour les autres, touchant certains points qui ne sont pas regardés comme essentiels à la religion.
Une douce tolérance. L'Eglise latine a toujours usé de tolérance pour l'Eglise grecque sur le mariage des prêtres. La tolérance est prescrite aux théologiens touchant les opinions des diverses écoles.

Tolérance civile :
Permission qu'un gouvernement accorde de pratiquer, dans l'Etat, d'autres religions que celles qui y sont établies, reconnues par les lois, pratiquées par le grand nombre des citoyens. La tolérance civile est quelquefois restreinte à certains cultes et certaines croyances.
Tolérance générale, universelle. L'esprit de tolérance commence à se répandre dans un grand nombre de pays.

Maison de tolérance : Administratif
Se dit, à la police de Paris, d'une maison de prostitution.

Tolérance : Technique
Se dit, dans la fabrication des monnaies, de ce qu'on appelait autrefois Remède.

Tolérances : Substantif féminin pluriel.
Limites, en plus ou moins, dans les proportions ou dimension d'armes, de projectiles et autres objets.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), pp. 1486-1487.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS