Vous êtes ici : Mystères & enigmes | RENNES-LE-CHATEAU | Livres, Textes & Documents | La vraie langue celtique et Le Cromleck de Rennes-les-Bains | VIII - La rivière salée et les mollusques fossiles

La vraie langue celtique et Le Cromleck de Rennes-les-Bains

Henri Boudet
© France-Spiritualités™






CHAPITRE VII
CROMLECK DE RENNES-LES-BAINS

VIII - La rivière salée et les mollusques fossiles

      Les fontaines enfermées dans le cromleck des Redones ne pouvaient aspirer, comme celle de Marceille, à l'honneur de voir un sanctuaire élevé auprès d'elles ; la vertu curative de leurs eaux était tout à fait naturelle. Leur réputation devait cependant être fort étendue, puisque les géographes grecs et latins, en parlant de la [281] Gaule Narbonnaise, ne manquent pas de remarquer dans cette région une fontaine très salée.

      Guillaume de Catel, dans ses Mémoires, se demande si cette fontaine est bien celle qui se déverse dans l'étang de Leucate. « De Leucate, dit-il, viennent grande quantité de grosses anguilles que l'on vend par tout le Languedoc, qu'on nomme anguilles de Leucate ; je ne pense pas pourtant qu'en cet endroit on trouve dans les champs en fouillant la terre, des poissons que les anciens nomment pisces fossiles ; ce que toutefois plusieurs auteurs ont remarqué comme Mela, Strabon, Athénée au livre huitième ; car m'en étant informé avec ceux du pays, ils m'ont dit ne l'avoir vu, la terre s'étant desséchée à cause des grandes chaleurs. »

      L'hésitation de Guillaume de Catel est fort légitime, puisque ce n'est point à la fontaine de Salses, voisine de l'étang de Leucate, que se doit appliquer l'observation des anciens géographes, mais à la Sals, rivière salée qui traverse le cromleck de Rennes-les-Bains. La vallée de la Sals renferme en effet des mollusques et des polypiers fossiles en nombre prodigieux, et par là, nous pouvons comprendre que le fontaine salée citée par les géographes dans la région des pisces fossiles, est bien la rivière de Sals courant dans le cromleck qui entoure de ses ménirs et dolmens [282] les eaux thermales et minérales de Rennes-les-Bains.

      A l'époque où Strabon (20 ans après Jésus-Christ) et Pomponius Mela (43 ans après Jésus-Christ), écrivaient leurs traités de géographie, le midi de la Gaule faisait partie de l'empire Romain sous le nom de Provincia, et les eaux minérales des Redones étaient très fréquentées par les conquérants ; ceci explique, comment ces géographes ont parlé de fossiles reconnus sur les bords de la rivière salée.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte RENNES-LE-CHATEAU THEOPOLIS