Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | Instructions des sept degrés du Rit français

Instructions des sept degrés du Rit français

© France-Spiritualités™



Ces instruction sont tirées du Dictionnaire maçonnique, ou Recueil d'esquisses de toutes les parties de l'édifice connu sous le nom de Maçonnerie, de Charles-François-Nicolas Quentin (pp. 174-177).
A noter que le Rit français est presque exclusivement pratiqué en France et dans les pays d'influence française. On le trouve notamment au Grand Orient de France, à la Loge Nationale Française, à la Grande Loge Nationale de France, et dans des obédiences plus récentes telles que la Grande Loge Unie de France (G.L.U.F.), une scission du G.O. Il est bien évident que ce Rite a subi des modifications au fil du temps et se retrouve rarement sous la même exacte forme dans les diverses Loges qui le pratiquent – a fortiori lorsque celles-ci sont mixtes.

Menu Franc-Maçonnerie  l  Objets et décors maçonniques
             Livres neufs sur la Franc-Maçonnerie  l  Livres d'occasion sur la Franc-Maçonnerie

INST:. DE Me:. - 3° DEGRÉ

      Demande : Etes-vous M:. ?

      Réponse :
Eprouvez-moi. L'acacia m'est connu.

      D. : Où avez-vous été reçu ?

      R. :
Dans la chambre du milieu.

      D. : Comment y êtes-vous parvenu ?

      R. :
En montant un escalier par 3, 5 et 7.

      D. : Qu'avez-vous vu ?
      R. :
Horreur, deuil et tristesse.

      D. : N'avez-vous rien aperçu de plus ?

      R. :
Une L:. sombre éclairait le tomb:. de notre R:. Me:. H:.

      D. : De quelle dimension était ce tomb:. ?

      R. :
Il avait 3 pieds de large, 5 de profondeur, 7 de longueur.

      D. : Qu'y remarquait-on de plus ?

      R. :
Une branche d'acacia dans la partie supérieure ; au centre, un triangle de l'or le plus pur, au milieu duquel était gravé le nom de D:.

      D. : Que vous est-il arrivé ?

      R. :
J'ai été soupçonné d'un crime horrible !

      D. : Qui vous a rassuré ?

      R. :
Mon innocence.

      D. : Comment avez-vous été reçu ?

      R. :
En passant de l'équerre au compas.

      D. : Que cherchiez-vous dans cette route ?
      R. :
La P:. de Me:. qui était perdue.

      D. : Comment avez-vous été perdue ?

      R. :
Par trois grands coups sous lesquels j'ai succombé.

      D. : Qui vous a secouru ?

      R. :
La main qui m'avait frappé.

      D. : Comment cela ?

      R. :
Je ne le dirai jamais qu'à un de mes égaux et en secret.

      D. : Qu'avez-vous appris ?

      R. :
La mort d'H:. et ses douloureuses circonstances.

      D. : Racontez-les moi.
      R. :
Il fut assassiné dans le T:. par trois Comp:. qui voulaient lui arracher la P:. de Me:.

      D. : Que firent les Mes:. pour se reconnaître après la mort d'H:. ?

      R. :
Ils convinrent que le premier M:. qui serait prononcé, le premier S:. qui serait fait au moment de la découverte du corps d'H:. seraient substitués aux anciens M:. et S:.

      D. : Quels furent les indices de la prochaine découverte du corps d'H:. ?

      R. :
Une vapeur qui s'exhalait de la terre fraîchement remuée, et une branche d'acacia.

      D. : Que fit-on du corps après l'avoir trouvé ?

      R. :
Salomon le fit inhumer avec pompe.

      D. : Quel était le Me:. H:. ?

      R. :
Un Tyrien, fils d'une veuve de la tribu de Nephtali.

      D. : Quel est le nom d'un Me:. M:. ?

      R. :
Gabaon.

      D. : Comment voyagent les Mes:. ?

      R. :
De l'Or:. à l'occident et sur toute la surface de la terre ?

      D. : Pour quoi faire ?

      R. :
Pour répandre la L:. et réunir ce qui est épars.

      D. : Sur quoi travaillent-ils ?

      R. :
Sur la planche à tracer.

      D. : Où reçoivent-ils leur récompense ?

      R. :
Dans la chamb:. du milieu.

      D. : Que signifient les neuf étoiles ?

      R. :
Le nombre des neuf Mes:. envoyés à la recherche du corps d'H:.

      D. : Si un Me:. était perdu, où le chercheriez-vous ?
      R. :
Entre l'équerre et le compas.

      D. : Quelles sont les véritables marques du Me:. ?

      R. :
La parole et les cinq points parfaits de la maîtrise.

      D. : Si un Me:. se trouve en danger, que fait-il ?

      R. :
Le S:. de détresse en criant : A moi les enf:. de la veuve !

      D. : Pourquoi les enf:. de la veuve ?

      R. :
Parce que les Mes:. se disent fils d'H:.

      D. : Quel est l'âge d'un Me:. ?

      R. :
Sept ans et plus.

      D. : Pourquoi ?
      R. :
Parce que Salomon employa sept ans et plus à la construction du T:.

      D. : Que signifie le M:. de P:. ?

      R. :
C'est le nom d'une montagne d'où Salomon tira les pierres pour bâtir le T:.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE