Vous êtes ici : Dictionnaire fs | Politique, Gouvernement & Société | R | Royauté

Royauté

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin
Dignité de roi.
Parvenir à la royauté. Renoncer à la royauté. Abdiquer la royauté. Usurper la royauté. Les ornements, les marques, les insignes de la royauté.
On voyait dans la constitution de Lycurgue, l'heureux mélange de la royauté, de l'aristocratie et de la démocratie. (Barth.)
Jamais prince ne fut plus capable de rendre la royauté non seulement vénérable et sainte, mais encore aimable et chère à ses peuples. (Bossuet)
La royauté a été profanée, et les princes sont foulés aux pieds. (Bossuet)
Quelque bonté qu'aient les rois, ils ont toujours la pompe et l'éclat de la royauté. (Fléch.)

Royauté : Figuré
L'esprit de modération est la royauté de l'âme, qui, comme celle de la nature, tient la balance entre les extrêmes et maintient l'harmonie des êtres. (Bernardin de Saint-Pierre)

Royauté :
Se dit aussi du roi de la fève.

Payer sa royauté :
Donner un repas à ceux avec qui on a fait les rois.

Serment de haine à la royauté : Histoire
Serment que la Convention exigea de tous les fonctionnaires publics, par décret du 29 août 1795.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1231.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte DICTIONNAIRE
FS