Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | La Franc-Maçonnerie en France depuis 1725 | 1815 à 1830

La Franc-Maçonnerie en France depuis 1725

Louis Amiable
© France-Spiritualités™






DEUXIÈME PARTIE
Le Grand Orient de France au XIXème siècle



1815 à 1830

      Sous la Restauration, c'est la continuation du même abaissement, du même servilisme. Le Grand Orient, imitant le Sénat impérial, déclare déchu de la Grande Maîtrise le prince Joseph Napoléon, et se prosterne devant le nouveau Gouvernement. Au retour de l'île d'Elbe, on réinstalle le prince Joseph, qui conserve la Grande Maîtrise jusqu'à Waterloo. Alors la suprême fonction du Grand Orient devenue vacante, est occupée par une commission de trois grands Conservateurs : maréchal Macdonald, général marquis de Beurnonville, et général Timbrune, comte de Valence.

      Le Grand Orient a beau s'humilier en souscrivant 5,000 francs pour la statue d'Henri IV, dans l'espoir, bien entendu, de se faire tolérer; bien des Loges sont obligées de se fermer devant les démonstrations hostiles d'une multitude ameutée par le clergé par les famatiques de la Légitimité.

      C'est à cette époque que le rite de Misraïm, né en Italie, fait son apparition en France, comme si la Maçonnerie française n'était pas suffisamment divisée. Ce nouveau rite ne causa pas d'ailleurs une grande émotion. – Cette institution particulièrement originale, fut l'œuvre d'un F:. nommé Marc Bédarride, et comptait, dès son apparition, 90 degrés. – La légende est des plus excentriques : elle suppose chez ses adeptes une disposition d'esprit qui n'a rien de commun avec les données scientifiques et historiques reçues, et c'est pourquoi, sans doute, ce rite est demeuré si particulièrement en dehors du grand mouvement de la Maçonnerie française.

      D'après le F:. Marc Bédarride, Dieu est le premier grand Conservateur de ce rite à 90 degrés. Ecoutez le grand hiérophante s'adressant à son Dieu, le Dieu d'Israël : « Après avoir tout créé, et assigné à chaque chose sa place, tu daignas établir notre institution et lui donner le nom de "Misraïm". »

      Dans cette conception, basée sur la légende biblique, Adam avec ses trois enfants fonda la première Loge. – Seth, son troisième fils, lui succéda en qualité de Grand Conservateur. – Caïn lui-même trouva grâce devant son Dieu par son repentir sincère et fut élu grand Conservateur en 250.

      Le Grand Orient refusa de reconnaître le nouveau rite. Il avait de bien autres préoccupations : d'abord le souci de sa défense contre les haineuses et implacables manœuvres des Congrégations ; puis le travail persévérant mais lent de sa réorganisation.

      Le Grand Orient n'avait pas de Constitution régulière, mais des statuts établis en juin 1773 et une sorte de jurisprudence formée d'une foule d'arrêtés souvent contradictoires, et qu'il fallait rechercher dans les archives.

      C'était là une cause de faiblesse à laquelle il importait d'apporter un prompt remède ; et en effet, dès 1818, une Commission était nommée avec mission de préparer un projet de statuts et de règlements généraux de l'Ordre maçonnique en France.

      Cette Commission présenta son projet en 1822. Mais ce projet ne fut pas trouvé assez libéral ; et une Commission nouvelle fut adjointe à la première avec mission d'élaborer un exposé de principes propre à servir de base à la Constitution.

      Les deux Commissions réunies mirent quatre ans à préparer leur œuvre. Leur projet, qui comportait 898 articles, fut soumis, en 1826, aux délibérations de la Grande Loge de Conseil et d'Appel.

      La Constitution traite de l'Ordre maçonnique, – des sociétés maçonniques, – du Grand Orient de France, – des chambres du Grand Orient de France.

      Le Grand Orient se compose, comme par le passé, d'un Grand Maître avec ses Grands Maîtres adjoints, des Officiers d'honneur, et des Officiers honoraires ; des Présidents de tous les Ateliers ou des députés de ces ateliers. – Il est législateur et régulateur de l'Ordre, et en réunit tous les pouvoirs qu'il exerce soit directement, soit parles Chambres formées dans son sein.

      Ces Chambres sont au nombre de cinq :

      La Chambre de correspondance et de finance, composée de 35 experts, c'est-à-dire de 35 frères élus parmi tous les députés de la correspondance, et de 5 députés sans fonctions. Nommés pour six mois, à tour de rôle, d'après le tableau général des députés. C'est elle qui administre réellement le Grand Orient, puisqu'elle tient en mains la correspondance et la caisse, qu'elle a le droit de publier des circulaires, de dresser la statistique maçonnique, de diriger la bienfaisance du Grand Orient, de régler le budget, etc.

      La Chambre symbolique, composée suivant le mode adopté pour la première, avec des attributions d'ordre dogmatique limitées aux trois premiers grades.

      La Chambre des hauts grades ou Suprême Conseil des Rites.

      La Chambre de Conseil et d'appel.

      La Chambre du Comité central et d'Election.
Enfin, au-dessus de ces Chambres est le Grand Orient, c'est-à-dire l'assemblée de tous les présidents ou députés des ateliers de l'Obédience.

      De 1826 à 1830, la franc-maçonnerie française se recrute parmi les hommes les plus libéraux, et elle perd ceux qui ne se sentent pas le courage d'affronter la lutte contre les entreprises violentes des Jésuites et des congrégations. On trouve parmi ces maçons militants qui défendent les libertés constitutionnelles du temps des hommes qui s'appellent les frères Berryer, duc de Cazes, La Rochejaquelin, les frères Dupin, Berville, Bésuchet, Désaugier, Lacépède, Tissot, Garnier Pagès, des Etangs, le plus remarquable historien de la Franc-Maçonnerie française. C'est dans ce foyer de résistance que se fait la grande propagande libérale, que se préparent les hommes, les patriotes qui feront la Révolution de 1830 ; et quand on relèvera à Paris, après le triomphe de la liberté, les morts et les blessés des glorieuses journées, la Maçonnerie trouvera un grand nombre des siens parmi ces héroïques victimes de la conscience et du devoir.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE