Vous êtes ici : Franc- maçonnerie | Livres, Textes & Documents | Vocabulaire des Francs-Maçons | V

Vocabulaire des Francs-Maçons

E. F. Bazot
© France-Spiritualités™






Vocabulaire des Francs-Maçons - V

Vénérable. C'est le premier officier dignitaire de la loge. (Voir ses fonctions aux règlements ci-après.)

Visiteur. Un frère visiteur est un maçon étranger à la loge dans laquelle il se présente. On le reçoit ordinairement avec distinction, après s'être assuré de sa régularité.

Vivat, Vivat, semper Vivat. Cri de joie dont les francs-maçons du rite moderne font usage dans leurs cérémonies.

Voûte d'acier. Cérémonial particulier à la franche-maçonnerie, en tenant élevée la pointe du glaive ou épée, et en la joignant vis-à-vis celle du frère qui est de l'autre côté, de manière que cette réunion de glaives ou épées nues, forme, à peu près, une voûte sous laquelle on fait passer les frères que l'on veut honorer d'une manière distinguée.
      Le jour que l'on installe le nouveau vénéérable, on le fait passer sous la voûte d'acier, pour parvenir à l'autel ; et, au moment qu'il fait sa promesse, chaque frère agite légèrement la pointe de son épée contre c elle de son voisin.

Nota : Dans les loges écossaises, l'installation du nouveau vénérable se fait avec un cérémonial particulier.
      Lorsque l'on annonce au vénérable qui préside les travaux que le frère qui doit le remplacer demande l'entrée du temple, il invite un maître des cérémonies à se faire accompganer de cinq frères munis d'étoiles et du porte-drapeau, et de se transporter dans les parvis du temple, pour y recevoir le nouveau vénérable.
      Les frères revêtus des hauts grades, ou à leur défaut les maîtres, forment la voûte d'acier : tous les autres frères se placent par derrière et forment la chaîne.
      Tout étant ainsi disposé, l'ancien vénérable quitte le fauteuil. Un maître des cérémonies l'accompagne jusqu'à la voûte d'acier, où il entre. Au même instant, le nouveau vénérable entre également sous la voûte par l'occident : l'ancien vénérable lui fait le signe d'apprenti, lui donne les mots et attouchements des trois premiers grades, et l'accolade fraternelle ; puis le conduit à l'autel, où il lui remet le maillet, après avoir rempli les formalités d'usage.
      Les deux maîtres des cérémonies n'entrent point sous la voûte d'acier ; ils restent à chaque bout pour fermer la chaîne.
      Pendant cette cérémonie, les frères qui forment la voûte d'acier, agitent leurs glaives ; ceux qui forment la chaîne, chantent un cantique analogue à la circonstance.
      Ce cérémonial est infiniment imposant, lorsqu'il est bien exécuté.

Voyages. On donne ce nom à une partie des épreuves que l'on fait subir au récipiendaire. Faire les voyages, c'est parcourir figurément les quatre parties du monde.

Vraie Lumière. Lumière maçonnique.


FIN DU VOCABULAIRE




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte FRANC-MAÇONNERIE