Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | Le côté occulte de la Franc-Maçonnerie | Les offrandes

Le côté occulte de la Franc-Maçonnerie

Charles Webster Leabeater
© France-Spiritualités™






CHAPITRE IX – DEUX MERVEILLEUX RITUELS
Les offrandes

La cérémonie comportait ensuite un hymne à Ra, au Logos, le Dieu Solaire, le remerciant de Sa réponse et Le glorifiant ; « Baignons-nous dans Sa Lumière », disait cet hymne, « et rendons-Lui l'hommage qui lui est dû ». Tel était le caractère général de l'invocation, mais les versets en étaient nombreux. Quand le chant avait pris fin, le Vén:. disait : « Apportez les offrandes », et les acolytes se rendant à son piédestal les en retiraient.

      Les enfants lui apportaient deux vases d'or ressemblant assez à ceux employés pour célébrer la messe et leur correspondant jusqu'à un certain point. Cette cérémonie étant bien antérieure au christianisme, il n'est pas impossible que certains de ses caractères aient été adoptés par la religion nouvelle. C'est là, bien certainement, la forme égyptienne de l'Eucharistie, car son but était identique. Les FF:. se donnaient corps, âme et esprit – à Dieu qui, en réponse, pénétrait en eux d'une manière spéciale ; alors ils servaient de canal aux bénédictions qu'Il prodiguait à la terre.

      Le jeune garçon revenait du Plat:. du Vén:. tenant entre ses mains un plat d'or circulaire surmonté d'un couvercle et pouvant avoir douze pouces de diamètre. En fait, sa forme et sa grandeur rappelaient celles des légumiers qui paraissent aujourd'hui sur nos tables ; mais ce plat égyptien semblait être en or massif finement ciselé et évidemment très lourd. La jeune fille portait une coupe de même travail ; ce n'était pas absolument le calice chrétien, mais ressemblait plutôt à la coupe à deux anses du moyen-âge. Ces vaisseaux étaient l'objet d'une vénération extrême, à cause de leur âge incalculable ; leur style d'ailleurs n'était guère égyptien ; peut-être était-ce le style atlante. La jeune fille portait aussi un curieux triangle d'or au centre duquel se trouvait gravé d'une façon réaliste un œil humain. Au sommet du triangle une légère concavité permettait à l'officiant de s'en servir comme d'une cuillère ; nous l'expliquerons tout à l'heure. Ces deux vaisseaux ayant été posés sur l'autel, devant le Vén:., celui-ci étendait sur eux les mains, en disant :

      « Ô Vous, Lumière Très-Haute, Toute Puissante, très Sage et toujours resplendissante, d'où naîtront éternellement toutes les lumières, nous Vous rendons ici la lumière et la vie que Vous nous avez données. Notre vie est dans cette offrande que nous déposons à Vos pieds, que nous répandons devant Vous. Comme elle vous apporte notre vie, puisse-t-elle de même nous apporter la Vôtre. Inondez de Votre vie notre offrande, afin qu'elle puisse Vous éveiller en nous. »

      Tous étendaient les mains et entonnaient l'équivalent égyptien de : « Ainsi soit-il ».

      Le Vén:. revêtait alors une admirable robe tissée d'or que son acolyte avait été prendre au piédestal, frappait un c... et, se retournant lentement, les bras tendus vers les Colonnes, disait :

      « FF:. vous vous êtes donnés à Notre Seigneur Osiris-Ra ; maintenant Osiris-Ra va Se donner à vous. »

      Et tous entonnaient de nouveau : « Ainsi soit-il ».

      Ensuite le Vén:. découvrait les vaisseaux. Le plat contenait un gâteau aplati, de curieuse apparence, mesurant en surface environ six pouces carrés et en épaisseur un demi-pouce, divisé en carrés, comme un échiquier ; six lignes parallèles aux côtés coupaient le gâteau, mais seulement à mi-épaisseur, ce qui permettait de le rompre facilement en petits carrés. Le trait entourant les neuf carrés centraux était plus accentué. Le gâteau était fait de farine et le goût en était légèrement sucré, mais le dessus était couvert d'une substance d'un blanc grisâtre, un peu comme la glaçure de certains gâteaux modernes. La coupe contenait un liquide incolore.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE