Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | Le côté occulte de la Franc-Maçonnerie | La cloture

Le côté occulte de la Franc-Maçonnerie

Charles Webster Leabeater
© France-Spiritualités™






CHAPITRE X – CLOTURE DE LA LOGE
La cloture

La clôture, comme l'ouverture, commence par l'importante question relative au soin primordial et constant de tout Franc-Maçon, de veiller à ce que la Loge soit bien c.... Dans le chapitre V se trouvent déjà traités le but général et l'effet du tuilage. Si la question se trouve de nouveau posée, c'est pour une raison spéciale : nous cherchons maintenant à réunir et à générer une énergie destinée non pas à être utilisée dans la Loge, mais à être projetée au dehors dans certaines directions voulues. Nous veillons donc soigneusement à la c... de notre Loge, comme un homme qui après avoir introduit une cartouche dans une carabine se chargeant par la culasse a bien soin de refermer la chambre hermétiquement, afin que la force explosive passe tout entière par le canon – sauf que, dans le cas présent, l'explosion, loin de rien détruire, répand des bénédictions sur le monde.

      Le commandement suivant prescrit aux FF:. de se tenir à l'ordre comme Francs-Maçons. Cette fois, ce n'est plus pour empêcher la présence d'intrus, car nos portes ont été gardées pendant toute la cérémonie, mais parce que cette façon de se tenir à l'ordre avec le pas et avec le signe est la méthode établie pour mettre en jeu le pouvoir spécial de ce degré, pour augmenter le plus possible l'activité du chakra correspondant, si bien que chaque membre comprenne et déploie complètement le pouvoir qui lui a été conféré par le grade d'App:. Quand ceci a lieu, on peut voir le chakra s'allumer, briller, rayonner et scintiller, et souvent augmenter de volume.

      Puis le Vén:. se tourne vers le premier Surv:. et lui demande encore quelle place il occupe dans la Loge et pourquoi elle lui fut donnée. En réalité, il invite ainsi l'ange, représentant du premier Surv:., à faire son devoir particulier, à faire en sorte que chaque F:. soit rempli d'une énergie qui non seulement lui permette de prendre part au présent travail, mais encore le soutienne jusqu'à la tenue prochaine dans sa vie journalière. Ensuite, et dans la même intention, ayant tout fait pour stimuler les FF:. et augmenter la puissance spirituelle dont nous pouvons disposer – par le concours des membres, par l'éveil de leur fidélité, par l'inspiration de la Connaissance sacrée, par le tuilage le plus attentif, par l'emploi du pouvoir spécial au degré travaillé, par une demande d'assistance adressée à l'ange – nous nous tournons vers le Logos Lui-même ; nous lui exprimons notre profonde reconnaissance pour les bénédictions que nous avons reçues, et notre espoir que l'Ordre continuera à mériter Son aide, en exprimant, comme c'est notre devoir, toutes les vertus morales et sociales. L'enthousiasme grandit encore grâce aux paroles et aux pensées admirables du cantique final. Puis le Vén:. résume les devoirs maçonniques dus à notre prochain, dans une injonction générale, celle de nous rencontrer d'après le niveau, d'agir d'après le fil à plomb, et de nous séparer d'après l'équerre, chaque officier soulevant, quand est prononce le mot, le symbole attaché à son cou.

      Une égalité, une amitié parfaites règnent dans notre assemblée ; point de préférences ni de préjugés ; nous faisons justice à chacun. Nous agissons invariablement en toute vérité et en toute droiture, avec un sentiment très vif de l'honneur. La Loge va se fermer, nous allons nous séparer sur le plan physique, cependant nous nous quittons d'après l'équerre, sans jamais oublier l'ajustage précis qu'elle nous procure ; de sorte que l'intérêt de notre frère et le nôtre se confondent, qu'il soit absent ou présent. Ni égoïsme, ni oubli ne sont possibles, car nous sommes tous des pierres cimentées entre elles en un seul temple divin à la gloire du G:.A:.D:.L:.U:.

      Le Vén:., élevant les mains, prononce alors les paroles décisives qui libèrent toute cette magnifique accumulation de forces, et dirigent un vif afflux d'énergie vers tout membre de toute Loge régulièrement formée dans le monde entier. Ce que chaque F:. peut recevoir de cette prodigieuse effusion dépend de lui-même, de son degré d'avancement, de ses connaissances, de son attitude mentale. Mais que le don soit infiniment précieux, que ce soit un très grand privilège d'appartenir à l'Ordre, voilà qui ne fait aucun doute pour un étudiant en occultisme.

      Les cohortes élémentales qui avaient été réunies reprennent leur vol dans toutes les directions ; seuls demeurent en place leurs capitaines, les anges représentant les officiers. Quand, sur l'ordre du Vén:., le premier Surv:., qui symbolise Shiva, destructeur des formes, prononce la formule de clôture, les anges des officiers assistants disparaissent à leur tour, ne laissant que les trois principaux et l'auguste forme-pensée du C:. D:. T:. L:. V:.F:. M:.. Le Vén:. de la précédente année, en prononçant la sentence solennelle : « Et la parole était avec Dieu », rappelle aux FF:. que, la manifestation cessât-elle, le Christ demeure dans le sein du Père, prêt à S'élancer une fois encore dans l'espace, Lui, Fils du Père seul, par Soi-même engendré, quand, Verbe éternel, Il daignera parler de nouveau.

      Les principaux officiers éteignent maintenant leurs flambeaux et chacun décide, en faisant ce geste, que la qualité dont il est la personnification ne cessera de rester enchâssée dans le cœur des FF:. Le Vén:. de la précédente année leur en explique la possibilité, en leur rappelant encore une fois que « Sa lumière brille, même dans nos ténèbres ». Les flambeaux s'éteignent, les anges-représentants disparaissent, et, en partant, saluent profondément la Présence du M:. de l'Œuvre, qui élève les mains, donne Sa bénédiction et ne disparaît qu'au moment où, dans la prière finale demandant la préservation de l'Ordre, tous les assistants se tournent, les mains étendues, vers son portrait.

      Ici prend fin l'une des cérémonies les plus merveilleuses de ce monde, une cérémonie qui a survécu, à peu près sans changement dans ses parties essentielles, depuis des temps si reculés que l'histoire les a oubliés. Mal comprise et appréciée, appauvrie souvent des rites glorieux et majestueux qui sont son expression véritable, elle joue pourtant son rôle dans un monde ingrat et inconscient. Instituée il y a bien des milliers, peut-être des millions d'années, par ordre du Roi Spirituel de notre terre, elle demeure entre Ses mains une arme des plus puissantes, un canal des plus efficaces pour l'effusion de Sa bénédiction. Certains d'entre nous ont la sagesse de comprendre cela et d'apprécier le bon Karma qu'ils peuvent ainsi consacrer à ce département de Son service. Puissions nous ne jamais oublier la grandeur de notre privilège ; puissions nous ne jamais négliger de saisir le plus complètement possible l'occasion qui nous est, grâce à Lui, accordée.

A... S... I...

Temple




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE