Vous êtes ici : Mystères & enigmes | THEOPOLIS | Articles & Interviews | Théopolis, la Cité de(s) Dieu(x)

Théopolis, la Cité de(s) Dieu(x)

© France-Spiritualités™



Suite à une première entrevue privée avec M. Roger Corréard, à Saint-Geniez, nous nous sommes rendus au pied de l'énigmatique rocher de Dromon. Nous voulions en savoir plus sur Théopolis, sur les restes de la cité, ainsi que sur les peuples qui l'avaient habitée. Nous avons donc laissé notre guide nous raconter l'histoire du lieu et nous montrer les traces dont l'aventure humaine avait marqué ces étendues apparemment désertiques.

Menu Articles  l  Menu >Théopolis

      Au dessus de la vallée de la Durance se dresse un océan de roches que l'on pénètre avec humilité par le défilé de Pierre Ecrite, arraché à la montagne par des mains de géant, ou encore en passant par Entrepierres où se dresse une porte naturelle dont la stature impressionne le visiteur s'aventurant en ces lieux. Si le pèlerin choisit de passer par Pierre Ecrite, il découvre alors une inscription vieille de 15 siècles, taillée à même le roc. Celle-ci parle d'une cité dont il ne reste aujourd'hui aucune trace : Théopolis, la Cité de Dieu ou des Dieux.

      Dardanus, le Maître des Gaules, a fait ouvrir une voie vers cette cité, qu'il a fait enclore par des murs et des portes "pour la protection de tous". Etait-ce pour se protéger des hordes barbares déferlant sur l'Europe ? Ou bien s'agissait-il de s'attirer la bienveillance des puissances divines, dont l'influence est manifeste en ce haut lieu de la Provence? L'inscription et la vallée de Chardavon (Val Cardaonis) ne sont-elles pas placées sous la protection de Cardéa la déesse gardienne des accès, dont la présence est également aisément perceptible?

      Protégée, cette Cité des Dieux l'est vraiment, car c'est en vain qu'on en chercherait les vestiges. Depuis des siècles, les chercheurs se succèdent, mais aucun n'a encore retrouvé la villa fortifiée de Dardanus, qui possédait là un domaine. Quant à l'antique lieu de culte, il ne fait pas de doute qu'il se situe au Rocher de Dromon, sentinelle tutélaire qui domine un chaos composé d'immenses blocs runiformes.

      Au pied du rocher s'élève une chapelle dédiée à Notre-Dame, bâtie au-dessus d'une crypte paléo-chrétienne qui semble réoccuper un ancien temple païen. On peut dès lors se demander si Théopolis ne serait pas, à l'image de la Cité de Dieu de Saint-Augustin (correspondant de Dardanus), une cité mystique. N'est-elle pas un idéal, un archétype du Temple dont l'ancien préfet du prétoire aurait perçu un reflet, porté du haut des cieux sur ces terres retirées, empreintes de sérénité ?




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte RENNES-LE-CHATEAU THEOPOLIS