Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Général | Airain

Airain

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin æs, æris, ou du celte iaran, fer ; car les anciens employaient plus souvent l'airain que le fer.]
Alliage de 100 parties de cuivre jaune et de 8 à 12 d'étain, suivant sa destination : pour statues, canons ou cloches. On y met aussi zinc et un peu d'antimoine (Voyez Bronze). Il a été en usage avant le fer. Du temps d'Hésiode, les armes et les outils étaient faits de ce métal.
Statue d'airain. Vase d'airain. Chaudière d'airain. Plaque d'airain.
Travailler en airain, sur l'airain. Graver sur l'airain.

Airain de Corinthe :
Alliage de métaux fort estimé des anciens, et dans lequel entrait quelques parties d'or ou d'argent. Dénomination vicieuse ; les anciens connaissaient cet airain avant l'incendie de Corinthe, événement qui a bien pu cependant mêler des métaux plus précieux avec des masses d'airain.

Le siècle d'airain / L'âge d'airain : Mythologie
Temps qu'on suppose avoir existé entre le siècle d'argent et le siècle de fer, c'est-à-dire un siècle moins bon que le premier, moins mauvais que le second. On le dit encore d'une époque corrompue et malheureuse.

Un cœur d'airain : Figuré
Cœur dur, impitoyable. Avoir le cœur recouvert d'un triple airain, être inaccessible à toute crainte.
Il fallait que le chêne le plus dur, qu'un triple airain environnât le cœur de celui qui, le premier, osa braver sur un frèle vaisseau le courroux de la mer. (Horace)

L'inflexible airain de l'âme la plus dure,
S'ébranle et s'amollit au cri de la nature.
(De Belloy)

Airain : Figuré et poétique
Signigie Cloche, canon.
L'airain tonnant, l'airain grondant.

Pour la vingtième fois, j'entends depuis l'aurore
Sonner l'airain fatal... Je l'entends sans effroi.
(Millevoye)

Bâtir sur l'airain : Figuré
Construire solidement, bâtir pour la postérité.

Un siècle d'airain : Figuré
Un siècle malheureux, un siècle où les hommes sont méchants et durs.

Un ciel d'airain : Figuré
Un temps sec et aride, chaud et lourd.
Les cieux par lui fermés et devenus d'airain. (Racine)

Un front d'airain : Figuré
Une extrême impudence.
Avoir un front d'airain, Ne rougir de rien, tout braver.

Un voile d'airain : Figuré
Un voile impénétrable.
La nature est couverte d'un voile d'airain, que les efforts réunis de tous les hommes et de tous les siècles ne pourraient soulever. (Barth.)

Un mur d'airain : Figuré
Toutes machiavélistes du plus au moins, où il y a un mur d'airain pour les hommes, il n'y a souvent qu'une toile d'araignée pour les femmes. (Diderot)

Airain : Proverbiale et figuré
Les injures s'écrivent sur l'airain et les bienfaits sur le sable. On oublie aisément les bienfaits et on se souvient longtemps des injures. (Académie)

Géant d'airain : Mythologie
Géant d'airain qui s'opposa au débarquement des Argonautes en Crète, et qui fut jeté à la mer par les enchantements de Médée.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 111.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS