Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | Instructions des sept degrés du Rit français

Instructions des sept degrés du Rit français

© France-Spiritualités™



Ces instruction sont tirées du Dictionnaire maçonnique, ou Recueil d'esquisses de toutes les parties de l'édifice connu sous le nom de Maçonnerie, de Charles-François-Nicolas Quentin (pp. 174-177).
A noter que le Rit français est presque exclusivement pratiqué en France et dans les pays d'influence française. On le trouve notamment au Grand Orient de France, à la Loge Nationale Française, à la Grande Loge Nationale de France, et dans des obédiences plus récentes telles que la Grande Loge Unie de France (G.L.U.F.), une scission du G.O. Il est bien évident que ce Rite a subi des modifications au fil du temps et se retrouve rarement sous la même exacte forme dans les diverses Loges qui le pratiquent – a fortiori lorsque celles-ci sont mixtes.

Menu Franc-Maçonnerie  l  Objets et décors maçonniques
             Livres neufs sur la Franc-Maçonnerie  l  Livres d'occasion sur la Franc-Maçonnerie

INST:. D'AP:. - 1° DEGRÉ

      Demande : Etes-vous M:. ?

      Réponse :
Mes FF:. me connaissent pour tel.

      D. : Qu'est-ce qu'un M:. ?

      R. :
Un homme libre, également ami du pauvre et du riche s'ils sont vertueux.

      D. : Que venons-nous faire en L:. ?
      R. :
Vaincre nos passions, soumettre nos préjugés, et faire de nouveaux progrès dans la M:.

      D. : Où avez-vous été reçu ?
      R. :
Dans une L:. juste et parfaite.

      D. : Que faut-il pour qu'une L:. soit telle ?
      R. :
Trois la gouvernent, cinq la composent, sept la rendent juste et parfaite.

      D. : Depuis quand êtes-vous M:. ?

      R. :
Depuis que j'ai reçu la Lum:.

      D. : A quoi connaîtrai-je que vous êtes M:. ?

      R. :
A mes S:., P:. et At:.

      D. : Comment se font les S:. maçonniques ?

      R. :
Par équerre, niveau et perpendiculaire.

      D. : Que signifie le S:. d'Ap:. ?

      R. :
Que j'aimerais mieux avoir la gorge coupée que de révéler le secret des MM:.

      D. : Dites-moi le M:. S:.
      R. :
Je ne dois ni lire ni écrire, je ne puis qu'épeler ; dites-moi la première lettre, je vous dirai la seconde.
      (On épelle.)

      D. : Que signifie-t-il ?

      R. :
Ma force est en Dieu. c'était le nom d'une colonne d'airain placée au septentrion du temple de Salomon,

      auprès de laquelle les Ap:. recevaient leur salaire.

      D. : Donne-moi le M:. de P:.

      R. : (On le donne.)

      D. : Que signifie-t-il ?

      R. :
C'est le nom du fils de Lameth qui inventa l'art de travailler les métaux.

      D. : Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir M:. ?

      R. :
Parce que j'étais dans les ténèbres, et que j'ai désiré voir la Lum:.

      D. : Qui vous a présenté en L:. ?

      R. :
Un ami vertueux que j'ai ensuite reconnu pour mon F:.

      D. : Dans quel état étiez-vous quand on vous a présenté en L:. ?
      R. :
Ni nu, ni vêtu, dépourvu de tous métaux.

      D. : Pourquoi ?

      R. :
Ni nu, ni vêtu, pour nous représenter l'état d'innocence et nous rappeler que la vertu n'a pas besoin

      d'ornements, dépourvu de tous métaux, parce qu'ils sont l'emblème et souvent l'occasion des vices

      que le M:. doit éviter.

      D. : Comment avez-vous été introduit en L:. ?

      R. :
Par trois grands coups.

      D. : Que signifient-ils ?

      R. :
Demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira.

      D. : Que vous ont produit ces trois coups ?

      R. :
Un Exp:. qui m'a demandé mes nom, prénoms, âge, pays, état, et si c'était bien ma volonté d'être

      reçu M:.

      D. : Qu'a fait de vous cet Exp:. ?
      R. :
Il m'a introduit dans la L:. entre les deux Sur:., puis m'a fait voyager comme un Ap:. doit le faire, afin de
      me faire connaître les difficultés qu'il faut surmonter pour devenir M:.

      D. : Que vous est-il arrivé ensuite ?

      R. :
Du consentement unanime de tous les FF:., le V:. m'a reçu M:.

      D. : Comment vous a-t-il reçu ?

      R. :
Avec les formalités requises.

      D. : Quelles sont ces formalités ?

      R. :
J'avais le genou droit sur l'équerre, la main droite sur le Gl:. ; de la gauche, je tenais un compas ouvert

       en équerre, la pointe appuyée sur la mamelle gauche, qui était découverte.

      D. : Qu'avez-vous fait dans cette posture ?
      R. :
J'ai juré de garder fidèlement les S:. de l'O:.

      D. : Qu'avez-vous vu en entrant en L:. ?

      R. :
Rien, T:. V:.

      D. : Qu'avez-vous vu en recevant la Lum:. ?

      R. :
Le soleil, la lune et le M:. de la L:.

      D. : Quel rapport peut-il y avoir entre ces astres et le M:. de la L:. ?

      R. :
Comme le soleil préside au jour et la lune à la nuit, le M:. préside la L:. pour l'éclairer.

      D. : Où se tient le M:. de la L:. ?

      R. :
A l'Or:.

      D. : Pourquoi ?

      R. :
De même que le soleil se lève à l'Or:. pour ouvrir la carrière du jour, de même le V:. se tient à l'Or:. pour
      ouvrir la L:. et mettre les ouvriers à l'œuvre.

      D. : Où se tiennent les Sur:. ?

      R. :
A l'occident.

      D. : Pourquoi ?

      R. :
Pour aider le V:. dans ses travaux, payer les ouvriers et les renvoyer contents.

      D. : Où se tiennent les Ap:. ?

      R. :
Au septentrion.

      D. : Pourquoi ?
      R. :
Parce qu'ils ne peuvent supporter qu'une faible Lum:.

      D. : Comment se nomme votre Lum:. ?
      R. :
La L:. Saint-Jean.

      D. : Quel âge avez-vous ?

      R. :
Trois ans.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE