Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Linguistique, Littérature & Poésie | O | Onc / Onques / Oncques

Onc / Onques / Oncques

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Adverbe de temps
Jamais.
On ne vit onc un si méchant homme. C'est le plus pervers qui fut oncques.
Après elle fut sa sœur, Anne de France, tine femme et déliée s'il en fut oncques. (Brantome)
Ce mot a vieilli et ne s'emploie plus guère que dans le style marotique et dans la poésie badine.
Diable n'eut onc tant d'honneur de sa vie. (La Fontaine)

Car bouquet onc plus amoureusement
Ne fut donné depuis le doux moment,
Qu'on vit sortir l'autre Vénus de l'onde.

(Chaul.)

Oncques dans l'eau n'entrerai de ma vie
Qu'auparavant je ne sache nager.

(Pons de V.)

C'est saint François ! qui pourrait être donc !
Voilà nos gens penauds, s'il en fut onc.

(Piron)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 700.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2022  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS