Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | Instructions des sept degrés du Rit français

Instructions des sept degrés du Rit français

© France-Spiritualités™



Ces instruction sont tirées du Dictionnaire maçonnique, ou Recueil d'esquisses de toutes les parties de l'édifice connu sous le nom de Maçonnerie, de Charles-François-Nicolas Quentin (pp. 174-177).
A noter que le Rit français est presque exclusivement pratiqué en France et dans les pays d'influence française. On le trouve notamment au Grand Orient de France, à la Loge Nationale Française, à la Grande Loge Nationale de France, et dans des obédiences plus récentes telles que la Grande Loge Unie de France (G.L.U.F.), une scission du G.O. Il est bien évident que ce Rite a subi des modifications au fil du temps et se retrouve rarement sous la même exacte forme dans les diverses Loges qui le pratiquent – a fortiori lorsque celles-ci sont mixtes.

Menu Franc-Maçonnerie  l  Objets et décors maçonniques
             Livres neufs sur la Franc-Maçonnerie  l  Livres d'occasion sur la Franc-Maçonnerie

INST:. DE L'ÉCOSSAIS - 5° DEGRÉ OU 2° ORDRE

      Demande : Qui vous conduit ici, mon F:.?

      Réponse :
L'amour de mon devoir et le désir d'atteindre à la haute science.

      D. : Qu'apportez-vous pour vous en rendre digne ?
      R. :
Un cœur pur, zélé partisan de la vertu et de la vérité.

      D. : Où avez-vous travaillé ?

      R. :
Dans une voûte souterraine.

      D. : Où était-elle placée ?

      R. :
Elle fut construite secrètement sous la partie la plus mystérieuse du T:.

      D. : A quoi servait-elle ?

      R. :
A renfermer un dépôt précieux.

      D. : Dans quelle place était-il ?

      R. :
Le Delta précieux sur lequel étaient gravés les vrais caractères de la P:. innominable, fut incrusté sur un piédestal de marbre, placé au milieu de la voûte, et recouvert avec la pierre cubique.

      D. : Quelle était la pierre cubique ?

      R. :
Une pierre d'agathe taillée en forme quadrangulaire, contenant les M:. secrets de l'art royal.

      D. : Comment déchiffre-t-on les lettres qui y sont incrustées ?

      R. :
En les lisant suivant l'art.

      D. : Comment avez-vous été introduit ?

      R. :
Par 3, 5, 7 et 9.

      D. : Que vous est-il arrivé ?
      R. :
J'ai été éprouvé rigoureusement.

      D. : A quelle épreuve vous a-t-on soumis ?

      R. :
La pointe sur le cœur et le fer sur le cou, j'ai fait volontairement le sacrifice des passions.

      D. : Cela a-t-il suffi pour être admis ?

      R. :
Après m'avoir purifié, on m'a envoyé faire une recherche pour mériter mon entière admission.

      D. : Avez-vous réussi dans votre recherche ?

      R. :
Par une Fav:. particulière et une L:. imprévue, j'ai fait la découverte du dépôt précieux ; je suis rentré le tenant à la main, et dans l'état où j'étais en faisant la découverte.

      D. : Quel est l'objet de votre recherche ?

      R. :
La connaissance de l'art de perfectionner ce qui est imparfait et d'arriver au trésor de la vraie morale.

      D. : Quelle a été votre récompense ?

      R. :
Le lien des vices a été brisé sur moi : l'on m'a passé sur le front, sur les lèvres et sur le cœur, la truelle empreinte d'une mixtion préparée ; j'ai aprticipé au Banq:. des G:. élus ; j'ai reçu le gage d'une nouvelle alliance ; et enfin, j'ai été admis dans un lieu de L:. et de gloire où j'ai terminé mes Trav:.

      D. : De quoi était faite cette mixtion ?

      R. :
De lait, d'huile, de vin et de farine.

      D. : Que signifient ces choses ?

      R. :
Douceur, Sagesse, Force et Beauté, qualités essentielles aux G:. élus.

      D. : Comment se nomment les LL:. des G:. E:. écossais ?

      R. :
LL:. des hautes sciences, et leurs travaux sublimes.

      D. : Comment y pénètre-t-on ?

      R. :
La fermeté dans le cœur et sur le front, caractère des hommes irréprochables.

      D. : Quel est leur premier devoir ?

      R. :
Observer avec respect les lois de la M:. ; pratiquer la plus saine morale, et secourir ses FF:.

      D. : Combien avez-vous de L:. ?

      R. :
Trois fois neuf.

      D. : Que représentent-elles ?

      R. :
Les lampes inextinguibles déposées dans la voûte secrète.

      D. : Pourquoi le nom de voûte secrète, à l'ouverture, est-il changé en celui de voûte sacrée à la fermeture ?

      R. :
C'est que le dépôt une fois placé, elle ne fut plus connue que sous ce dernier titre.

      D. : Où voyagent les G:. élus ?

      R. :
Dans toutes les parties du monde pour y répandre la vraie science.

      D. : Quel âge avez-vous ?

      R. :
Neuf ans.

      D. : Pourquoi le nombre 81 est-il en honneur parmi nous ?

      R. :
Parce que c'est celui qui contient le plus de combinaisons maçon:., et qu'en termes de l'art, il est le triple du cube ou le plus grand carré.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE