Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Métrologie & Chronologie | Avril

Avril

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin aprilis, d'aperire, ouvrir, parce que la terre paraît alors ouvrir son sein, tant pour recevoir les plantes qui lui sont confiées, que pour faire germer les semences qu'elle a reçues en l'automne précédent]
Quatrième mois de l'année grégorienne, pendant lequel les jours s'allongent, la température s'adoucit, et la végétation commence à se développer. C'était le deuxième de l'année romaine, parce qu'elle commençait à mars.
Cette année, nous aurons Pâques en avril.
L'hirondelle grise de rocher arrive en Savoie vers le milieu d'avril. (Buff.)

Il n'est si gentil mois d'avril
Qui n'ait son chapeau de gresil.

(Mat. Senon)

Petit avril : Chasse
Epoque où les cerfs commencent à entrer en rut, parce qu'alors ils se font chasser longtemps, et se montrent aussi vigoureux que dans le mois d'avril.

A l'avril de ses ans : Figuré et poétique
A la fleur de son âge.
En l'avril de mes jours (Racan)
Aujourd'hui, on dit plutôt le printemps.
Je voyais des yeux de la pensée l'avril et la beauté des champs, sans en regarder l'automne. (Chapel)

Poissons d'avril : Populaire
Les maquereaux. C'est à cette époque qu'on en fait une pêche abondante.

Poissons d'avril : Figuré et populaire
Ceux qui font métier de procurer des femmes et des filles. On les appelle ainsi parce qu'on leur donne aussi le nom de ce poisson.

Donner un poisson d'avril à quelqu'un / Faire manger un poisson d'avril : Proverbial et figuré
Faire accroire à quelqu'un, le premier jour d'avril, une fausse nouvelle, ou l'engager à faire quelque démarche inutile, pour avoir lieu de se moquer de lui. Ce proverbe, dans lequel le mot poisson a été par corruption substitué à passion, n'est qu'une allusion indécente à la passion de Jésus-Christ, arrivée le 03 avril, jour où les Juifs envoyèrent le Sauveur d'un tribunal à un autre, et lui firent faire diverses courses inutiles par manière d'insulte et de dérision.

Quand il tonne en avril, le laboureur se réjouit : Proverbe

Avril pleut aux hommes, mai pleut aux bêtes : Proverbe
La pluie d'avril est favorable au blé, celle de mai aux herbages.

Quand on perd son avril, en octobre on s'en plaint : Proverbe

Mars venteux, avril pluvieux, font mai joyeux : Proverbe

Nul avril sans épi : Proverbe

Avril pluvieux, mai gai et venteux, annoncent un an fécond et même gracieux : Proverbe

En avril nuée, en mai rosée : Proverbe

Pluie d'avril vaut le char de David : Proverbe

L'ouaille (la brebis) et l'abeille en avril ont leur deuil : Proverbe

Quand mars fait avril, avril fait mars : Proverbe

Mars gris, avril pluvieux et mai venteux font l'an fertile et plantureux : Proverbe

Mars venteux et avril pluvieux font le mai gai et venteux : Proverbe

Mars martelle, avril coutelle : Proverbe

Quantes gelées en mars, tant de rosées en avril : Proverbe

En mai rosée, en mars grésil, pluie abondante au mois d'avril, le laboureur est content plus que ne le feraient cinq cents écus : Proverbe

En avril s'il tonne, c'est nouvelle bonne : Proverbe

Avril : Iconologie
Ausone le peint comme un jeune homme couronné de myrte, et qui semble danser au son des instruments. près de lui est une cassolette d'où l'encens s'exhale en fumée, et le flambeau qui brûle dans sa main répand des odeurs aromatiques. Dans Gravelot, couronné de myrte et vêtu de vert, il tient le signe du taureau garni des fleurs dont la nature commence à se parer. La fugure de Cybèle, qui tient une clef et qui semble écarter son voile, est une allusion ingénieuse à l'étymologie du mot. Une laiterie orne le fond du tableau. Dans Audran, la déesse des amours tient en main sa pomme d'or ; elle est assise sur un nuage avec son fils, sous un berceau de myrtes et de fleurs ; plus bas sont une fontaine soutenue par des dauphins et un cygne nageant dans son bassin, autour duquel sont les bassins de son char. Au-dessus du berceau, des festons de roses sont enrichis de trophées amoureux : à côté sont des moineaux, oiseaux consacrés à la déesse.

Avril :
Ce mot ne rime qu'avec les mots qui ont également l'l monille, comme babil, péril, Brésil ; mais il rime suffisamment avec ceux où cette lettre peut se prononcer faiblement en vers en faveur de la rime, comme outil, gentil, fusil.

Avril : Epithète
Fleurissant, fleuri, printanier, amoureux, agréable, charmant, doux, gracieux.

Avril :
Les grammairiens sont partagés sur la prononciation de ce mot : les uns ne prononcent pas l'l, les autres le prononcent, les autres le mouillent. La seconde de ces prononciations est la plus conforme à l'étymologie.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), pp. 317-318.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS