Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Dictionnaire maçonnique | C | Compagnon Maçon

Compagnon Maçon

© France-Spiritualités™




Charles-François-Nicolas Quentin

      Compagnon : Deuxième grade. On croit que les mystères d'Eleusis n'avaient que deux degrés concordant parfaitement avec le premier et le troisième de la maçonnerie. Celui de compagnon serait donc regardé comme une addition moderne exigée par le nom même de l'ordre qui veut une classe intermédiaire entre l'apprenti et le maître, si l'initiation d'Egypte n'avait eu un deuxième degré semblable, quand au fond, au compagnonage. Il se nommait Néocoris. La géométrie, l'architecture, le calcul des inondations périodiques du Nil entraient dans les études de ce degré. On voyait dans le temple de Memphis deux colonnes symboliques, qui ont une grande analogie avec celles dont le compagnon fait la description. Ce grade simple, ingénieux et attachant est très estimé. Le compagnonage est la jeunesse du M:. ; il commence à s'avancer lui-même dans les sentiers de l'initiation ; on déroule devant lui une partie des myst:. maç:., une partie de la doctrine de l'ordre lui est révélée ; on lui confie les armes à l'aide desquelles il pourra combattre et vaincre les ennemis de la maçonnerie, c'est-à-dire les passions ennemies de la sagesse. Ces armes sont la règle, le compas et l'équerre, symboles des science et des vertus ; et, comme il faut montrer à la jeunesse un prix qui l'excite à bien faire, on soulève un coin du voile qui cache le sanctuaire, on lui fait connaître la lettre G et l'étoile flamboyante. Charles-François-Nicolas Quentin, Dictionnaire maçonnique, ou Recueil d'esquisses de toutes les parties de l'édifice connu sous le nom de Maçonnerie, pp. 37-38.

      Compagnons scélérats : Ils sont l'hippopotame du Nil, le python grec, le sanglier qui blessa mortellement le bel Adonis, les géants qui entreprirent de détrôner Osiris, les Titans qui tentèrent d'escalader l'Olympe, les génies des ténèbres, du mal, les trois mois d'hiver, le loup scandinave, le dragon chinois qui poursuit le soleil, Mars, Ariman. L'un des compagnons scélérats se nomme : Abi Ramah (celui qui renverse le père). Ces monstres, hommes ou bêtes, ne sont que les phénomènes naturels qui semblent lutter contre le père ostensible des hommes (le soleil). Selon la doctrines de maîtres distingués, les compagnons scélérats seraient encore : l'Ambition, le Mensonge et l'Ignorance, unissant leurs efforts pour terrasser la Vérité. Les neuf maîtres qui furent à la recherche du corps d'Hiram seraient les vertus et les devoirs maçonniques. Charles-François-Nicolas Quentin, Dictionnaire maçonnique, ou Recueil d'esquisses de toutes les parties de l'édifice connu sous le nom de Maçonnerie, pp. 38-39.

      Compagnonne : Dame revêtue du second grade de la maçonnerie d'adoption. Charles-François-Nicolas Quentin, Dictionnaire maçonnique, ou Recueil d'esquisses de toutes les parties de l'édifice connu sous le nom de Maçonnerie, p. 39.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE