Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Linguistique, Littérature & Poésie | D | Disciple

Disciple

© France-Spiritualités™



Ce contenu est également classé dans le menu Religions, Fois & Philosophie >> Dictionnaire religieux général

Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [En latin, disciplulus, élève, de disciplina, instruction, du radical disco, j'apprends]
Celui qui apprend d'un autre quelque science ou quelque art libéral.
Disciple soumis. Disciple docile. Disciple indocile, inattentif.
Exercer ses disciples. Instruire ses disciples. Aimer ses disciples. Avoir de nombreux disciples.
Jamais disciple ne fut plus docile et plus attentif. (Fléch.)
On me croit son disciple, et je le tiens à gloire. (Corneille)
Vers le temps où Platon ouvrait son école à l'Académie, Antisthène, autre disciple de Socrate, établissait la sienne sur une colline placée de l'autre côté de la ville. (Barth.)

Disciple :
Dans un sens plus restreint, se dit de celui qui, après avoir puisé dans les instructions d'un maître ou dans ses ouvrages, des opinions, une doctrine particulière, un système différent de tous les autres systèmes, y adhère, s'y attache préférablement à tout autre. Dans ce sens, disciple ne suppose pas absolument qu'on ait pris des leçons du maître ; on peut être disciple d'un maître qu'on n'a jamais vu. Ainsi l'on dit : Disciple de Socrate. Disciple de Platon. Disciples d'Epicure. Les disciples du Portique. Les disciples de l'Académie. Disciples de saint Augustin, de saint Thomas. Disciple de Descartes. Disciples de Newton.
Descartes a eu de son temps beaucoup de disciples, il en a beaucoup moins aujourd'hui. Voltaire était disciple de Newton.
Enfin, si durant notre révolution, le directeur La Revellière-Lépeaux, fondateur de la religion des théophilanthropes, n'a pas manqué de disciples, pourquoi s'étonner qu'aujourd'hui les abbés Châtel et Auzou fassent des dupes sous le nom de disciples ? (Saint-Prosper)

Disciple :
En ce sens, disciple se dit aussi en littérature de celui qui suit les préceptes, qui adopte la manière d'écrire de tel écrivain, de tel poète.
Disciple de Virgile. Disciple d'Horace. Disciple de Racine. Disciple de Corneille.
De ces maîtres savants disciple ingénieux. (Régn.)

Disciple d'Apollon : Poétique
Celui qui se livre à la poésie, art auquel préside Apollon. On dit aussi dans un sens analogue : Disciple d'Hermès. Disciple de Flore. Disciple d'Esculape.

L'air du matin, la fraîcheur de l'aurore,
Appellent à l'envi les disciples de Flore.

(Delille)

Disciple :
D'Alembert prétend que disciple, surtout en poésie, est moins noble que élève. Il ne se rappelait pas sans doute ces beaux vers de La Fontaine, au sujet de Malherbe et de Racan :

Ces deux rivaux d'Horace, héritiers de sa lyre,
Disciples d'Apollon, nos maîtres pour mieux dire.

(La Fontaine)

Disciple :
Ailleurs, le même poète emploie ce mot dans un sens familier ; en parlant du renard qui s'est mis en tête d'apprendre du loup à ravir les moutons, il dit :

Le disciple aussitôt droit au coq s'en alla,
Jetant bas sa robe de classe,
Oubliant les brebis, les leçons, le régent.

(La Fontaine)

Disciples de Jésus-Christ :
Nom qu'on a donné dans l'Evangile et dans l'histoire ecclésiastique à ceux qui suivaient Jésus-Christ comme leur maître et leur docteur.
Nom que portèrent les premiers chéritens.
Particulièrement, les douze apôtres.

Disciple :
Se dit par extension de tous les chrétiens. Jésus-Christ venant sur la terre avec cet esprit d'unité a voulu que tous ses disciples fussent unis. (Bossuet)

Disciple : Absol.
Les disciples de Jésus.
Les disciples abandonnèrent Jésus pendant la passion. (Fleury)
Les disciples étaient renfermés dans le cénacle pendant qu'ils craignaient les Juifs. (Fleury)
Saint Pierre dit qu'après la résurrection, les disciples étaient rassemblés au nombre de six-vingts. (Fleury)
Saint Paul nous assure que Jésus-Christ ressuscité s'est fait voir à plus de cinq cents disciples. (Fleury)
Pour avoir la consolation de s'entretenir avec un disciple qui eût vu Jésus-Christ. (Mass.)

Le disciple bien-aimé :
Se dit en parlant de saint Jean l'Evangéliste, parce que Jésus l'aimait par dessus tous les autres.

Disciple : Figuré
Disciple de la vérité. Les disciples de la foi. Les disciples de l'Evangile.
La religion et l'honneur ont des disciples zélés ; l'une et l'autre font des martyrs. (Beauch.)

Disciple :
Disciple se dit aussi des femmes.
Quelques disciples de la bienheureuse Angléine fondèrent de nouveaux monastères en diverses provinces. (Trév.)

Synonymes comparés : Disciple / Elève / Ecolier :
Disciple a rapport à la spéculation, élève à la pratique, écolier à la première instruction. L'écolier ne sait rien, il peut apprendre ; l'élève sent l'excellence de lart, il veut imiter son maître ; le disciple est attaché à la doctrine de son maître, il la professe, il la défend.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 1002.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS