Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Linguistique, Littérature & Poésie | P | Panégyrique

Panégyrique

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du grec tout et foule]
Discours public à la louange de quelqu'un.
Faire, composer, prononcer un panégyrique.
Le panégyrique d'un saint, d'un prince. Pline a fait le panégyrique de Trajan.
Un éloge ennuyeux, un froid panégyrique. (Boileau)
L'Académie française serait plus propre à fixer, par les charmes de l'éloquence, les regards de la nation sur nos grands hommes, si elle cherchait moins par ses éloges à faire le panégyrique des morts que la satire des vivants. (Bernardin de Saint-Pierre)
La plupart des faiseurs de panégyriques imitent ce sénateur dont parle Tacite, lequel, au lieu de faire la dépense d'une statue de Tibère, se servit d'une vieille effigie d'Auguste, se contenant de lui ôter la tête et d'en substituer une nouvelle. (Noël)
L'imagination a plus de part aux panégyriques que la raison ; ce sont des hyperboles continuelles. (Fléch.)

Panégyrique :
On fait le panégyrique des morts et des vivants. Celui des morts s'appelle oraison funèbre.

Panégyrique : Antiquité grecque
Discours d'apparat prononcé devant des réunions nombreuses, et quelquefois aux jeux qui réunissaient tous les Grecs.

Panégyrique : Histoire romaine
Discours de remerciement que les consuls adressaient à l'empereur, dans le sénat, après leur élection : c'est pourquoi le discours de Pline s'appelle proprement le Panégyrique de Trajan.

Panégyrique : Histoire du Bas-Empire
Compliment, adresse de félicitations, que les grandes villes faisaient offrir aux souverains.

Panégyrique : Liturgie
Livre ecclésiastique à l'usage des Grecs. Il contient des éloges des saints pour tous les jours de l'année.

Panégyrique : Philologie
Titre d'un dicours d'Isocrate.

Les douze panégyriques : Philologie
Douze adresses de félicitations et de remerciements présentées à des gouverneurs et empereurs romains dans le IIIème et IVème siècles.

Panégyrique : Par extension
Tout ce qu'on dit à la louange de quelqu'un.
Il fait le panégyrique de son ami en toute occasion.
Vous êtes bonne et belle, voilà votre panégyrique en deux mots. Et vous, pauvres, quelque nom que vous portiez ; pauvres connus, pauvres honteux, vous qu'elle assistait avec tant de joie, quel admirable panégyrique prononceriez-vous, par vos gémissements, à la gloire de cette princesse, s'il m'était permis de vous introduire dans cette auguste assemblée ? (Bossuet)

Panégyrique : Par ironie
Discours médisant, malin.
Vous lui faites là un beau panégyrique. Je ne vous ai pas chargé de faire mon panégyrique.

Menteur comme un panégyrique / Menteur comme une oraison funèbre : Proverbe
Très menteur.

Synonymes comparés : Panégyrique / Eloge :
L'éloge est l'œuvre d'un esprit sage, qui sait discerner le bien et le mal ; le panégyrique est l'œuvre d'une imagination exaltée qui exagère les qualités et change les défauts en vertus. On peut faire l'éloge de toutes sortes de personnes, et l'on ne fait le panégyrique que des saints, des rois, des personnes illustres.

Panégyrique : Antiquité
Adjectif des deux genres
Où il y a un grand concours de monde.
Assemblées, fêtes, jeux panégyriques.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 754.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS