Vous êtes ici : Mystères & enigmes | RENNES-LE-CHATEAU | Livres, Textes & Documents | La vraie langue celtique et Le Cromleck de Rennes-les-Bains | IV - Les Romains et la source thermale de la Reine - La croix dans le cromleck des Redones

La vraie langue celtique et Le Cromleck de Rennes-les-Bains

Henri Boudet
© France-Spiritualités™






CHAPITRE VIII
VILLAGE CELTIQUE DE RENNES-LES-BAINS

IV - Les Romains et la source thermale de la Reine
La croix dans le cromleck des Redones

      On a vu par l'explication des monuments celtiques des Redones du sud de la Gaule, quelles étaient les croyances religieuses des Celtes. Lorsque les étrangers, sous le voile du commerce et de l'alliance, ont foulé le sol gaulois, ces croyances ont commencé de s'affaiblir dans l'esprit de la population. Les chefs des diverses tribus, en s'affranchissant de l'autorité suprême du Neimheid, ont avancé la décadence, et quand la nation, vaincue par César, a fait désormais partie de l'empire romain, les anciennes et pures croyances religieuses enseignées par les Druides, ont fait place au culte idolâtrique propagé par les vainqueurs. Les temples des faux dieux ont souillé la terre celtique, et le peuple perverti s'est abaissé à adorer Teutatès, Belenus et Ogmius ou Oghan. [305]

      Nous ne pouvons nous résoudre à étudier les noms de ces fausses divinités et les croyances idolâtriques des Gaulois dégénérés. L'abîme dans lesquels on les a entraînés est trop horrible pour qu'on puisse s'attarder à le sonder.

      A cette époque misérable qui précédait la venue nécessaire et immédiate du Sauveur attendu par les nations, la signification vraie et religieuse du cromleck disparaît de tous les souvenirs. Le pays des Redones méridionaux faisait depuis longtemps déjà partie de la Provincia, et les Romains avaient bâti un temple dans la vallée de la Sals, et des thermes à la source de la Reine. Un nouveau village fut construit sur le plateau de Villanova qui domine les thermes du côté nord-est.

      Les Romains ont laissé des traces nombreuses de leur séjour prolongé dans le cromleck, médailles et monnaies d'or, d'argent et de bronze, depuis le triumvirat d'Antoine, Octave et Lépide, jusqu'au règne de l'empereur Gratien, amphores entières, débris de statues taillées dans le marbre blanc, chapiteaux et socles de colonnes sculptés, inscriptions consulaires gravées dans la pierre.

      Les Redones du sud ont passé un temps relativement court dans les superstitions insensées du paganisme. Le proconsul Sergius Paulus, disciple de l'apôtre St-Paul était venu porter l'Evangile dans le midi de la Gaule et avait fixé son siège à [306] Narbonne. Les missionnaires chrétiens envoyés par l'illustre et saint Evêque pour conquérir à la vérité les esprits et les cœurs des Gaulois de la Narbonnaise, comprirent, en pénétrant dans le cromleck des Redones, que le respect dont on entourait ces pierres taillées ou levées, était un respect devenu idolâtrique, et ils firent graver des croix grecques sur tous les points de ce cercle de pierres, à l'entrée du Cromleck, aux Crossés, au Roukats, au Serbaïrou, sur la crête du Pla de la Coste et de las Brugos et au Cugulhou du couchant.

      Alors, à l'arête du cap dé l'Hommé sur le haut d'un ménir, en face du temple païen, converti en église chrétienne détruite plus tard par l'incendie, fut sculptée une belle tête du Sauveur regardant la vallée, et dominant tous ces monuments celtiques qui avaient perdu leurs enseignements. La croix, victorieuse du paganisme, n'a pas discontinué de régner dans le cromleck de Rennes-les-Bains, et maintient toujours, gravés dans le cœur religieux de ses habitants, les préceptes de vie donnés au monde par l'Eternelle Vérité.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte RENNES-LE-CHATEAU THEOPOLIS